AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Therapy, you were never a friend to me - w/Rose

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathan Morello

avatar

Messages : 557
Credits : cate (avatar)
Quote : /
Job : Psychologue
Relationship status : Père célibataire

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Therapy, you were never a friend to me - w/Rose   Ven 9 Juin - 18:34


≈ ≈ ≈
{ Give me therapy I'm a walking travesty
But I'm smiling at everything}
crédit/ tumblrall time low.

Nathan alla chercher son prochain rendez-vous, il s’agissait de Rose une jeune femme approchant la trentaine qui avait besoin de ses services. Il n’acceptait pas souvent de nouveaux patients parce qu’il en avait assez comme ça, mais quelque chose chez la jeune femme l’avait touché. C’était comme s’il avait pu sentir au téléphone qu’elle avait réellement besoin de lui. Tous les patients ont besoin de lui, mais c’était différent. Nathan n’avait pas pu ignorer cet appel à l’aide, il n’aurait pas pu se le pardonner. Il avait donc ouvert un nouveau créneau horaire pour la jeune femme en espérant qu’il ne le regrette pas. En effet, certaines personnes ne sont pas prêtes à une réelle thérapie et ils peuvent perdre leur temps. Nathan en avait vu passé des personnes et il savait assez bien les juger. Heureusement il pouvait le faire parce qu’il était très bien entouré. Il pouvait se permettre de rajouter une heure. En effet, non seulement sa fille Lydia avait une babysitter après l’école vraiment super, mais il pouvait compter sur la présence de la mère de la petite. Il pouvait ainsi ne pas se sentir coupable de s’occuper de ses patients. Sortant de ses pensées, Nathan sorti de son bureau et alla chercher la jeune femme. D’habitude, c’était s secrétaire qui s’en chargeait, mais il l’avait laissé partir plus tôt ce soir. On pouvait dire de lui qu’il était un patron assez souple. Rose était à l’heure ce qui prouvait sa motivation quant à la thérapie. Il n’avait donc pas fait d’erreur en la prenant. « Bonjour Rose, asseyez-vous. » Lui dit Nathan avant de lui faire signe de prendre place sur le canapé. Elle pouvait au choix s’y asseoir ou s’y allonger. Il laissait le choix à ses patients, chacun réagissait différemment. Ils avaient déjà fait une séance et il savait que la jeune femme avait plusieurs problèmes. Elle s’était doucement livrée à sa personne, assez pour qu’il sache qu’elle a des troubles alimentaires et des conflits avec sa femme. C’était déjà beaucoup, mais à voir la tête qu’elle faisait, quelque chose la tracassait. « Comment est-ce que vous vous sentez aujourd’hui ? » Lui demanda le jeune homme. Elle pouvait lui parler de ce qu’elle voulait ou ne pas parler du tout. Nathan refusait de forcer la main à ses patients. Il pensait aussi qu’un bon silence pouvait être bénéfique.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Jensen

avatar

Messages : 289
Credits : © astrée, ww horses.
Job : chef and foodie.
Relationship status : stuck in between memories of her.

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: on.
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Therapy, you were never a friend to me - w/Rose   Mer 14 Juin - 2:46


≈ ≈ ≈
{ And I went tumbling down trying to reach your height
But I scream too loud if I speak my mind }
crédit/ tumblrhalsey.

Rose avait décidé d'entamer une thérapie, c'était une décision qui avait été difficile à prendre, mais qu'elle savait être la bonne décision à long terme. Même si sa vision du long terme avait bien changé depuis les derniers temps. En effet, la brune ne savait plus du tout où elle s'en allait et ça n'avait plus juste rapport à sa relation avec Abigail. Rose avait été hésitante à faire les démarches, la peur du jugement, la crainte de se retrouver face à une réalité qu'elle n'était pas prête à affronter, car tout devenait tangible quand on le disait à voix haute et Rose malgré sa grande honnêteté avait un jardin secret bien gardé. Elle avait été soulagée lorsqu'elle était tombée sur Nathan qui avait accepté de la voir rapidement et qui finalement avait réussi à la mettre un peu plus à l'aise. Elle ne savait pas où ces rencontres mèneraient, Rose avait toujours eu du mal à baisser sa garde et à se montrer vulnérable. Elle était fière, se plonger dans ses pensées, se montrer vulnérable ça n'avait jamais été facile pour elle. Mais elle donnait une chance au processus, si elle voulait que les choses changent elle devait agir en conséquence. Elle était arrivée à l'avance, elle ne voulait pas causer de retard, mais le brun vint la chercher quelques instants plus tard. « Bonjour. » dit-elle en entrant dans le bureau, avant de s'asseoir sur le canapé en face de lui. Elle balaya la pièce du regard, elle devait encore apprivoiser l'environnement. Elle avait été surprise d'être en mesure de se confier autant en une seule rencontre, même si elle était restée plutôt en surface, c'était déjà un progrès. Elle avait encore du mal à voir comment elle pourrait tout dire, mais autant commencer par les bases. Comment se sentait-elle? Elle aurait aimé avoir une réponse concise, efficace, c'était pour ça qu'elle était là après tout, mais en ce moment il y avait beaucoup trop de facteurs qui entraient en jeu pour avoir une seule réponse. Elle ne savait pas par où commencer. Elle avait l’impression d’être à la croisée des chemins, et si elle avait le réflexe de tout garder pour elle, elle devait faire un effort pour le partager pour se laisser être aidée. « Ça a déjà été mieux, disons. » répondit-elle finalement, brisant le silence qui s’était installé. C'était peu dire. Elle ne savait pas comment gérer toutes les émotions qui la traversaient non seulement à cause d'Abi, mais surtout avec la nouvelle qu'elle avait apprise récemment qui était venue remettre toute sa vie en perspective, parce que ce n'était plus à propos d'elle maintenant. Elle allait être mère, elle l'avait toujours voulu, mais jamais dans des conditions pareilles.

_________________

- tame the wild nights and all the demons I was hiding in my silence -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Morello

avatar

Messages : 557
Credits : cate (avatar)
Quote : /
Job : Psychologue
Relationship status : Père célibataire

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Therapy, you were never a friend to me - w/Rose   Lun 19 Juin - 15:37

Nathan voyait bien que sa patiente était bouleversée. Elle n’avait pas besoin de pleurer, de hurler pour qu’il s’en aperçoive. Il n’y avait qu’à regarder ses yeux rouges. Elle avait sûrement eu une nuit compliquée. Elle devait avoir pleuré, elle devait en avoir gros sur le cœur comme beaucoup de personnes qui viennent jusqu’à lui. Elle ne le faisait pas par plaisir, mais parce qu’elle avait besoin d’aide. Cette fois-ci quelque chose lui semblait différent. C’était comme si une nouvelle lui était tombée sur le coin du nez et qu’elle semblait submergée. Elle avait besoin d’en parler même si ce n’était pas évident. Il se demandait bien pourquoi. Il connaissait la maladie de la jeune femme même si elle ne la formalise pas encore comme tel. Il espérait qu’elle n’ait pas commis d’erreur irréparable. Il se sentait toujours responsable envers ses patients même s’ils ne sont venus qu’une seule fois. Il avait choisi ce métier parce que c’est un passionné et parce qu’il a envie d’aider les autres. Quel psy serait-il s’il laissait la jeune femme seule face à ses démons ? Il savait qu’elle avait besoin d’aide. Elle avait fait le premier pas en venant ici, en lui racontant un morceau de son histoire. Elle avait envie de s’en sortir même si elle n’était pas encore honnête avec sa maladie. Elle avait besoin de temps et il n’était pas pressé. Il serait capable de prendre tout son temps jusqu’à ce qu’elle aille mieux. Quelque chose chez la jeune femme le touchait. Peut-être parce qu’elle paraissait à la fois si brisée, si fragile et en même temps il sentait une envie de vivre et de s’en sortir. Ce n’était pas la première fois qu’il avait une patiente atteinte de trouble alimentaire et il savait que le chemin était long. Il avait bon espoir quant à sa guérison même s’il n’avait pas le pouvoir de l’obliger à quoi que ce soit. « Vous semblez bouleversé par quelque chose, racontez-moi. » Lui répondit Nathan. Il savait qu’il prenait le risque que la jeune femme se mure dans le silence, mais il devait le faire. Il sentait qu’elle n’était pas dans son assiette. Il ne pouvait pas rester assis à ne rien faire en attendant qu’elle se décide à parler. Il venait de lui tendre la perche. Désormais, la balle était dans son camp. Elle pouvait soit parler avec lui de ce qui la ronge soit rester silencieuse, mais au moins il aurait essayé.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Jensen

avatar

Messages : 289
Credits : © astrée, ww horses.
Job : chef and foodie.
Relationship status : stuck in between memories of her.

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: on.
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Therapy, you were never a friend to me - w/Rose   Jeu 29 Juin - 23:09

Rose avait du mal à décrire ce qu'elle ressentait exactement. Elle avait l'impression de ne plus reconnaitre sa vie et de s'y perdre de plus en plus. Elle savait que continuer dans cette voie ne la mènerait à rien de bon et c'est pourquoi elle faisait l'effort d'être ici aujourd'hui. Elle voulait réellement aller mieux, même si elle ne savait pas exactement comment encore. Elle savait qu'elle devait trouver un moyen de partager ce qui la tracassait, et perdre sa peur de mal paraître ou d'être jugée. C'était le dernier endroit où ça pourrait arriver, mais cela ne l'empêchait pas d'être braquée. Elle n'arrivait pas à faire face à tout ce qui se passait dans sa vie. Elle préférait ne pas penser au fait qu'Abigail était partie et que sa vie était complètement changée. Si elle était en mesure de se changer les idées, la réalité commençait réellement à la rattraper. Elle n'arrivait pas à oublier sa dernière rencontre avec Abigail, c'était sans compter les nausées qu'elle avait de plus en plus fréquemment, tout ça l'empêchait de dormir comme elle l'aurait voulu. Au lieu de ça elle avait passé les heures à marcher dans la maison de son enfance à chercher des réponses à cette situation, en vain. « Je ne sais même pas par où commencer. » lâcha Rose, perdue. Elle n'était pas prête à faire face, mais elle savait que c'était inévitable, puisque visiblement elle n'allait pas bien. « J'ai revu Abigail, il y a quelques jours.. Elle était avec quelqu'un d'autre, elle dit que c'est une de ses collègues, mais si elle voyait comment elle se fait regarder... » dit Rose. Elle n'était pas dupe. Elle voyait comment la journaliste regardait sa femme, n'importe qui aurait pu voir que ce n'était pas innocent, que la blonde le réalise ou non. « C'est pas censé se passer comme ça. On est mariées, on est censé être toujours là l'une pour l'autre et tout partager. » lâcha-t-elle. C'était ça de s'engager avec quelqu'un et elle savait qu'elle n'avait personne d'autre qu'à blâmer qu'elle-même, c'était ça le plus dur à affronter. « Et c'est de ma faute. Je suis incapable de parler, c'est moi qui l'ait poussée à s'éloigner. Et maintenant je ne sais même plus si lui parler ferait une différence. » Elle soupira, passant une main dans ses cheveux. Elle était à bout, et épuisée en essayant de se remettre sur pieds. San compter qu'elle avait l'impression d'avoir complètement déréglé son corps en s'adaptant à ces changements.

_________________

- tame the wild nights and all the demons I was hiding in my silence -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Morello

avatar

Messages : 557
Credits : cate (avatar)
Quote : /
Job : Psychologue
Relationship status : Père célibataire

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Therapy, you were never a friend to me - w/Rose   Mer 12 Juil - 19:41

Nathan écoutait attentivement sa patiente et il se rendait compte qu’elle était surmenée. Elle semblait avoir le poids du monde sur ses épaules. Elle lui expliquait donc avoir vu sa femme puisque légalement elles sont toujours mariées, en compagnie d’une autre femme. Malgré les explications d’Abigail elle semblait persuader qu’il y avait anguille sous roche. Pourtant, elle affirmait que c’était la personne qui l’a regardait d’une certaine manière. Il comprenait certaines choses en l’écoutant parler. Le souci ne semblait pas être Abigail, mais le fait qu’une autre femme puisse la regarder. « Comment est-ce que vous vous êtes sentis quand vous avez vu Abigail en compagnie d’une autre femme ? » Lui demanda Nathan. Son travail n’était pas de jugé Rose, mais d’essayer de la faire travailler sur ses sentiments, l’acceptation de ses sentiments. C’est pourquoi il posait des questions au lieu de commenter ce qu’elle disait sur Abigail. Il n’avait pas le rôle d’un médiateur, il pourrait le faire si c’était une thérapie conjugale, mais ça n’en était pas une. Nathan voyait combien Rose aimait encore sa femme même si elle était incapable de le dire de cette façon. Nathan l’écouta de nouveau. Il comprenait qu’elle était désemparée face à la situation. Sa femme demandait le divorce et elle ne savait pas quoi faire. Elle ne pensait pas avoir de solution. Elle se sentait dans une impasse plus qu’autre chose. Pourtant, elle était transparente sur le fait qu’elle avait son rôle à jouer dans cette rupture. Elle ne minimisait pas le rôle de son manque de communication. C’était un pas en avant pour elle. « Vous êtes incapables de parler pour reprendre vos mots, mais vous êtes ici engagés dans un processus afin de changer cela. » Lui fit remarquer Nathan. Il tenait aussi à lui faire entendre les progrès qu’elle pouvait faire. Elle était en train d’essayer d’opérer un changement sur sa personne ce qui était déjà quelque chose. Lorsqu’elle disait ne pas savoir si parler ferait la différence, cela démontrait qu’elle avait quelque chose à dire. « Que lui diriez-vous si vous en aviez la possibilité ? » Lui demanda le jeune homme. En effet, elle disait être incapable de parler, mais puisqu’elle n’était pas devant Abigail, mais devant lui il voulait la pousser à s’exprimer sans le moindre jugement. Il devait cependant, la pousser à communiquer davantage sur ce qu’elle ressentait, sur ce qu’elle voulait réellement si elle voulait réellement changer.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Jensen

avatar

Messages : 289
Credits : © astrée, ww horses.
Job : chef and foodie.
Relationship status : stuck in between memories of her.

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: on.
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Therapy, you were never a friend to me - w/Rose   Lun 17 Juil - 23:56

Rose ne savait pas où donner de la tête. Elle avait l'impression que tout était sur le point de s'écrouler et qu'elle ne pouvait pas y échapper. Pourtant, elle ne pouvait pas se résoudre à lâcher prise. Elle se battait continuellement pour tout retenir, à essayer encore et encore de tenir. Mais rien ne pourrait jamais la préparer à perdre sa femme, d'une manière ou d'une autre, c'était inconcevable. Elle ne pouvait pas s'imaginer sans elle et elle s'accrochait à l'amour qu'elle lui portait pour continuer, mais la réalité était venue la rattraper et avait laissé ses marques, ramenant ses plus grandes peurs. La brune resta silencieuse quelques instants suite à la question de son psychologue, cherchant un moyen de rassembler toutes ses pensées. « J'ai eu l'impression d'être complètement invisible... de me battre pour rien alors qu'elle veut passer à autre chose. » répondit Rose en regardant le sol. Elle avait l'impression d'être abandonnée à elle-même et de ne plus pouvoir se tourner vers la personne qu'elle aimait.   « Elle dit que c'est la meilleure chose pour nous deux, qu'elle le fait pas seulement pour elle, mais elle ne comprend pas que j'ai besoin d'elle à mes côtés, plus que n'importe qui, que j'ai besoin de son support. » lâcha Rose. « Je dois avoir l’air vraiment égoïste de penser comme ça.. » dit-elle spontanément. Elle ne savait pas comment gérer tout ce qui arrivait présentement dans sa vie, mais elle savait qu'elle ne pouvait pas continuer dans cette voie. Elle savait que ça ne pourrait pas la mener à rien de bon. Elle devait trouver un moyen de se prendre en main, même si ce n'était qu'un petit pas à la fois. Rose releva le regard aux paroles de Nathan lorsqu'il mentionna sa démarche. « Oui, c'est vrai. » Elle avait tendance à oublier les progrès qu'elle pouvait faire, trop prise dans la situation en elle-même. Elle n'avait pas le recul nécessaire pour le voir toute seule mais elle était reconnaissante d'être ici. Même si se retrouver confrontée à ses sentiments était extrêmement difficile. « Je lui dirais que tout ce que je veux c'est de pouvoir lui parler, la retrouver, qu’elle me manque, qu’on peut toujours avec un futur.. qu'on va avoir une famille. » confia-t-elle, avant de réaliser ce qu'elle venait de dire. « Mais je pourrai jamais lui dire ça, elle veut plus être là, elle en a assez de tout ça, de moi. » souffla Rose, ses pensées la dépassant. Elle ne voyait pas comment elles pourraient se sortir de ce divorce. Elle n'arrivait pas à faire face à cet état de santé qui était le sien. Elle savait bien que ce n'était pas sain, mais elle était incapable de lui en parler, c'était trop dur de le dire à voix haute. « J'ai peur... » avoua Rose alors que sa gorge se serra, faisant part de sa crainte de ne pas s'en sortir pour la première fois. « Et si je lui en parle vraiment et qu'elle part quand même, qu'est-ce que je suis censée faire rendue là? » Rose avait l'impression d'être toute petite, que tous ses gestes risquaient de lui faire perdre Abigail si elle ne se montrait pas à la hauteur. C'était un sentiment qu'elle n'arrivait pas à gérer, elle finissait donc par se renfermer, pour se protéger.

_________________

- tame the wild nights and all the demons I was hiding in my silence -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Morello

avatar

Messages : 557
Credits : cate (avatar)
Quote : /
Job : Psychologue
Relationship status : Père célibataire

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Therapy, you were never a friend to me - w/Rose   Dim 23 Juil - 19:50

Nathan l’écoutait attentivement. Il pouvait voir à quel point elle aimait sa femme, les choses qu’elle disait à haute voix était très touchante. Soudain, il s’arrêta face à une parole venant de sa part. Il ne comprenait pas ce qu’elle voulait dire parce qu’elles allaient avoir une famille. Il avait peur de mal comprendre ce qu’elle était en train de dire à haute voix. « Que voulez-vous par avoir une famille ? » Lui demanda le beau brun. Contrairement à ce qu’on pourrait penser il n’était pas au courant de la grossesse de Rose. Il ne serait pas contre bien entendu parce qu’il n’émet pas de jugement sur le lifestyle de ses patients. Il avait néanmoins besoin de savoir une telle information pour l’aider dans une telle thérapie. Si elle est réellement enceinte, qu’elle veut ce bébé il va devoir intensifier la thérapie afin qu’elle guérisse plus rapidement afin de ne pas entraver le bon déroulement de cet évènement. Nathan pouvait sentir que Rose était terrifiée à l’idée d’ouvrir son cœur à sa femme et que cela ne fonctionne pas. Elle se demandait ce qu’il adviendrait d’elle à ce moment-là. Elle se questionnait sur son futur et c’était compréhensible. Elle n’imaginait sûrement ne pas en avoir si la personne quelle aimait n’était plus dans sa vie. Il était naturel de se le demander, mais aussi de parler de l’avenir. C’est qu’elle avait envie de trouver des solutions. Elle était à une étape de guérison plus avancée qu’elle ne le pensait. Elle devait simplement se donner du temps. « Vivre. » Lâcha Nathan avec un sourire en coin. Il parlait avec son côté professionnel, mais aussi son expérience personnelle. Il voulait préparer la jeune femme à l’éventualité qu’elle n’ait pas ce qu’elle veut parce que la vie fonctionne aussi ainsi. « Je sais que ce n’est pas ce que vous voulez forcément entendre, mais la vie ne s’arrête pas à une seule personne peu importe combien on peut l’aimer. » Rajouta le beau brun. Il en avait vécu l’expérience il n’y pas si longtemps que ça. Il avait pensé qu’en perdant Odetta sa vie était terminée, mais au contraire sa vie venait de commencer. Evidemment, il savait que son histoire avec cette Abigail était bien supérieure à la sienne avec Odetta. Il ne projetait pas sur elle ses regrets puisqu’il n’en avait pas. « Vous aurez au moins la satisfaction de n’avoir aucun regret, vous aurez tout dis. Vous aurez eu le courage de dire à haute voix ce que vous voulez, de vous battre pour. Je trouve que c’est déjà un bon départ. » Fini par lui dire Nathan. Il voulait l’encourager à se livrer, à se donner entièrement pour la personne qu’elle aime dans l’optique de l’empêcher d’avoir des regrets. Il ne connaissait pas l’issue de leur relation, mais il savait qu’elle devait essayer si elle voulait avoir une chance d’aller de l’avant et de reprendre sa vie. Il n’avait aucune envie de la voir se détruire à petit feu.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.


Dernière édition par Nathan Morello le Ven 9 Fév - 8:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Jensen

avatar

Messages : 289
Credits : © astrée, ww horses.
Job : chef and foodie.
Relationship status : stuck in between memories of her.

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: on.
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Therapy, you were never a friend to me - w/Rose   Lun 14 Aoû - 3:44

Rose n’arrivait pas à s’en sortir par elle-même. Elle s’était toujours débrouillée par elle-même, sans demander l’aide de qui que ce soit, pour le meilleur et pour le pire, mais aujourd’hui elle n’était plus en mesure de prendre tout ce poids sur ses épaules. C’était difficile d’ouvrir ainsi son jardin secret, mais elle savait que c’était la bonne chose à faire, même si elle avait l’impression de toujours en être au même point. Elle finirait par être en mesure d’avancer ou du moins, elle voulait le croire. La brune commençait à s’ouvrir, comme elle ne l’avait sans doute pas fait depuis très longtemps. Si bien qu’elle prononça des paroles qu’elle n’aurait pas pensé partager et qui ne passèrent pas inaperçues. Rose resta silencieuse un moment avant de finalement relever son regard vers lui. Elle ne pouvait pas éviter la question ou passer par quatre chemins. Elle était face à cette réalité qui l’attendait et elle savait qu’il n’y avait pas d’autre moyen de se montrer honnête. « Je suis enceinte.. » lui confia-t-elle, ayant du mal à réaliser qu’elle venait véritablement de le dire à haute voix. Elle ne pouvait plus essayer de mettre cette idée à l’arrière de ses pensées. « Je le sais depuis quelque temps, mais c’était quelque chose qu’on voulait toutes les deux, maintenant plus rien n’est pareil. » souffla Rose. Elle n’osa pas aller au bout de sa pensée et lui faire part du fait que ce n’était pas sa première grossesse. Elle avait encore beaucoup trop honte et ressentait trop de culpabilité pour en parler. « Je ne veux pas le perdre. » ajouta-t-elle finalement, consciente des dangers que ça amenait. Elle ne voulait pas faire les mêmes erreurs. Elle voulait avoir cette vie dont elle avait toujours rêvé et ne plus se limiter à cause de son état. Elle voulait s’en sortir et passer au travers. Il n’y avait pas d’autre chemin à prendre. « Ça fait bien longtemps que je n’ai pas eu cette chance. » Et ça lui manquait terriblement. Au contraire, elle était toujours en mode survie et ça dépassait bien sa santé physique. Il n’y avait plus rien de stable dans sa vie, elle se sentait toujours menacée et faisait tout pour ne pas tout lâcher. « Je sais.. et je n’ai jamais été comme ça avant, mais je ne peux pas imaginer ma vie sans elle. Je n’y arrive pas, c’est insupportable.  » avoua Rose en passant une main dans ses cheveux. Elle écoutait les conseils de Nathan attentivement et elle savait qu’il avait raison, mais elle ne savait pas si elle était prête à se remettre en jeu de cette manière. Elle n’avait peut-être plus rien à perdre, mais ce n’était pas de cette manière qu’elle le vivait. « Vous me croyez beaucoup plus forte que je le suis. » répondit la jolie brune en riant légèrement. Elle aurait été ce genre de personne mais aujourd'hui elle avait du mal à se reconnaître. « On pouvait se dire n’importe quoi et maintenant je n’arrive même pas à la laisser s’approcher. » Rose ne voulait pas risquer de la revoir partir si son discours ne correspondait pas à ce que sa femme attendait. Elle ne pouvait pas supporter de la décevoir.

_________________

- tame the wild nights and all the demons I was hiding in my silence -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Morello

avatar

Messages : 557
Credits : cate (avatar)
Quote : /
Job : Psychologue
Relationship status : Père célibataire

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Therapy, you were never a friend to me - w/Rose   Lun 28 Aoû - 20:48

Nathan ne s’attendait pas à ce que sa patiente lui annonce qu’elle était enceinte, c’était la dernière chose à laquelle il s’attendait. A priori c’était la première fois que Rose le disait à haute voix, elle ne devait pas le savoir depuis longtemps. Elle semblait encore perdue à ce propos ce qui était compréhensible. Tout ceci l’inquiétait à cause des troubles alimentaires de la jeune femme. Il ne savait pas si elle serait capable de surmonter cette maladie durant les neufs prochains mois. Il espérait vraiment que cela devienne le déclencheur dont elle a besoin pour se sortir de tout ceci. « Je peux donc vous féliciter ? » Lui répondit Nathan qui voyait une naissance comme une bénédiction. De plus, la jeune femme lui avait confié que c’était quelque chose qu’elle voulait à priori. Il imaginait donc qu’elle allait garder ce bébé sinon il ne se serait pas permis ce commentaire. Rose semblait perdue parce que ce bébé à la base elle le voulait avec sa femme. Tout prenait sens. Il se permis alors de lui demander : « Est-ce que vous prévoyez de lui en parler ? » Il espérait que Rose prenne la bonne décision et qu’elle lui en parle cependant, il ne pouvait pas la forcer à faire quelque chose qu’elle ne voulait pas faire. Il attendait donc sa réponse avec impatience. Nathan savait que Rose était dans une situation délicate, dans un sens elle se devait de dire à sa femme avec laquelle elle avait voulu avoir un enfant qu’elle était enceinte et elle devait craindre qu’elle ne revienne uniquement pour cela. Cette situation était si compliquée que Nathan n’avait pas la réponse à ses questions. Tout ce qu’il pouvait faire c’est de la soutenir et de lui conseiller d’être honnête avec elle-même et les autres. Nathan écoutait attentivement ses paroles. La jeune femme ne savait pas comment vivre sans elle, apparemment c’était une situation nouvelle pour elle. Elles étaient si proches désormais et maintenant si éloignées qu’elle ne savait plus comment faire. Ensuite, elle lui confia qu’il l’a surestimait largement ce à quoi il répondit : « Vous êtes plus forte que vous le pensez. Vous êtes consciente de votre problème, vous essayez de changer, c’est déjà beaucoup plus fort que beaucoup d’autres personnes. » Il voulait qu’elle prenne conscience de ce qu’elle était capable. De plus, maintenant qu’elle avait la vie d’un bébé à l’intérieur d’elle il espérait qu’elle serait encore plus forte.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Jensen

avatar

Messages : 289
Credits : © astrée, ww horses.
Job : chef and foodie.
Relationship status : stuck in between memories of her.

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: on.
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Therapy, you were never a friend to me - w/Rose   Sam 16 Sep - 23:20

Rose savait que l'annonce de sa grossesse pourrait paraître surprenante. Après tout, dans sa situation ce n'était pas quelque chose qui devait être commun, mais c'était pourtant l'un de ses plus grands rêves. Avoir une famille avait toujours été dans ses projets de vie. Certes, elle aurait pensé être aux côtés de sa femme pour vivre cette expérience, mais elle devait accepter que cette possibilité ne soit plus. D'autant plus qu'elle ressentait une énorme pression à mener cette grossesse à terme. Il n'en tenait qu'à elle et elle refusait d'échouer à nouveau. Ce n'était pas une option. Elle devait être plus forte, se dépasser et passer au travers. Ce cheminement lui faisait extrêmement peur. C'était une autre chance que la vie lui avait donnée et elle devait être à la hauteur. « Je suppose, oui. » répondit Rose, un peu gênée. Nathan était la première personne avec qui Rose partageait cette nouvelle. Elle savait qu'au fur et à mesure d'autres félicitations viendraient, mais la vérité était qu'elle ne savait pas comment les prendre. Elle avait encore et toujours l'impression d'être une fraude, qu'elle ne méritait pas ces voeux de bonheur aussi sincères soient-ils, elle n'avait pas l'impression d'en être valable. Rose sortit de ses pensées lorsque Nathan mentionna l'annonce de cette nouvelle à sa femme. Elle se mordit la lèvre nerveusement. « Ça me plairait, oui. » avoua Rose. Bien entendu, elle avait envie de partager cette nouvelle avec sa femme. Elle serait aussi une mère, elle était concernée, mais la belle ne savait pas si elle serait en mesure de lui parler comme elle le souhaiterait. « Mais je ne sais pas si je le pourrai. » ajouta-t-elle. Cela ne lui semblait pas réaliste pour le moment. Abigail créait toujours une distance de plus en plus grande entre elles. Rose ne savait pas comment l'arrêter. Elle ne voulait pas le faire avec la nouvelle du bébé. Elle voulait que sa femme reste pour leur amour et non par sentiment d'obligation. Elle voulait être avec elle, mais pour les bonnes raisons. « Je ne veux pas avoir à la retenir. Je veux qu'elle revienne parce qu'elle le veut. » dit Rose. Elle commençait réellement à se sentir dépassée par sa situation. Elle n'avait pas l'impression que quoi que ce soit puisse les sauver. Elle pouvait sentir que sa femme partait toujours un peu plus loin d'elle. Rose écoutait attentivement les paroles de son psychologue. « Je le sais, mais elle voudrait que je le dise.. clairement. Et je n'y arrive pas. Qu'est-ce que ça donne de le dire? » lâcha Rose. Le problème était là qu'on le dise ou non. Du moment qu'elle voulait le surpasser, c'était ce qui comptait.

_________________

- tame the wild nights and all the demons I was hiding in my silence -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Morello

avatar

Messages : 557
Credits : cate (avatar)
Quote : /
Job : Psychologue
Relationship status : Père célibataire

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Therapy, you were never a friend to me - w/Rose   Sam 7 Oct - 15:57

Nathan comprenait ce qu'elle essayait de lui dire. Rose n'avait pas envie que sa femme revienne uniquement parce qu'elle est enceinte, elle voulait la récupérer pour de bon. Il le savait parce qu'il avait forcé la main à sa femme pour avoir cet enfant et qu'au final elle avait fini par prendre la fuite. Souvent, il se demandait ce qui se serait passé s'il n'avait pas autant insisté. Dans un sens, il culpabilisait, mais dans un autre il ne regrettait pas parce que sinon il n'aurait pas eu sa merveilleuse fille. Il essayait désormais de guider les personnes sur le bon chemin à prendre. Cependant, elle était face à un choix de conscience. Aux yeux de Nathan, si Rose continuait de cacher la vérité et que sa femme l'apprendrait les conséquences seraient terribles. Il pouvait la voir foncer dans un mur sans ne pouvoir rien faire. Il n'a pas le droit de donner son avis, il doit simplement l'accompagner, l'épauler. Rose semble totalement perdue, elle ne sait plus ce qu'elle doit faire ce qui est assez frustrant pour le psychologue. Cependant, il sait qu'ils n'en sont qu'au début de leur thérapie et qu'elle aura besoin de plus de temps pour apprendre à prendre les bonnes décisions. « Si je ne me trompe pas, vous aviez décidé de faire cet enfant à deux, elle a donc le droit de savoir, non ? » Lui demanda Nathan. Il lui posait réellement la question afin d'aider la jeune femme à se poser les bonnes questions. Il ne voulait pas lui forcer la main, mais qu'elle arrive à dépasser ses peurs pour être honnête avec elle-même pour qu'elle prenne la bonne décision. « Comment pensez-vous qu'elle va réagir si elle l'apprend autrement que par vous ? » Lui demanda Nathan ensuite. Il voulait qu'elle se projette dans une situation délicate afin qu'elle décide quelle décision prendre, qu'elle fasse un calcule coût risque et bénéfice, d'une certaine façon.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Jensen

avatar

Messages : 289
Credits : © astrée, ww horses.
Job : chef and foodie.
Relationship status : stuck in between memories of her.

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: on.
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Therapy, you were never a friend to me - w/Rose   Dim 15 Oct - 17:50

Rose savait au fond d'elle-même qu'elle devrait en parler à sa femme. Elle ne pouvait pas l'éviter, si les circonstances avaient été inversées et elle avait été à la place d'Abigail, elle aurait voulu être au courant. Peut-être que c'était l'occasion pour elle de finalement être honnête avec la blonde, mais elle redoutait aussi énormément sa réaction. Après tout, contrairement à la dernière fois, elle n'était pas du tout impliquée dans le processus, elle ne savait même pas que Rose avait fait un autre essai et la brune savait que ça risquait de mal se terminer pour elle. Elle n'avait aucune de comment amener le sujet sur la table. Surtout que sa femme semblait vouloir l'éviter plus qu'autre chose, elle ne pensait pas que ça puisse aller en s'améliorant et cette idée lui brisait complètement le coeur. « Oui, elle a tout à fait le droit. On a les mêmes droits toutes les deux. » précisa Rose. Ça n'avait jamais été une question. Elle était parent autant l'une que l'autre. Elles avaient pris les mesures pour le côté légal et ce n'était pas quelque chose que Rose regrettait. « Mais elle ne sait pas que j'ai fait un autre essai...» lâcha Rose en regardant le sol. Elle n'avait jamais encore parlé de cette fausse couche à personne et elle n'était pas certaine de s'en sentir capable, mais elle savait que reculer n'était pas une option si elle voulait vraiment aller mieux. Elle respira profondément avant de porter son regard sur Nathan qui attendait patiemment qu'elle continue. « On a essayé il y a environ un an, enfin moi, et ça n'a pas fonctionné.. je l'ai perdu parce que j'ai été incapable de m'occuper de moi. » expliqua-t-elle, ressentant l'anxiété monter. Elle l'avait dit, mais ne se sentait pas mieux. Elle pouvait sentir la culpabilité l'envahir, c'était quelque chose qui était impardonnable. Et elle n'avait pas envie de voir le regard du brun changer. « On n'en a jamais reparlé, mais après ça plus rien n'était pareil. » dit Rose avant de continuer. « Mais je n'ai pas réessayé pour des mauvaises raisons. » Elle tenait à le préciser. Ses intentions avaient été et étaient toujours les meilleures même si elle avait du mal à l'exprimer. « Je voulais qu'on aille cette famille ensemble, je ne voulais pas qu'elle ait à payer pour mes erreurs. » expliqua Rose. Entre temps les choses avaient changé et leur situation n'était plus la même, mais la brune gardait toujours les mêmes intentions envers sa femme et le bébé. La belle sortit de ses pensées à la question de son psychologue, son coeur s'accélérant immédiatement. « Elle ne peut pas l'apprendre par quelqu'un d'autre que moi. » lui répondit directement Rose. Elle refusait même de l'envisager. Elle savait que si Abigail venait à l'apprendre autrement que par sa bouche il n'y aurait plus de point de retour. La situation était tellement délicate en ce moment, elle ne pouvait pas se permettre une erreur pareille. Si leur relation semblait être à son plus bas, Rose savait que ce n'était rien comparé à ce qui pourrait l'attendre si l'hypothèse de Nathan se réalisait. Elle soupira, elle avait besoin d'aide. « Elle ne veut pas m'entendre, comment suis-je censée faire pour qu'elle m'écoute? » Elle l'avait repoussée si loin que maintenant elle avait l'impression de se retrouver devant l'inatteignable.

_________________

- tame the wild nights and all the demons I was hiding in my silence -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Morello

avatar

Messages : 557
Credits : cate (avatar)
Quote : /
Job : Psychologue
Relationship status : Père célibataire

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Therapy, you were never a friend to me - w/Rose   Sam 4 Nov - 15:37

Nathan écouta l'histoire de la jeune femme attentivement. Il ne se doutait pas une seconde qu'elle avait fait une première insémination, mais que les choses ne s'étaient pas passées comme prévue à cause de la maladie de Rose parce que c'était une maladie même si le monde ne le voyait pas encore ainsi. Il n'aime pas spécialement le mot maladie mentale, mais cela en fait partie. Il pouvait voir l'état dans lequel cela mettait la jeune femme d'en parler à nouveau. Elle semblait se sentir très coupable de ne pas avoir été capable de s'empêcher de se faire du mal pour réellement tomber enceinte et mettre à terme cette grossesse. Il comprenait aussi que cet épisode avait sûrement sonné le glas de leur mariage. Il comprenait davantage la situation et pouvait à présent donner des conseils plus éclairer. Nathan ne se doutait pas non plus que la jeune femme avait fait la deuxième tentative seule et il comprenait que cela pourrait poser problème à sa femme. La jeune femme s'était mise dans une situation délicate pour de bonnes raisons, mais elle allait sûrement devoir en subir les conséquences. Il espérait réellement que cette expérience allait lui servir de leçon. Nathan pouvait voir l'évolution de Rose lorsqu'elle compris qu'elle devait le dire à sa femme, qu'elle devait l'apprendre par elle. « Exactement. » Lui répondit le psy comme pour l'encourager dans cette voie de la transparence et de la franchise. Il savait que cela ne serait pas évident, mais il savait qu'elle en avait besoin plus que jamais. Naturellement Rose avait besoins de conseils pour réussir à parler à sa femme. Il comprenait ce qu'elle disait puisqu'il y a quelques années il s'était retrouvé face à un mur dans sa propre vie amoureuse. Même avec ses compétences il n'avait pas réussi il ne savait pas s'il arriverait à aider concrètement Rose dans cette décision. « Vous devez prendre la situation en main, ne pas donner une porte de sortie et vous faire entendre. » Lui conseilla Nathan. Il restait vague pour donner la liberté à Rose d'aller aussi loin qu'elle le jugeait nécessaire et intelligent. Il n'avait pas réponse à tout et cela n'aurait pas été de l'aide que de faire pour l'aide. Soudain, la sonnerie retentit ce qui impliquait que la séance était terminée. Comme souvent ils étaient frustrés, mais il avait d'autres patients. « Notre séance s'arrête ici, je vous revois la semaine prochaine ou avant si besoin. N'oubliez pas ce que l'on s'est dit aujourd'hui et avance pas à pas. Vous êtes sur la bonne voie. » Lui répondit Nathan avant de la laisser partir. Il espérait vraiment l'avoir aidé et qu'elle obtienne ce qu'elle veut.

Sujet terminé.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Therapy, you were never a friend to me - w/Rose   

Revenir en haut Aller en bas
 
Therapy, you were never a friend to me - w/Rose
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
O R A N G E B L O S S O M F I E L D S :: III. SAND VALLEY, AZ :: encino park-
Sauter vers: