AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 inevitable demise / ruth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diego Vescovi

avatar

Messages : 509
Credits : blandine (avatar)

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: inevitable demise / ruth    Jeu 4 Mai - 18:21


≈ ≈ ≈
{ like fire beneath the ice an inevitable demise
standing on the edge jumping into hurt time and time again i will never learn }
crédit/ tumblrmarina kaye.

Depuis sa dernière discussion avec Ruth, Diego ne se sentait pas dans son assiette. Il savait qu’il avait manqué l’occasion de lui dire la vérité, mais il n’avait pas pu la retenir plus longtemps. Elle avait eu tellement envie de partir qu’il aurait presque cru à son histoire de rendez-vous, peut-être que c’était réel il n’en saurait jamais rien. Néanmoins, il allait devoir la revoir rapidement s’il voulait lui annoncer qu’il était père avant que la presse ne s’empare de l’histoire et qu’elle soit humiliée à nouveau si on apprend qu’elle n’était pas au courant. Diego savait que Ruth ne le rappellerait pas, qu’elle lui accorderait cinq minutes tout au plus au téléphone. Il avait besoin de plus, de beaucoup plus pour pouvoir lui expliquer comment il va encore bouleverser sa vie à nouveau. Il avait pensé à la rejoindre à l’hôpital afin d’être sûre de la voir, mais il n’avait pas envie de la perturber dans son travail. C’était sûrement la seule chose à laquelle elle pouvait se raccrocher. Il était certes étonné, qu’elle puisse continuer à s’occuper des enfants, mais c’est ce qu’elle faisait. Il n’avait pas envie de la dégoûter à vie. Il était donc désormais, devant sa porte en essayant de frapper à la porte. Il devait le faire parce qu’il n’y aurait jamais de bon moment. Diego frappa à plusieurs reprises sans succès. Il n’y avait pas le moindre bruit à l’intérieur, la preuve étant qu’il n’y avait réellement personne à l’intérieur. Diego devait se rendre compte que la jeune femme n’était pas présente. Elle était encore au travail. C’était bien sa chance. Il aurait pu prendre le double des clés qu’elle cachait toujours au même endroit, mais ça aurait été très impoli de sa part. Diego s’installa alors sur les marchés de l’escalier en l’attendant. Le temps passa et il commençait sérieusement à somnoler. A tel point que lorsqu’il ouvrit à nouveau les yeux Ruth était devant lui en train d’essayer de rentrer chez elle. Elle le fixait et la surprise semblait grande. « Tu n’as pas retourné mes appels alors j’ai pensé venir te voir en personne, mais tu n’étais pas là. » Lui expliqua Diego. Il n’avait pas envie qu’elle pense qu’il était un stalker, obsédé par elle. Il avait simplement perdu la notion du temps. Entre son travail et le reste il était aussi épuisé. « On doit parler Ruth, c’est très important. » Rajouta-t-il. A son air grave elle devait comprendre qu’elle n’avait pas vraiment le choix. Il n’allait pas partir. Il devait aller jusqu’au bout qu’elle ait envie ou non de lui parler.

[…]

« Il y a quelque chose que j’ai appris il y a quelques semaines seulement et je crains que ça ne s’ébruite rapidement. Je voulais te prévenir avant que tu ne l’apprennes dans la presse ou autre. » Commença par lui dire Diego. Il tournait autour du pot comme pour se donner le courage d’affronter la réalité. Une réalité assez soudaine et heureuse pour lui, mais qui ne le serait pas pour la jeune femme. Il lui confia alors : « J’ai découvert par hasard que j’avais une fille dont j’ignorais l’existence, je suis papa .. » Pour le moment il ne rentrait pas dans les détails. Il voulait déjà qu’elle puisse assimilée la nouvelle sans pour autant la submergée. Elle méritait d’avoir quelques secondes pour se faire à cette idée. Il savait que les détails ne lui donneraient qu’une raison de plus de le détester même si dans ce cas précis, il n’avait pas prémédité tout ça. Il avait seulement voulu être honnête avec elle et la protéger à sa façon. Il aurait préféré évité de devoir lui dire que la petite fille a dix-huit mois, qu’elle est née de sa liaison avec Elena. Malheureusement, il savait qu’il ne faisait que remettre ça à plus tard. Il allait lui donner les clés pour qu’elle se dise qu’elle avait raison depuis le début et qu’il était le seul fautif dans leur rupture même si ce n’est pas tout à fait vrai.

_________________

Nothin goes as planned, everything will break  People say goodbye in their own special way. All that you rely on and all that you can fake will leave you in the morning but find you in the day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruth Austen

avatar

Messages : 56
Credits : © captain (avatar) ✻ tumblr (gif).
Job : pediatric surgical residency, (last year).
Relationship status : before engaged to Diego now single, married to her job.

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: off. (○○○)
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: inevitable demise / ruth    Jeu 4 Mai - 23:23


☆ ✮ ☆
{ I spent a lot time desperately trying to fix us.
Then I realized you can’t fix what’s isn’t broken. }
crédit/ tumblrcrackships.

Cela ne faisait pas si longtemps que ça lorsqu'elle avait décidé de revenir à Sand Valley qu'elle avait choisi de quitter après son altercation avec Diego à laquelle elle avait coupé tout contact. Elle n'avait d'ailleurs prévenue personne ou presque de son départ, hormis sa meilleure amie. Pour le reste, elle avait eu besoin de s'éloigner de tout ce qui lui rappelait son ancien fiancé et ce qu'elle avait également perdue. Elle savait que si elle était restée, elle n'aurait jamais pu tenir le coup et puis l'idée de tomber sur lui ou même de le croiser seul ou accompagné lui était inconcevable. Elle n'avait pas attendu bien longtemps pour prendre quelques affaires sauter dans un avion pour partir à New-York et s'aérer l'esprit pour surtout s'occuper de sa mère dont l'état de santé en devenait inquiétant. Mettre sa mère dans une institution avait été plus difficile encore plus quand celle-ci ne cessait de lui rétorquait à plusieurs reprises que tout ce qui s'était passé durant les années précédentes étaient de sa faute, mais elle passa au-delà pour faire toutes les choses qu'elle aurait dû faire et depuis bien longtemps déjà. Ruth savait pertinemment que rester à New-York ne l'aidait pas, plus encore qu'elle était en train de mettre sa carrière et sa place en danger. Elle ne pouvait pas se permettre de tout perdre et se devait de rentrée rapidement. Il lui avait fallu malgré tout un an avant d'accepter de revenir dans cette ville où elle n'était pas revenue seule. Son petit frère se trouvait à présent à ses côtés. Ruth ne savait pas trop comment gérer cette situation. Jusqu'à aujourd'hui, elle n'avait jamais vraiment pensée à devoir s'occuper d'un jeune gamin en pleine crise. Le retour à Sand Valley ne s'était donc pas fait dans les meilleures conditions possibles, mais elle avait réussi à gérer en se montrant ferme comme elle l'avait pu et à présent cela faisait maintenant plusieurs semaines qu'elle avait retrouvés cette maison où elle avait longtemps habité avec Diego. Parfois, elle se demandait pourquoi elle ne l'avait pas vendu et si elle pensait par moment ce n'était pas sa première priorité. Le plus important pour elle était davantage de retrouver ses marques à l'hôpital où elle entamait sa nouvelle année de résidence dans l'optique de se faire titulariser au service pédiatrie. S'occuper d'enfant s'avéraient quelque chose à laquelle elle était vraiment douée et auquel elle était très à l'aise, mais rendait les choses que plus dur à tel point qu'elle avait même songé durant un moment à changer de service, mais elle n'y arrivait pas, car quoiqu'il advenait elle aimait ce qu'elle faisait et se retrouver avec ses enfants lui permettait d'aller à la fois mieux et de se sentir utile à quelque chose. Très rapidement, Ruth repris ses marques, le boulot lui permettait d’oublier tout le reste même si cette journée s’était fini de façon difficile et tout ce qu’elle rêvait à cet instant, c’était de retrouver son chez soit et de pouvoir dormir pour oublier cette garde qui l’avait épuisé physiquement qu’émotionnellement, cela faisait partie du boulot, mais parfois perdre un enfant était plus difficile. Elle avait rapidement sauté dans sa voiture pour rentrer chez elle et si elle avait espéré pouvoir passer une fin de soirée plus agréable lorsqu’elle se gara pour remonté l’allée de sa maison qu’elle ne fut pas sa surprise quand elle remarqua sur les marches de l’escalier celui qu’elle avait tenté à mainte reprise de fuir. « Diego ? » lança-telle rapidement pour se rendre compte que son esprit ne lui jouait pas de tour et qu’il était bel et bien là. «  Tu peux me dire ce que tu fais ici ? Et surtout à cette heure si tardive ? » Elle ne s’attendait absolument pas à le voir et l’affronter ce soir elle n’en était incapable. « Tu n’as pas retourné mes appels alors j’ai pensé venir te voir en personne, mais tu n’étais pas là. » Elle avait écouté les explications de Diego attentivement pour finalement croiser les bras restant immobile face à son ex fiancé qui s’était relevé pour se mettre à sa hauteur. « Je n'avais pas très envie de parler et ces temps-ci, j'ai beaucoup de travail. » Rajouta-t-elle sans même savoir pourquoi elle se retrouvait à devoir presque se justifier devant lui. « On doit parler Ruth, c'est très important. » Elle n'avait pas eu besoin de le regarder pour savoir qu'il était sérieux, mais elle ignorait si elle était prête à l'affronter ou même entendre ce qu'il voulait lui dire. « Je suis fatiguée Diego et ma soirée a déjà été assez pénible pour que tu en rajoutes » lança-t-elle avant de finalement soupirer pour remarquer que bien qu'il soit réceptif à ce qu'elle disait, il n'était pas prêt à quitter les marches des escaliers. «  Très bien. Dis-moi ce qu'il y a de si important à savoir pour que tu ne daignes pas bouger d'ici, je t'écoute ? » Elle ne savait pas vraiment si elle voulait le savoir, mais la curiosité ne cessait de le piquer au nez bien qu’une part d'elle craignait le pire. « Il y a quelque chose que j'ai appris il y a quelques semaines seulement et je crains que ça ne s'ébruite rapidement. Je voulais te prévenir avant que tu ne l'apprennes dans la presse ou autre. » Elle ne comprenait pas tout ce qu'il était en train de lui dire et en vérité elle en attendait davantage. «  Tu voulais me prévenir de quoi ? Tu en as soit trop dit ou pas assez Diego alors qu'est-ce qu'il y a ? » elle manquait de patiente, mais rien qu'à ses quelques paroles, elle pouvait facilement s'imaginer le pire et le redoutait. « J'ai découvert par hasard que j'avais une fille dont j'ignorais l'existence, je suis papa .. » l'aveu de Diego avait eu le don d'être un véritable choc à laquelle en vérité elle ne s'était pas attendue. Elle avait senti son cœur presque s'arracher lorsque ses mots avaient résonné dans sa tête, mais aussi dans tout son être. Elle avait mis quelques secondes pour assimiler toutes les paroles qu'il venait de dire. Ruth avait du mal à le regarder, elle ne pouvait pas c'était bien trop. « Et qu'attends-tu de moi ? Que je te félicite peut-être ? Tu n'en perds pas une.  » La tonalité de sa voix avait rapidement changé pour se montrer dur et complètement froide. « Finalement, tu as eu ce que tu voulais et qui est donc l'heureuse élu qui t'a donnée ce que tu voulais tellement ? » elle ne voulait pas le savoir, elle aurait même voulu que cette conversation prenne fin sur-le-champ, mais la vérité c'est que malgré que cette nouvelle en était des plus douloureuses, elle voulait le savoir. « Et comment ça tu l'as découvert par hasard ? » elle était bien trop fatiguée pour remarquer que sa phrase avait de quoi suscité beaucoup de questions. Elle ne pouvait s'empêcher de s'interroger repassant malgré elle sa phrase en boucle. Elle ne le montrait pas, mais elle n’arrivait pas à se sentir heureuse pour lui c'était même tout le contraire et bien au-dessus de ses forces.

_________________
    there was a beast in there. but there was also a girl who was afraid of being a beast, and who wondered if other people had beasts in their hearts too.


Dernière édition par Ruth Austen le Lun 8 Mai - 17:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego Vescovi

avatar

Messages : 509
Credits : blandine (avatar)

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: inevitable demise / ruth    Sam 6 Mai - 12:56

Diego avait remis ce moment à plus tard durant tellement de temps qu’il n’était pas prêt à accepter les conséquences de ses actes. Il n’avait pas envie de la faire souffrir inutilement, mais Elena avait été stricte sur le fait qu’il devait lui dire qu’il était père. Ruth s’attendait au pire venant de sa part, elle imaginait forcément qu’il avait fait quelque chose. En réalité, il n’avait pas vraiment fait quelque chose. Sa fille avait été conçu à deux et il n’avait eu son mot à dire sur rien jusqu’à ce qu’il l’apprenne il y a peu de temps. Cependant, il se doutait qu’elle se ficherait bien de savoir que la mère de sa fille n’a pas été honnête avec lui. Soudain, il sentit qu’il venait de lâcher une bombe sur Ruth. La jeune femme resta quelques secondes stoïques. Il se sentait terriblement coupable. Il n’avait pas envie de remuer le couteau dans la plaie, mais c’est ce qu’il avait fait. Diego se sentait vraiment mal à l’aise face la situation. Il pouvait sentir que la jeune femme souffrait de sa révélation. Il n’avait sûrement pas su trouver les bons mots, mais comment bien annoncer la nouvelle ? Elle ne pourrait pas bien réagir. Il se mettait à sa place et dans le cas inverse il aurait sûrement été furieux. Cependant, il continuait de penser qu’il avait fait le bon choix. C’était toujours moins humiliant que de le dire dans un magazine ou de l’apprendre dans la rue. Il acceptait sa colère et ne comptait pas essayer d’argumenter. Diego était déjà étonné qu’elle ne le gifle pas. Elle était surement trop élégante pour faire ça, mais ce n’était pas pour autant qu’elle ne le détestait pas. Il pouvait sentir sa colère, sa rage, mais aussi sa douleur. Il était en train de l’achever sans le vouloir. Ruth lui demanda ensuite s’il voulait qu’elle le félicite peut-être. Elle semblait penser qu’il avait eu ce qu’il voulait avec une autre.  « Je ne venais pas retourner le couteau dans la plaie, je voulais simplement te le dire avant que tu ne l’apprennes autrement. » Lui fit remarquer le beau brun. Il avait voulu essayer de l’épargner, de faire les choses bien, mais avec une telle nouvelle elle ne pourrait forcément pas bien le prendre. Rien de ce qu’il pourrait dire ou faire n’apaisera la jeune femme. « Tu ne me crois pas, mais je suis désolé de la tournure de la situation. Tu méritais mieux. » Rajouta Diego avant de baisser les yeux. Il acceptait ses torts sur cette situation. Il ne le disait pas, mais dans une situation idéale il avait imaginé devenir père, mais il avait aussi imaginé qu’elle serait la mère de ses enfants. Soudain, Ruth lui demanda d’en savoir plus sur le par hasard. Elle ne comprenait pas qu’il ait appris par hasard qu’il était père. Il décidait alors d’au moins lui expliquer : « Je n’ai appris la nouvelle que récemment. La mère de ma fille ne me l’aurait jamais dit si je ne l’avais pas surprise avec la petite et commencer à poser des questions. Apparemment, je dois être l’opposé du père idéal. Je dois encore faire mes preuves pour avoir la possibilité d’avoir une place dans la vie de ma fille. » Lui confia Diego. Il n’essayait pas de se justifier, il n’aurait pas le culot de le faire. Sans comprendre vraiment pourquoi il avait besoin de lui donner davantage d’informations. Il n’avait pas envie qu’elle se fasse un film dans sa tête. Il se doutait bien que lorsqu’elle parlait de sa vie parfaite, elle devait penser qu’il avait rencontré quelqu’un, qu’il l’avait mis enceinte, qu’ils étaient ensemble et qu’ils vivaient une histoire d’amour. Il ne savait pas pourquoi, peut-être parce que son avis comptait encore pour lui.

_________________

Nothin goes as planned, everything will break  People say goodbye in their own special way. All that you rely on and all that you can fake will leave you in the morning but find you in the day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruth Austen

avatar

Messages : 56
Credits : © captain (avatar) ✻ tumblr (gif).
Job : pediatric surgical residency, (last year).
Relationship status : before engaged to Diego now single, married to her job.

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: off. (○○○)
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: inevitable demise / ruth    Sam 6 Mai - 15:42

Ruth avait toujours su que d'une manière ou d'une autre, elle finirait par devoir faire face à Diego même si elle avait tant bien évité de le croiser  du mieux qu'elle le puisse avant ce soir-là où il avait eu besoin de la voir même si elle avait tenté de lui faire comprendre qu'elle n'était pas prête à l'affronter. Au fond d'elle, Ruth ignorait si vraiment un jour elle le serait, mais la question ne se posait plus. Lorsqu'elle était partie de Sand Valley pour New-York elle avait tout fait pour que son esprit soit occupé. Devoir se charger de sa mère, mais également de son petit frère avait été sa manière de ne pas penser à lui et tout ce qui s'était passé entre eux jusqu'à la fin de leur histoire qu'elle tentait de digéré du mieux qu'elle le pouvait. Ruth avait presque cru y arriver, elle s'était elle-même convaincu qu'elle n'en était plus là. À souffrir de leur histoire qui s'était fini de façon bien trop tragique, selon elle. Elle regrettait amèrement comment les choses s'étaient déroulées entre eux. Ruth ne pouvait pas s'empêcher de se dire que si elle n'avait pas mis autant de distance entre eux et plus encore lui cacher cette douloureuse vérité qui l'a brisée toujours autant que peut-être les choses auraient pu être différents, qu'ils n'en seraient pas là, mais elle savait bien que cela ne servait à rien de se poser ce genre de question. Ce qui était fait ne pouvait être modifié et il fallait qu'elle l'accepte pour tenter d'avancer. Une chose qui s'avérait plus compliqué elle que pour lui en tout cas c'est ce qu'il donnait l'impression, plus encore après cette révélation à laquelle elle aurait préférée ne jamais connaitre. Ruth avait senti rapidement que lorsqu'il était venu la voir cela ne présageait rien de bon, mais elle ne s'attendait certainement pas à ce qui lâche cette bombe. Que devait-elle dire ou réagir ? Tant de questions toutes aussi troublantes se répétaient continuellement dans sa tête sans réussir à lui donner quelconque réponse. Elle était restée face à lui sans pouvoir bouger d'un seul pouce. Son esprit se répétait cette phrase qui ne cessait à chaque fois de l'achever et de manière continuelle. Cela en était beaucoup trop pour la jeune femme qui n'arrivait pas à cacher ce mélange de douleur et de colère qu'elle pouvait ressentir à son égard. La franchise et la froideur dont avait fait preuve Ruth à l'égard de Diego ne l'avait guère surpris, elle s'imaginait parfaitement qu'il s'y attendait surtout qu'elle n'était pas le genre de femme à ne pas dire ce qu'elle pense sur le moment. Si elle avait beaucoup à exprimer ses sentiments, la franchise était une chose qu'elle maîtrisait à la perfection. « Je ne venais pas retourner le couteau dans la plaie, je voulais simplement te le dire avant que tu ne l'apprennes autrement. » Elle savait que l'apprendre de la bouche d'une autre personne aurait été plus difficile, mais cela ne changeait pas qu'elle avait l'impression que plus il ouvrait la bouche, plus son cœur était davantage meurtri par ses mots. « Et bien voilà qui est fait Diego. Tu peux être soulagé d'avoir retiré une épine à ton pied. » Lança-t-elle de façon froide sans prendre la peine de poser son regard sur lui. C'était trop lui en demander, car si elle avait plongé son regard dans le sien. Ruth savait qu'elle n'aurait pas pu tenir. « Tu t'imaginais quoi en me disant cela ? Que je me sente soulagé de l'apprendre de ta bouche et pas d'une autre ? Et bien je suis désolé cela n'est pas le cas. » avoua-t-elle d'une franchise sans égal. L'idée de savoir que Diego avait refait sa vie, mais surtout qu'il était devenu père l'a brisé au plus profond d'elle, car c'était une chose que jamais elle n'aurait pu faire. « Tu ne me crois pas, mais je suis désolé de la tournure de la situation. Tu méritais mieux. » Ruth pouvait parfaitement bien sentir la sincérité de Diego, mais la colère qu'elle éprouvait prenait le dessus sur le reste. Sa gorge s'était nouée assez pour qu'elle reste silencieuse durant quelques secondes lui tournant le dos sans savoir ce qu'elle devait faire ou dire. « Tu as au moins raison sur une chose, je ne te crois pas, mais quel intérêt pour toi de le savoir ? » ajouta Ruth. Elle n'avait jamais pensé qu'un jour ils en arriveraient là. Elle avait eu ses torts comme celle de lui cacher la vérité sur stérilité. Elle savait qu'elle n'aurait pas dû être si surprise qu'un jour un jour ou l'autre, il était évident qu'il aurait refait sa vie, mais elle ne s'attendait pas à que cela soit si rapidement. « Apparemment tu as trouvé ce que tu recherchais, une femme qui semble te convenir et plus encore t'offrir une famille tout ce que tu as toujours désiré. » Ses derniers mots étaient viscéralement en de l'achever à petit feu comme toute cette conversation à laquelle elle ne savait pas comment réagir, plus encore lorsqu'elle voulait en savoir davantage sur son rôle de père et présentement et sur cette découverte qui sans le vouloir ne cessait de la rendre curieuse. « Je n'ai appris la nouvelle que récemment. La mère de ma fille ne me l'aurait jamais dit si je ne l'avais pas surprise avec la petite et commencer à poser des questions. Apparemment, je dois être l'opposé du père idéal. Je dois encore faire mes preuves pour avoir la possibilité d'avoir une place dans la vie de ma fille. » Elle tentait d'assimiler comme elle le pouvait tout ce qu'il venait dire même si elle n'était pas certaine de réussir à comprendre toute cette situation. « Tu as donc une fille. » Malgré le choc de ses quelques minutes, plus ils avançaient dans cette conversation, plus elle avait cette sensation de se noyer. « Je ne suis pas certaine de tout comprendre.. » finit-elle par lui avouer. Elle avait eu davantage l'image de Diego en train de refaire sa vie avec une autre femme qui était tombée par la suite enceinte, mais cela ne semblait pas le cas assez pour qu'elle en soit des plus confuses. « Quel âge a-t-elle ? » Elle n'était pas intéressée de le savoir, mais elle avait eu besoin qu'il lui réponde face à des doutes et sa paranoïa qui était réellement en train de la rendre complètement dingue. Elle espérait avoir tort et pour cela, elle voulait une réponse claire et précise de sa part.

_________________
    there was a beast in there. but there was also a girl who was afraid of being a beast, and who wondered if other people had beasts in their hearts too.


Dernière édition par Ruth Austen le Lun 8 Mai - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego Vescovi

avatar

Messages : 509
Credits : blandine (avatar)

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: inevitable demise / ruth    Lun 8 Mai - 16:44

Diego voulait vraiment se montrer patient, compréhensif avec Ruth, mais elle réveillait ses vieilles rancunes en le poussant à bout. Elle se montrait d’une condescendance qui l’agaçait fortement. Il avait l’impression de retrouver la femme qui l’avait repousser encore et encore lorsqu’elle lui cachait un si grand secret et qui s’était posée en victime en apprenant sa liaison comme si elle était parfaite. Diego avait essayé de la protéger des journaux à scandales, des rumeurs des habitants de la ville et pourtant, elle se montrait odieuse. Elle faisait comme si elle n’avait pas besoin de ça alors qu’elle savait au fond que si. Ça aurait été beaucoup plus humiliant de l’apprendre en même temps que tout le monde, mais Ruth s’accrochait à sa rancœur. Il savait qu’il l’avait fait grandement souffrir et qu’aujourd’hui il retournait le couteau dans la plaie, mais il en avait assez de s’excuser. Il n’allait pas s’aplatir à genoux lorsqu’on sait qu’il n’est pas le seul à avoir mal agit. Diego avait certes trompé la jeune femme, mais il n’oubliait pas qu’elle l’avait repoussé durant des mois encore et encore. Elle lui avait fait beaucoup de mal et il avait été se consoler dans d’autres draps. Il savait qu’il avait fait une erreur, mais Ruth aussi en lui cachant la vérité. Elle avait préféré lui briser le cœur plutôt que d’être honnête avec lui. Elle ne lui avait pas donné la chance de lui prouver qu’il serait là, qu’il l’épaulerait même si elle n’était pas capable de lui donner naturellement un enfant. Diego aussi en avait gros sur le cœur, mais il essayait de ne pas le montrer parce qu’il ne voulait pas rentrer dans ce même cercle vicieux. « Je voulais t’épargner la surprise de l’apprendre par quelqu’un d’autre, mais apparemment j’aurais mieux fait de te laisser le découvrir dans les journaux. Désolé d’avoir voulu être prévenant ! » Lâcha-t-il. Il décida ensuite d’être silencieux parce que ce n’était pas en perdant son calme qu’il arriverait à discuter avec elle. D’ailleurs, il se demandait bien ce qu’il faisait à rester auprès d’elle. Maintenant qu’elle était au courant il pouvait avoir la conscience tranquille. Mais ce n’était pas aussi évident parce qu’il savait combien ça devait lui faire mal d’apprendre qu’il avait mis une autre femme enceinte alors qu’elle n’était pas capable de tomber enceinte, qu’il était désormais père. Comme il le craignait Ruth pensait qu’il avait rencontré une jeune femme dont il était tombé amoureux et qui lui avait donné un enfant. La vérité était toute autre et il ne savait pas si ça pourrait l’apaiser. En effet, elle serait sûrement ravie de voir que sa vie n’est pas parfaite, que la mère de sa fille lui a avoué qu’il était père sous la contrainte, mais elle ne serait pas ravie de savoir que c’est la femme avec laquelle il l’a trompé à l’époque. Ruth ne semblait pas comprendre ce qu’il essayait de lui dire. Elle était focalisée sur son idée de famille parfaite alors il décida de lui expliquer la vérité sans trop entrer dans les détails. Il n’avait pas envie de la faire souffrir davantage. « Si tu penses que j’ai rencontré quelqu’un et que nous avons décidé de fonder une famille tout en ayant la vie parfaite que nous aurions dû avoir ce n’est pas le cas. » Lui expliqua Diego. Il avait eu envie de fonder une famille avec Ruth, c’est sûrement l’un des regrets de sa vie, mais c’était ainsi. « Nous sommes une famille, mais pas au sens traditionnel du terme. Nous ne sommes pas ensemble, ces retrouvailles sont à hasard et nous essayons simplement de faire de notre mieux pour la petite. » Rajouta le beau brun. Maintenant elle avait les réponses à certaines de ses questions. Il n’y avait rien de romantique là-dedans, c’était des compromis sur compromis afin d’avoir la chance de pouvoir avoir sa fille dans sa vie. Rien n’était facile et même s’il était heureux d’être père il devait se battre. Lorsque Ruth lui demanda quel âge avait la petite fille Diego se demandait si elle de doutait de quelque chose. Il savait qu’il risquait de la blesser encore plus, mais il n’avait pas le choix. Il refusait de lui mentir ou d’avoir honte. Certes, les circonstances ne sont pas glorieuses, mais il était heureux d’être père et il l’aimait. « Elle a un an. » Lui répondit Diego. Il ne fallait pas être devin pour savoir que la date de conception coïncidait avec la femme avec laquelle il avait trompé Ruth. Il espérait qu’elle serait soulagée de savoir qu’il n’était pas en couple avec elle, qu’ils n’avaient pas été ensemble dans son dos.

_________________

Nothin goes as planned, everything will break  People say goodbye in their own special way. All that you rely on and all that you can fake will leave you in the morning but find you in the day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: inevitable demise / ruth    

Revenir en haut Aller en bas
 

inevitable demise / ruth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
O R A N G E B L O S S O M F I E L D S :: SAND VALLEY, AZ :: charleston district :: rosario avenue-