AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 your sacred space is where you can find yourself over and over again — ingrid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabe Massimo

avatar

Messages : 241
Credits : CLASS WHORE
Quote : “Every man has his secret sorrows which the world knows not; and often times we call a man cold when he is only sad.”
Job : EX-BOSS GANG & HARD DRUG DEALER. WANNA MESS WITH ME?
Relationship status : THE BEST WAY TO AVOID A BROKEN HEART IS TO PRETEND YOU DON'T HAVE ONE.

MessageSujet: your sacred space is where you can find yourself over and over again — ingrid   Mar 2 Mai - 21:25


YOUR SACRED PLACE IS WHERE YOU CAN FIND YOURSELF OVER AND OVER AGAIN.

Gabriel Massimo suivit du regard les habitants de Sand Valley endimanchés pénétrer à l’intérieur de l’église. Il tira sur sa cigarette et cendra par la vitre de sa portière avant de jeter un œil vers le ciel. Des nuages menaçants lévitaient au-dessus de la maison de Dieu comme un mauvais présage, comme s’ils suivaient Gabe à la trace. Il avait terriblement besoin de trouver refuge auprès de Dieu, particulièrement en ce moment. Il ne voulait pas rentrer dans l’église tant qu’elle était pleine à craquer pour la messe du dimanche. Il ne tenait pas à se mélanger avec les habitants de cette petite bourgade : il ferait clairement tâche avec sa barbe de terroriste et ses tatouages dans le cou. Gabe regarda sa montrer puis les portes closes de l’église, les bénis oui-oui avaient fini de se tasser dans l’église et maintenant il fallait attendre. Le service durait normalement une petite heure, il se pointait systématiquement au moment où le personnel de l’église passait entre les rangs pour la quête. Massimo y déposait un billet de 100 dollars systématiquement, planqué au fond de l’église. C’était devenue une habitude depuis qu’il était arrivé en ville il y a six mois maintenant. Il n’était pas protestant comme la plupart des américains mais bel et bien catholique, mais sans qu’il ne sache pourquoi l’église de cette ville lui était agréable. Il aimait bien la tête du pasteur et la chorale était clairement émouvante. Pour quelqu’un qui n’avait pas de cœur.

C’était l’heure de la quête. Gabe claqua la portière de sa voiture et se dirigea avec la démarche assurée que tout le monde lui connaissait jusqu’à la porte de l’église qu’il poussa le plus discrètement possible. Bien qu’il ait pris ses précautions, la porte grinça et de nombreux visages se tournèrent vers le bel Italien, dont une blonde au premier rang qui capta son regard. Elle avait des yeux… Particuliers. Il n’arrivait pas à savoir si son regard était réprobateur ou indifférent. Il fit le maximum pour se faire tout petit, balançant son traditionnel billet lorsqu’une dame passa devant lui avec le panier de la quête. Les gens commençaient à partir et c’est là qu’il vit la blonde se lever pour enlacer le pasteur. Sans doute sa fille. Laissant les gens passer devant lui pour rejoindre la porte, Gabe attendit que les dernières personnes quittent les lieux et descendit alors l’allée de l’église pour s’asseoir au premier rang. Là, il pourrait enfin purger sa douleur et la tempête qui œuvrait dans son crâne. Il regarda alors la croix suspendue en face de lui et ferma les yeux lorsqu’un bruit le fit violemment sursauter. Il se retourna et vit la fille du pasteur à l’autre bout de l’allée. « J’dérange ? »

EXORDIUM.

_________________
where my demons hide
“Inside, my soul became so cold I hated everything. I even despised the sun, for I knew I would never be able to play in its warm presence. I cringed with hate whenever I heard other children laughing, as they played outside. My stomach coiled whenever I smelled food that was about to be served to somebody else, knowing it wasn't for me.”  ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingrid Stasey
the lionheartwho are you? the one i'd always love above another.
avatar

Messages : 1868
Credits : © mine, cimorelli.
Job : photographer and director.
Relationship status : single mom, trying to hold it together.

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: off.
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: your sacred space is where you can find yourself over and over again — ingrid   Ven 5 Mai - 2:42


≈ ≈ ≈
{ His spirit comes upon me, When I am sick and weak.
His arms they wrap around me, His face is all I see }
crédit/ tumblrcimorelli.

Ingrid connaissait cette église comme le fond de sa poche. Elle y avait passé la plupart de son temps durant son enfance, durant tous les évènements que son père célébrait et les fêtes organisées en parallèle. Pourtant, ce n'était pas un lieu où elle se sentait chez elle. Du moins, plus depuis des années. La blonde avait évité ce lieu, ces personnes, autant qu'elle l'avait pu. Ils l'avaient abandonné, lui avait tourné le dos, et si à une époque ce rejet l'avait complètement anéantie, aujourd'hui elle ne se préoccupait plus de leurs opinions ou des jugements qu'ils pouvaient lui porter. Cette communauté ne la définissait plus. Elle ne se sentait plus à sa place parmi eux. Tout ce qu'elle avait cru être vraie un jour avait été remis en question le jour ou son père lui avait dit qu'elle n'était plus sa fille. Elle ne pourrait jamais oublier ce jour ou même cette période qui avait dessiné le reste de son parcours. Ça avait été les moments les plus difficiles qu'elle avait eus à traverser et à se retrouver entre ces murs, si sacrés elle avait du mal à comprendre pourquoi elle avait accepté de revenir. Ils n'étaient plus vraiment sa famille. Ils avaient causé leur propre perte, la belle n'avait rien à voir dans tout ça. Elle s'était d'ailleurs fait un point d'honneur d'ignorer toute tentative de son père qui voulait la rejoindre. À ses yeux il y avait longtemps que c'était terminé. Elle ne donnait pas de deuxième chance. Pas dans ces circonstances. Pas avec ce qu'il lui avait fait subir, pas avec la manière dont il avait traité sa fille et Nathan. Ingrid n'était pas venue ici pour accepter son invitation, mais pour la décliner une fois pour toutes. La belle n'avait plus du tout les mêmes priorités. Elle ne voulait plus de négativité, de quelconque manière que ce soit. Si la jeune femme pouvait se montrer extrêmement compréhensive, il y avait certaines limites à ne pas dépasser. C'était dans cet état d'esprit que la blonde était entrée dans l'église, un peu avant que la messe commence. Au premier rang, elle reprit cette place qui avait été la sienne tant de fois. Elle écoutait ces paroles, qu'elle connaissait par coeur, mais qu'elle n'arrivait plus à croire. Pas provenant de son père. Plus jamais. Ingrid sortit de ses pensées lorsqu'elle entendit la porte grincer, brisant le silence qui s'était installé. Ingrid ne sut reconnaître le brun qui venait d'entrer, mais après tout elle ne connaissait plus vraiment cet endroit. Retrouvant ses esprits, elle se dirigea vers son père pour lui dire qu'elle désirait lui parler en privé. Une dernière fois. Elle le suivit à l'arrière, pour se rendre à son bureau. Elle ne retournait plus dans le passé. Après une quinzaine de minutes Ingrid sortit finalement, quelque peu ébranlée. Prise par ses pensées, elle ne réalisa pas le bruit qu'elle avait fait en s'approchant pour reprendre ses affaires. Elle reconnut immédiatement celui qu'elle avait aperçu quelques instants auparavant. « Non, vous pouvez rester, il n’y a aucun problème. » répondit-elle en lui accordant un sourire se voulant poli. Elle n'avait pas eu l'intention de déranger, elle savait que les gens venaient ici pour se recueillir et être seuls. « Par contre, le pasteur n'est plus là. » Oui, fille modèle qu'elle était avait fait sortir son père de ses gonds, et il était parti en furie. Elle préférait encore prévenir si jamais il était venu pour lui parler, qu'il n'attende pas en vain.

_________________
{ You are peace when I'm at war,  I am safe and I'm secure }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Gabe Massimo

avatar

Messages : 241
Credits : CLASS WHORE
Quote : “Every man has his secret sorrows which the world knows not; and often times we call a man cold when he is only sad.”
Job : EX-BOSS GANG & HARD DRUG DEALER. WANNA MESS WITH ME?
Relationship status : THE BEST WAY TO AVOID A BROKEN HEART IS TO PRETEND YOU DON'T HAVE ONE.

MessageSujet: Re: your sacred space is where you can find yourself over and over again — ingrid   Lun 8 Mai - 0:32


YOUR SACRED PLACE IS WHERE YOU CAN FIND YOURSELF OVER AND OVER AGAIN.

En tant que catholique, Gabe avait du mal à se sentir chez lui dans les temples protestants américains comme il pouvait l'être dans les églises traditionnelles catholiques. Il existait énormément de différentes entre le catholicisme et le protestantisme que le bel italien n'était pas sans connaître et qui constituait un mur entre lui et la religion de la Nouvelle Angleterre. Mais peu importait, depuis qu'il était arrivé à Sand Valley il était à la recherche de nouveaux repères et cette église protestante en était devenu un, une sorte de refuge qui lui permettait de garder la tête froide lorsqu'il sentait l'esprit de vengeance prendre possession de son esprit. Un sentiment ravageur qui le gardait éveillé la nuit et qui lui donnait des envies de meurtre. La religion était source d'apaisement, comme si le temps s'arrêtait un moment pour laisser place à une paix éphémère. Hélas, ce moment d'accalmie fut interrompu malencontreusement par l'irruption de la fille du pasteur. Il était sur le point de réciter notre père, avait entamé un signe de croix avant de voir cette princesse des temps modernes surgir derrière lui. Gabe la contempla au fond de l'allée, ses beaux cheveux blonds retombaient avec grâce sur ses épaules tandis que ses yeux la fixaient avec indifférence. Cette nana avait tout de la reine de beauté américaine, sa bouche pulpeuse et ses traits droits lui donnaient un charisme indéniable. Le charisme des jeunes femmes de bonne famille que Gabe n'avait jamais fréquenté autrement que dans la rue. Vous savez quand une d'entre elles s'asseyaient à la table voisine au restaurant ou lorsqu'une autre était devant lui à la caisse. Les filles comme celle du pasteur ne faisaient pas partie du paysage de Massimo. En général, il ne leur adressait même pas la parole. Mais depuis qu'il était à Sand Valley il se retrouvait à faire des choses qu'il n'avait pas vraiment l'habitude de faire.

 "Oh j'ai pas du tout besoin de voir ton père, par contre j'sais pas si tu bénéfices d'un programme VIP avec Dieu mais j'aurais deux, trois trucs à lui demander." soupira t-il en tournant la tête vers l'immense croix qui trônait sur l'autel. Les rayons du soleil filtraient à travers les immenses vitraux et Gabe se sentit soudainement incroyablement seul. Cette pensée soudaine lui fit l'effet d'une douche froide. Il était passé d'une villa pleine de mecs qu'ils considéraient comme ses frères à une chambre d'hôtel miteuse au fin fond du trou du cul de l'Amérique, ça avait beau faire six mois il se sentait toujours autant seul. Mais qu'est-ce que la prom queen à quelques mètres de lui en savait ? Personne pouvait l'comprendre. C'était un bordel à lui tout seul. Le jeune homme se prit la tête dans les mains, cachant son visage devant Jésus crucifié. Toute sa vie il avait appris à cacher ses faiblesses, mais il était las de cette situation. Oubliant la présence de la fille du pasteur derrière lui, l'ex-chef de gang se laissa aller à fermer les yeux un instant.

EXORDIUM.

_________________
where my demons hide
“Inside, my soul became so cold I hated everything. I even despised the sun, for I knew I would never be able to play in its warm presence. I cringed with hate whenever I heard other children laughing, as they played outside. My stomach coiled whenever I smelled food that was about to be served to somebody else, knowing it wasn't for me.”  ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingrid Stasey
the lionheartwho are you? the one i'd always love above another.
avatar

Messages : 1868
Credits : © mine, cimorelli.
Job : photographer and director.
Relationship status : single mom, trying to hold it together.

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: off.
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: your sacred space is where you can find yourself over and over again — ingrid   Lun 15 Mai - 21:29

Ingrid venait de tourner la page sur une majeure partie de sa vie. Sur ses parents, son père plus précisément. Après tout ce temps, la blonde avait finalement décidé de laisser cette partie de sa vie de côté et de ne plus donner de temps ni d’énergie à leur négativité et à leur manipulation. Elle n’avait plus peur de se mettre quiconque à dos ou de recevoir les jugements de ceux qui pensaient savoir tout de sa vie ou d’elle. Elle n’était plus la fille qu’elle était lorsqu’elle était partie. Elle était une femme, une mère et elle était fière. Elle avait la tête haute et savait où elle s’en allait, rien ne pourrait l’arrêter maintenant, pas même les crises et les menaces toujours consistantes de son père. Elle n’avait pas peur de se retrouver seule, elle savait qui comptait et qui serait toujours présent à ses côtés dans les bons comme dans les moins bons moments. Ce n’était pas les liens de sang qui créaient une famille, pas complètement. Ingrid le savait et elle l’avait trouvé. Elle avait sa propre famille, bien à elle qui était tout ce dont elle avait besoin. Le reste n’était que secondaire si elle avait cette base solide. Ingrid avait l’intention de partir rapidement suite à cette conversation avec son père, mais elle fut prise de court en recroisant le brun qu’elle avait aperçu à la fin de la messe. Elle ne s’était pas présenté ici depuis assez longtemps, mais elle n’avait pas perdue ses habitudes, elle connaissait le fonctionnement de cet endroit et comment guider plus ou moins les gens. Toutefois, elle ne savait pas trop à quoi s’attendre avec ce nouveau venu ou du moins qui l’était pour elle. Elle n’avait plus vraiment envie d’être associée à son père, mais ça viendrait sans doute maintenant, enfin. Ingrid prit place à la fin du banc, laissant un espace entre eux, elle ne voulait pas être trop intrusive. « Oh non, je n’ai pas de place VIP ou quoi que ce soit du genre, mais ici techniquement les réponses devraient venir. » lui dit Ingrid gentiment. C’était habituellement le principe de l’église, venir ici pour espérer voir plus clair, se vider la tête, s’éclaircir l’esprit. Ingrid ne comptait pas s’imposer, toutefois elle avait peut-être elle aussi besoin de prendre un peu de temps pour respirer et reprendre ses esprits, après tout ce qu’elle venait d’entendre elle avait besoin de se calmer.

_________________
{ You are peace when I'm at war,  I am safe and I'm secure }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Gabe Massimo

avatar

Messages : 241
Credits : CLASS WHORE
Quote : “Every man has his secret sorrows which the world knows not; and often times we call a man cold when he is only sad.”
Job : EX-BOSS GANG & HARD DRUG DEALER. WANNA MESS WITH ME?
Relationship status : THE BEST WAY TO AVOID A BROKEN HEART IS TO PRETEND YOU DON'T HAVE ONE.

MessageSujet: Re: your sacred space is where you can find yourself over and over again — ingrid   Sam 20 Mai - 21:42

La religion était une partie importante de sa vie, les églises lui avaient toujours rappelés sa mère et aujourd'hui elles lui rappelait son père. Gabe était orphelin désormais, et depuis qu'il s'était gravement disputé avec son frère il se sentait seul au monde. Lui qui avait toujours été surentouré par le gang et les autres, tout ceux qui étaient fascinés par son pouvoir s'étaient finalement rallié à l'autre camp. Léo avait gagné une bataille mais pas la guerre, la haine dévorait son coeur depuis et il ne parvenait plus à trouver le sommeil comme en attestaient les larges cernes qui habillaient ses yeux noirs. Il y avait un avant et un après la trahison, mais le pire dans tout ça c'était que la trahison de son frère n'était pas plus douloureuse que celle de la femme qu'il aimait. Il avait absolument tout perdu et il était venu tenter sa chance ailleurs. Il avait entendu que la boîte de striptease du coin était en vente et il l'avait racheté au grand soulagement de ses employées un peu spécial. Du coup ça lui occupait l'esprit et ça lui avait permis de se remplir les poches aussi. Gabe était loin d'avoir vécu une vie en accord avec sa religion mais lorsqu'il rentrait dans la maison de Dieu il mettait tout de côté et se recueillait. 

La jolie blonde à côté de lui lui répondit alors qu'elle n'avait pas de place VIP mais qu'ici les réponses devraient venir. Gabe s'esclaffa. Il aurait aimé que ça soit si facile. Le mafieux tourna alors la tête vers elle et la détailla du regard. C'était une jolie femme, genre reine du bal de promo. Il se demandait quel âge elle avait, elle avait l'air d'avoir 25 ans mais quelque chose dans son attitude lui disait qu'elle en avait sûrement quelques années de plus. "Et toi ? Tu te poses quoi comme question ?" Il regarda ses mains, pas d'alliance. Bizarre pour une fille de pasteur, ce genre de nanas devaient sûrement se marier à 20 piges et faire une tripotée de gosses dans la foulée qu'elle élevait avec leur petit mari dans un grand ranch, non ? Si ça se trouve ils avaient plus de points communs qu'il ne le pensait. "Je t'imagine bien une petite vie parfaite en plus." Cette fois-ci il se tourna carrément vers elle, s'accoudant au banc pour s'installer confortablement. "Un petit mari, des mioches qui courent partout dans la maison. J'me trompe ?"

_________________
where my demons hide
“Inside, my soul became so cold I hated everything. I even despised the sun, for I knew I would never be able to play in its warm presence. I cringed with hate whenever I heard other children laughing, as they played outside. My stomach coiled whenever I smelled food that was about to be served to somebody else, knowing it wasn't for me.”  ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingrid Stasey
the lionheartwho are you? the one i'd always love above another.
avatar

Messages : 1868
Credits : © mine, cimorelli.
Job : photographer and director.
Relationship status : single mom, trying to hold it together.

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: off.
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: your sacred space is where you can find yourself over and over again — ingrid   Jeu 1 Juin - 18:29

Ingrid n’avait plus l’habitude de venir se recueillir ici, normalement ça impliquait nécessairement de croiser son père et même s’ils avaient eu leur période de trêve, elle savait maintenant qu’ils ne pourraient jamais complètement faire la paix et laisser le passé derrière eux. La blonde ne répondait plus aux attentes de son père, n’y répondait plus depuis si longtemps. Et même si l’idée de le laisser derrière lui faisait mal au coeur, elle savait que le garder dans sa vie de proche ou de loin ne serait que nocif, pour elle comme pour le reste de sa famille. Finalement, elle réalisait qu’il ne l’avait jamais accepté comme elle était. Il était toujours dans ce jeu d’apparence, de déni, mais Ingrid ne l’était plus. Elle avait parcouru plus de chemin qu’elle ne l’aurait jamais pensé et était devenue la femme qu’elle était parce qu’elle s’était confrontée à la vérité, elle ne ferait plus marche arrière, pour qui que ce soit. Elle ne pouvait pas accepté qu’il y ait quelque conque mauvaise influence autour d’elle et elle n’avait pas peur d’agir en conséquence. Les arguments de son père ne valaient rien à ses yeux. On ne traitait pas les gens qu’on aime de cette façon. Il pourrait continuer à manipuler qui le souhaite, mais Ingrid ne serait plus l’une de ses personnes. Elle tournait la page. Si elle avait pris du temps à ne pas succomber à la pression, elle était finalement en mesure d’y voir clair et à agir dans son meilleur intérêt. S’il n’avait pas vu sa fille, il pouvait faire une croix, littéralement là-dessus. Il n’avait aucun droit sur elle ou sur sa fille et comme Lydia ne l’avait jamais demandé, Ingrid n’irait pas insister. Elle savait que c’était le bon choix, la meilleure alternative pour tout le monde, même si sur le coup la belle était ébranlée. Ingrid se retourna vers le brun, souriant avec mélancolie. « Oh, j’ai des tonnes de questions. Je me demande si j’ai fait les bons choix, comment les choses pourraient être différentes, si tout va bien aller, je veux dire, c’est interminable. » lui répondit Ingrid sincèrement en rigolant légèrement. Quiconque la connaissant moindrement savait qu’Ingrid pouvait passer des heures entières à se poser des questions, à penser encore et encore, mais heureusement elle s’était ramenée le plus possible à la réalité et elle commençait à moins s’inquiéter. Ingrid ne put s’empêcher de se mettre à rire au commentaire du brun. Si seulement il savait. Il faut croire que les apparences seraient toujours trompeuses, mais elle trouvait ça amusant de voir que les gens la percevaient toujours comme ça. Il ne venait pas d’ici, c’était une évidence, mais c’était rafraichissant de pouvoir en un sens, être qui elle voulait. « Je m’imaginais bien avec cette vie aussi. » lui dit la blonde doucement. Si elle n’était plus mal avec cette époque de sa vie, cela ne l’empêchait pas d’être nostalgique de certains moments, comme tout le monde sans doute, mais heureusement elle pensait être sur la bonne voie. Elle passa une mèche de cheveux derrière son arrière. « J’ai une fille, elle a sept ans. » lui répondit Ingrid. Elle avait du mal à croire qu’elle était déjà aussi grande, mais à ses yeux elle serait toujours son bébé. « Et non, pas de mari, enfin plus maintenant. » ajouta-t-elle. Elle ne savait pas trop quoi dire par rapport à ça, c’était une de ces situations toujours compliquées dans sa vie. Pas que dans les faits se le soit, mais ça restait toujours ambigüe et elle ne pouvait nier que ses questions se tournaient vers tout ça récemment. Autant, ne pas y repenser maintenant. « Et toi alors? » lui demanda Ingrid à son tour, elle se demandait bien pourquoi quelqu’un choisirait de se tourner vers cet endroit, cette ville parmi tous les lieux du monde. « Qu’est-ce qui t’a amené ici? » ajouta la belle, sachant notamment qu’il n’était pas d’ici, elle reconnaîtrait cet accent entre mille.

_________________
{ You are peace when I'm at war,  I am safe and I'm secure }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Gabe Massimo

avatar

Messages : 241
Credits : CLASS WHORE
Quote : “Every man has his secret sorrows which the world knows not; and often times we call a man cold when he is only sad.”
Job : EX-BOSS GANG & HARD DRUG DEALER. WANNA MESS WITH ME?
Relationship status : THE BEST WAY TO AVOID A BROKEN HEART IS TO PRETEND YOU DON'T HAVE ONE.

MessageSujet: Re: your sacred space is where you can find yourself over and over again — ingrid   Mar 6 Juin - 17:58

Depuis qu'il était arrivé à Sand Valley, Gabe déployait des trésors de sociabilité et d'empathie. Jamais à LA il ne s'était intéressé aux autres, jamais il n'avait eu une vie normale. Il avait arrêté le lycée en plein milieu de sa première, il n'était jamais allé à la fac, il n'était jamais allé au cinéma de sa vie ou encore à une fête de lycéens à moins que ce soit pour y foutre le bordel. Il y avait très peu de choses qui le rapprochait du commun des mortels et il en prenait d'autant plus conscience maintenant qu'il était plus ou moins forcé à s'intégrer dans cette petite ville typique d'Amérique. Sand Valley était beaucoup trop petit pour lui et on s'y faisait clairement chier. Depuis qu'il avait repris les reines du club de striptease il avait l'impression que ses journées était un tout petit peu plus intéressante mais ce n'était pas encore le grand huit. Alors il meublait ses heures avec des activités qui étaient tout à fait banales pour les autres et complètement oufs pour lui. Ainsi, en parlant avec la jolie blonde et fille du pasteur, il ne pouvait s'empêcher de se demander à quel point ils étaient différents. Gabe était un fervent croyant en Dieu et dans ses heures sombres il se disait qu'il donnait ses plus grands combats à ses meilleurs soldats. "Je pense qu'on se demande tous si on a fait les bons choix. La vie est une succession d'obstacles et on passe notre temps à se demander si on a pris la bonne route et tourner au bon endroit." Sous ses airs de thug dur et cruel, Gabe doutait souvent car c'était le propre de l'être humain. La maison de Dieu l'aidait en général à y voir plus clair mais il arrivait des jours où il repartait avec plus de questions que de réponse.
Contre toute attente, la belle blonde lui donna un pan de sa vie en expliquant qu'elle n'avait pas de mari et qu'elle avait une petite fille de sept ans. Gabe haussa un sourcil : "Une fille de 7 ans ? Mais t'as du l'avoir jeune, ça a pas du plaire à ton papa ça." fit remarquer le bel italien. Lui n'avait jamais eu de soucis à propos de ce que pouvaient penser ses parents. Il était libre de lui-même, et depuis qu'il était orphelin et que son frère l'avait trahis il n'avait plus que lui-même et c'est tout. Plus de mari ? Gabe s'interrogea intérieurement : un décès, un divorce, une rupture difficile ? Apparemment elle l'avait mal digéré et elle avait pas tardé à changer de sujet. Raison de plus pour donner envie à Gabe de creuser. Les apparences étaient parfois trompeuses car Gabe n'avait pas du tout imaginé que cette jolie nana pourrait avoir été malmené en amour. Quoi qu'apparemment c'était souvent le cas... "Plus maintenant ? Donc t'es mère célibataire ? Ah ouais, les relations avec ton père doivent vraiment être tendues."
Il imaginait aisément ce que ça devait être pour un pasteur d'avoir une fille mère célibataire. Sûrement le même effet que si il avait des gosses et qu'il faisait que des filles pour son père. Il était décédé à présent mais il leur avait toujours répété à son frère et lui qu'ils seraient la honte de la famille si ils se bornaient à faire une fourguée de princesses au lieu de donner de naissances à des petits mecs à la peau dure comme eux. "Et moi ? Oh moi...." Il marqua une pause, un sourire en coin se dessina sur son visage. "Je viens de LA à la base, j'ai eu des gros problèmes familiaux et j'ai du quitter la ville très vite. J'ai entendu parler de Sand Valley sur Facebook, y avait un article comme quoi la ville était prometteuse donc je me suis dis que ça vaudrait peut-être le coup de faire des affaires ici. Du coup maintenant j'suis proprio du club de striptease de la ville." Il lui jeta un coup d'oeil pour voir sa réaction, logiquement une nana de cet acabit serait pas forcément enchanté par la nouvelle.

_________________
where my demons hide
“Inside, my soul became so cold I hated everything. I even despised the sun, for I knew I would never be able to play in its warm presence. I cringed with hate whenever I heard other children laughing, as they played outside. My stomach coiled whenever I smelled food that was about to be served to somebody else, knowing it wasn't for me.”  ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingrid Stasey
the lionheartwho are you? the one i'd always love above another.
avatar

Messages : 1868
Credits : © mine, cimorelli.
Job : photographer and director.
Relationship status : single mom, trying to hold it together.

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: off.
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: your sacred space is where you can find yourself over and over again — ingrid   Sam 17 Juin - 0:46

Ingrid n'aurait pas cru faire de nouvelles rencontres à Sand Valley aujourd'hui. Cette petite ville, petite qui avait toujours les mêmes habitants à laquelle elle était habituée amenait rarement de nouvelles personnes, mais elle ne pouvait pas s'en plaindre, du moins pas pour le moment. C'était surprenant, mais agréable de rencontrer quelqu'un dans cette église qui ne lui redonne pas envie de partir le plus loin possible. La blonde n'avait plus l'habitude de se présenter ici, c'était comme un acquis tout le monde la connaissait, de nom ou de 'réputation'. Mais elle était amusée de voir les réactions de son interlocuteur au fur et à mesure qu'il venait à en apprendre sur elle. Elle se doutait qu'ils ne devaient pas avoir des parcours semblables, mais c'était justement ce qu'elle trouvait intéressant, Ingrid avait toujours aimé en apprendre sur les autres et elle avait une curiosité immense pour le monde qui l'entoure. La blonde se mit à rire légèrement, « Assez jeune pour enfreindre pratiquement toutes les règles que j'aurais dû respecter. » lui rétorqua-t-elle. Si avant elle avait été prise sous l'emprise de son père et de ces fameuses règles, elle ne l'était plus. Plus du tout d'ailleurs. Elle ne regrettait rien de ce qu'elle avait fait ou de ce qu'elle avait vécu et avait sa propre relation avec Dieu, mais elle ne croyait plus à l'institution. Jamais elle ne regretterait ses choix, car ils l'avaient mené exactement où elle était aujourd'hui et cette vie qu'elle n'aurait échangée pour rien au monde. Ingrid passa une mèche de cheveux derrière son oreille. « On l'élève ensemble, mais oui. » répondit la blonde, du moins elle l'était pour le moment, qui sait où les prochains jours les mèneraient. « Il n'y a plus vraiment de relation entre mon père et moi. J'ai vu ce que c'est une petite fille avec son père, Lydia est la fille de son père et disons que nous, on est tout sauf ça. » lui expliqua Ingrid sans la moindre amertume. Elle avait fait la paix avec cette relation qui ne la menait à rien. Et voir Lydia et Nathan ensemble était la plus belle chose dont elle ait pu être témoin. Malgré leurs chemins assez différents, Ingrid pouvait comprendre le réflexe de partir suite à des soucis familiaux, c'était après tout toujours très proche d'elle. « On est sur Facebook, wow. » lui dit-elle un peu surprise, disons qu'ils n'étaient pas la destination de rêve. Le regard de la blonde changea aux dernières paroles du brun. Elle était prise de court sur ce coup. « Je croyais que cet endroit avait brulé. » dit-elle, c'était la seule chose qui lui était venue en tête, mais disons que c'était très peu commun, surtout à entendre ici.

_________________
{ You are peace when I'm at war,  I am safe and I'm secure }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: your sacred space is where you can find yourself over and over again — ingrid   

Revenir en haut Aller en bas
 

your sacred space is where you can find yourself over and over again — ingrid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
O R A N G E B L O S S O M F I E L D S :: SAND VALLEY, AZ :: temple heights :: st. gray church-