AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 like the water to the fire (elena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diego Vescovi

avatar

Messages : 509
Credits : blandine (avatar)

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: like the water to the fire (elena)   Lun 1 Mai - 22:17


≈ ≈ ≈
{ Forget what we're told before we get too old
Show me a garden that's bursting into life. }
crédit/ tumblrgrey's anatomy cast.

Diego était le premier lever ce matin et pour cause il devait aller travailler. Le journal était encore ouvert à la rubrique des locations. Il découvrit avec stupeur que la jeune femme recherchait un appartement dans le coin. Il ne pensait pas qu’elle y songeait après tous les aménagements qu’ils avaient fait récemment. Il se demandait si Ruth et l’ombre au-dessus d’eux avaient joué un rôle dans tout ça. Il entendait d’avance Elena lui dire et redire qu’il n’avait pas à prendre autant soin d’eux, qu’elle pouvait se débrouiller seule. Il n’avait pas envie d’entendre ça parce qu’ils avaient déjà eu cette discussion sans fin et il pensait l’avoir convaincu qu’elle était la bienvenue ici. Cependant, il ne pouvait las l’enfermer avec sa fille ici pour le reste de sa vie. Il essayait donc de décider comment il allait « la jouer » avec cette histoire afin de ne pas lancer un débat. Il n’avait aucune envie de se prendre la tête avec la jeune femme. Ils avaient réussis depuis quelques temps à bien s’entendre et il ne voulait pas repartir comme avant. Ce matin, de toute façon il n’avait pas eu le temps alors il préférait laisser ça au soir. Il devait aller travailler et il ne devait rien laisser se mettre dans sa petite tête. Il devait être entièrement dévoué à son travail. Il fallait dire qu’il avait ralenti sa cadence récemment alors maintenant il devait redoubler d’effort, mais ça ne le gênait pas. Au contraire, il pensait que ça aurait été plus difficile que ça que de jongler. Il ne s’en sortait pas si mal. D’ailleurs la journée de Diego n’avait rien de reposant. Il avait plusieurs réunions dont une qui terminait tard. Il en avertit Elena afin qu’elle ne l’attende pas pour manger ce soir. Il pensait qu’elle pourrait ainsi ne pas s’embêter à cuisiner pour lui. La jeune femme était si reconnaissante qu’elle s’était auto-proclamée chef de la cuisine et il ne l’en avait pas découragé. Diego aimait beaucoup son métier, mais il avait très envie de rentrer chez lui afin de ne pas manquer le coucher de la petite. Il n’avait pas pu beaucoup la voir aujourd’hui alors il ne voulait pas rater ce moment. Il s’éclipsa alors dès qu’il en eut l’occasion. Il ne devait pas négliger ni le business ni sa nouvelle famille. Lorsqu’il rentra enfin à la maison, Elena était dans le salon en train d’être sur son ordinateur. La petite était encore dans son parc ce qui le rassurait. Il pouvait avoir le loisir de la coucher. Il alla saluer Elena puis pris la petite fille dans ses bras. Il était très heureux de la revoir même si ce n’était que pour quelques minutes. Il alla donc la coucher puisque c’était leur petit rituel. Cela ne durait pas longtemps, mais c’était déjà beaucoup. Lorsqu’il revint dans le salon il ne savait pas vraiment comment aborder les choses. Il n’avait pas envie de commencer un débat. Il préférait le faire sur le ton de l’ouverture d’esprit. « Tu as passé une bonne journée ? » C’était une façon banale de commencer à discuter. Il allait en venir ensuite à ce qu'elle prévoyait de faire. Il espérait qu'elle le fasse d'elle-même et pas dans son dos. Il n'avait pas envie de reproduire ce cercle vicieux.

_________________

Nothin goes as planned, everything will break  People say goodbye in their own special way. All that you rely on and all that you can fake will leave you in the morning but find you in the day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Marshall

avatar

Messages : 903
Credits : Captain
Quote : The natural state of motherhood is unselfishness. When you become a mother, you are no longer the center of your own universe. You relinquish that position to your children.
Job : Traductrice et styliste amateur
Relationship status : Maman

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: on
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: like the water to the fire (elena)   Lun 1 Mai - 22:18

Ils étaient entrés doucement dans une routine Diego et elle. Généralement le matin, Diego se levait le premier et faisait le café. Il partait ensuite au bureau tandis qu’Elena et Caty faisaient leurs vies. A vrai dire, la vie de la jeune femme n’avait pas vraiment changé dans la journée. Elle s’occupait de la maison, faisait les courses et travaillait tout en s’occupant de sa fille. Les traductions s’enchainaient et Caty grandissait doucement entourée de ses deux parents. Mais au fond d’elle, Elena savait que cette situation ne pourrait pas durer éternellement. Elle se laissait trop aller dans son confort. Diego refusait tout loyer de sa part alors elle se rattrapait sur la tenue de la maison et dès qu’il parlait de partager les dépenses concernant les courses elle remettait la question du loyer sur le tapis. Soit il la laissait lui payer un loyer et elle acceptait de partager les frais avec lui soit elle ne payait pas de loyer alors elle s’occupait des courses. Il finissait par capituler en bougonnant ce qui avait le don de faire rire la jeune femme. C’était plus fort qu’elle, elle détestait avoir l’impression d’être entretenue.

L’idée de se trouver un appartement pour Caty et elle continuait de la tarauder. Et ce qui finit par lui faire comprendre que le moment était venu fut le soir où Diego rentra des ombres pleins les yeux. A ce moment-là, Elena sut qu’il avait tout dit à Ruth. Discrète, elle ne l’interrogea pas mais plus d’une fois ce soir-là, elle le regarda une lueur inquiète au fond de ses prunelles. La jeune femme ne voulait pas revivre cette situation où inconsciemment elle attendait quelque chose qu’il ne pourrait pas lui donner. Il n’y avait jamais eu de geste entre eux ou d’ambiguïté. Lui comme elle évitaient soigneusement toute situation compliquée. L’enjeu était bien trop important. Caty n’avait pas à souffrir si les choses devaient devenir compliquées entre ses parents.

Elle commença donc à regarder les annonces et finit par trouver quelques appartements qui lui semblaient pas mal. Non loin d’ici ce qui faisait que Diego pouvait voir Caty aussi souvent qu’il le souhaitait. Mais Elena avait compris et loin d’elle l’idée de faire les choses derrière le dos du père de son enfant, elle comptait lui en parler. Pourquoi pas visiter les appartements ensemble ? Elle attendit donc que le brun rentre du bureau. La jeune femme laissait Caty jouer en attendant son père. Diego avait pris l’habitude de coucher sa fille tous les soirs et Elena lui laissait volontiers ce rituel. Elle était heureuse de le voir prendre son rôle de père aussi à cœur et son cœur s’attendrissait toujours de voir le sourire enchanté de Caty le soir quand son père la prenait dans ses bras.

Pendant ce temps, elle réchauffa le diner du brun et leur versa un verre de vin. Elle savait que ce qu’elle allait lui dire n’allait pas franchement lui faire plaisir alors autant le mettre dans de bonnes dispositions. Lorsqu’il revint, elle lui tendit son verre.

« Oui plutôt… J’ai bientôt fini le manuscrit dont je te parlais… »

Elena était nerveuse. Elle prit une gorgée avant de se lancer

« Hmmm… Diego ? J’ai commencé à chercher des appartements. On ne peut pas s’imposer indéfiniment avec Caty… »

_________________
You're my everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego Vescovi

avatar

Messages : 509
Credits : blandine (avatar)

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: like the water to the fire (elena)   Lun 8 Mai - 16:43

Diego se mit à sourire lorsqu’elle lui confia qu’elle avait bientôt fini le manuscrit sur lequel elle travaillait. C’était une bonne nouvelle pour elle et son travail. Il ne pouvait que se réjouir de ça. Alors qu’il comptait la confronter sur ce qu’il avait trouvé ce matin Elena le devança en passant à table sur ses intentions. Diego essayait de ne pas s’agacer des paroles de la jeune femme. Elle avait toujours la même phrase dans la bouche comme si elle le faisait exprès. Ils ne cessaient d’avoir cette conversation et apparemment elle n’écoutait pas. Il décidait alors de rester silencieux le temps de chercher ses mots et de ne pas envenimer la situation. Une chose était sûre il n’était pas heureux de cette situation parce qu’il allait de surcroit moins voir sa fille. C’était assez déroutant parce qu’il avait à peine eu le temps de l’avoir avec lui, de la connaitre et de passer du temps avec elle qu’Elena décidait de lui prendre. Il savait qu’il n’avait rien à dire elle avait la garde de la petite, mais c’était assez fâcheux. En effet, il faisait de son mieux pour rentrer dans la vie de sa fille et il se sentait toujours comme un étranger. Bien sûr qu’il savait que ça ne pouvait pas durer éternellement, mais il aurait aimé qu’elle soit plus claire sur l’avenir. Il n’avait aucune idée de ce qu’elle allait décider de faire. Est-ce qu’elle allait lui accorder un temps de garde ? Est-ce qu’il allait toujours devoir passer par elle ? Sa décision de partir avait des conséquences et elle ne semblait pas y penser. Diego ne voulait pas se la mettre à dos parce qu’il connaissait son caractère alors il devait prendre des pincettes pour sa fille. Il espérait qu’elle allait se montrer raisonnable. « Je m’en doute oui, mais comme je te l’ai dit à plusieurs reprises vous êtes les bienvenues ici. » Lui répondit Diego. Il savait déjà ce qu’elle allait répondre, qu’elle ne voulait pas abuser de sa gentillesse et toutes les choses qu’elle dit à chaque fois. Il décidait alors de changer de tactique parce qu’il ne supporterait pas d’entendre encore ça. « Est-ce que tu as trouvé quelque chose d’intéressant ? » Lui demanda le beau brun. Il devait la soutenir dans son choix et ne pas montrer sa déception parce que de toute façon Elena fait toujours ce qu’elle veut. Il a été présent à un moment où elle en avait besoin et désormais, elle voulait prendre son envol. Il devait essayer de le comprendre. De plus, ça ne doit pas être évident de vivre avec son ancien amant sous le même toit. Ce qu’il voulait vraiment savoir c’est quand elle s’en irait avec Caty. Il n’en avait aucune envie, mais il devait se préparer psychologiquement à voir moins son enfant. « Tu penses que je pourrais l’avoir ici quelques fois ? Je veux dire que vous serez parti. » Lui demanda Diego. Il avait besoin de savoir si elle serait d’accord pour qu’il puisse avoir sa fille dans sa vie sans pour autant qu’elle soit toujours dans le coin. Il ne voulait pas la mettre de côté, mais avoir une vraie place dans sa vie. Après tout il avait tout préparé dans sa chambre pour qu’elle puisse y dormir même lorsqu’Elena ne serait pas là.

_________________

Nothin goes as planned, everything will break  People say goodbye in their own special way. All that you rely on and all that you can fake will leave you in the morning but find you in the day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Marshall

avatar

Messages : 903
Credits : Captain
Quote : The natural state of motherhood is unselfishness. When you become a mother, you are no longer the center of your own universe. You relinquish that position to your children.
Job : Traductrice et styliste amateur
Relationship status : Maman

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: on
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: like the water to the fire (elena)   Sam 13 Mai - 19:39

Elle avait craint que cette discussion ne génère en dispute encore une fois. Elena savait que Diego tenait à voir sa fille avec lui et c’était louable de sa part. Mais elle devait aussi se protéger et vivre sous le même toit que Diego Vescovi n’était pas de tout repos pour son cœur. Il ne s’était rien passé entre eux et d’ailleurs elle ne savait même pas ce que Diego ressentait. Si l’attirance qu’il avait pu éprouver à son égard était toujours présent ou non. Elle essayait de ne pas penser à ce qui pourrait se passer si… Car avec des si on pouvait refaire le monde. La jeune femme faisait donc de son mieux pour ne pas retomber dans un piège dont elle ne voulait pas. Le bien-être de sa fille devait passer avant tout. Mais elle ne voulait pas ravoir encore et encore la même conversation – ou plutôt la même dispute – avec Diego. Mais c’était difficile, il était aussi têtu qu’elle pouvait l’être. L’époque où ils pouvaient se comprendre d’un simple regard avait semblait-il disparu. Mais était-ce parce qu’ils n’avaient rien à perdre à l’époque ou bien parce qu’ils savaient que leur temps était compté et que par conséquent ils ne se prenaient pas la tête ? Vivre dans une bulle était autrement plus facile qu’être confronté à la réalité comme c’était le cas maintenant.

« Je le sais Diego et je te remercie pour ça… »


Elena essayait d’éviter à tout prix de les laisser s’enliser dans des discussions stériles. Et apparemment Diego aussi car il lui demanda si elle avait trouvé des annonces intéressantes. La jeune femme aurait dû se sentir soulagée qu’il n’insiste pas alors pourquoi sentait-elle une pointe de déception au fond d’elle ? Voulait-elle qu’il lui demande de rester encore ? Elle n’était pas sure de vouloir connaitre la réponse à cette question. S’efforçant de repousser ces sentiments, elle voulut lui répondre lorsqu’il reprit la parole. Elle le regarda surprise par sa question.

« Mais bien sur ! Caty est ta fille Diego ! Jamais je ne t’empêcherais de la voir ! Je pensais que tu l’avais compris… »

Elena se sentait déçue qu’il puisse penser qu’elle pourrait lui mettre des bâtons dans les roues et disparaitre ainsi avec leur fille. Si tel était son intention, elle serait déjà repartie avec Caty sous les bras pour San Diego non ? La jeune femme posa son verre de vin un peu abattue par tout ça. Elle savait que cela n’allait pas être facile mais l’attitude de Diego prouvait son manque de confiance en elle et cela l’énervait assez. Elle essaya de prendre sur elle en essayant de se dire que le fait qu’il n’ait connu l’existence de sa fille que récemment y jouait beaucoup. Mais elle pensait qu’avec tout ce qu’ils avaient vécu depuis, elle avait réussi à lui montrer qu’elle le mettrait au courant de tout ce qui concernait sa fille. Il fallait croire que non…

« Que veux-tu que je fasse pour que tu comprennes que je ne me mettrais jamais entre Caty et toi Diego ? », lui demanda-t-elle d’une voix pleine d’amertume.

_________________
You're my everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego Vescovi

avatar

Messages : 509
Credits : blandine (avatar)

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: like the water to the fire (elena)   Jeu 25 Mai - 19:10

Diego ne se doutait pas une seule seconde qu’Elena puisse encore éprouver une attirance ou des sentiments envers sa personne. Il pensait qu’elle était plutôt encline à vouloir son indépendance, s’éloigner de lui. Après tout ils passaient beaucoup de temps à se chamailler. Il n’avait pas remarqué sa jalousie non plus au supermarché. Sûrement parce qu’il pensait l’avoir fait tellement souffrir dans le passé qu’il n’imaginait pas qu’elle puisse encore tenir à lui autrement que comme le père de sa fille. Il fallait dire que la jeune femme n’était pas la femme la plus expressive du monde. Il était donc concentré sur autre chose que sur le fait que la jeune femme ne se faisait pas confiance en sa présence. A vrai dire, il n’avait pas pensé à ce qu’il pourrait ressentir en retour. Il se rappelait que de l’avoir revu la première fois l’avait drôlement chamboulé, mais il avait tout mis de côté lorsqu’elle lui avait appris la vérité. Caty avait tout changé. Elena avait beau être déçue qu’il ne lui fasse confiance, ça ne changeait pas certaines choses. Il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir peur, de craindre que sa fille ne lui soit enlevé. Il avait à peine eu le temps de se faire une place dans sa vie qu’il avait la sensation qu’on lui prenait. Il savait cependant, qu’il devait les laisser partir faire leur propre vie, mais il voulait avoir une réelle place. Il ne voulait pas voir Caty un minimum. Il ne voulait perdre aucun moment avec elle. Lorsque la jeune femme lui demanda ce qu’elle pouvait faire pour qu’il comprenne qu’elle ne se mettra jamais entre eux il pensait que la réponse était évidente. Il voulait qu’elle ne reproduise pas les mêmes erreurs parce qu’elle le veuille ou non elle s’était mise entre eux en cachant ce secret. Il avait besoin de le voir pour le croire parce que dans son esprit il continuait de se rappeler de ce qu’elle avait fait. Ce n’était pas contre elle et elle le savait. « Je suppose que j’ai besoin de temps, et de le voir par mes propres yeux. » Lui confia Diego sans le moindre ressentiment. Il voulait qu’elle comprenne que malgré ses efforts pour lui pardonner, il ne pourrait pas oublier. Il avait besoin de développer une confiance en elle et il ne pourrait le faire qu’en passant à la pratique. Il n’avait pas envie de continuer cette discussion et de développer une dispute avec Elena. Au contraire, il voulait aller de l’avant. Il espérait qu’elle ne renchérisse pas comme elle avait l’habitude de le faire. Il n’en avait pas envie et il en serait profondément lassé. Elle devait accepter ce qu’il lui demandait, une chose pas si énorme finalement. « Tu as trouvé quelque chose d’intéressant ? » Lui demanda le beau brun afin d’essayer de détendre la conversation. Il était vraiment intéressé par le fait qu’elle ait trouvé quelque chose de bien pour elles. Il savait qu’elle n’avait pas répondu précédemment, mais il l’a relançait sur le sujet.

_________________

Nothin goes as planned, everything will break  People say goodbye in their own special way. All that you rely on and all that you can fake will leave you in the morning but find you in the day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Marshall

avatar

Messages : 903
Credits : Captain
Quote : The natural state of motherhood is unselfishness. When you become a mother, you are no longer the center of your own universe. You relinquish that position to your children.
Job : Traductrice et styliste amateur
Relationship status : Maman

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: on
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: like the water to the fire (elena)   Ven 26 Mai - 17:51

Elle tressaillit en l’entendant lu dire qu’il avait besoin de le voir de ses propres yeux. Elena faillit lui rétorquer que c’était déjà une preuve de sa bonne foi rien que le fait qu’elles soient en ce moment-même chez lui et non dans son appartement à San Diego. Légalement, rien ne l’obligeait à rester dans cette ville. Son père l’avait reniée. Joseph vivait sa vie et pouvait toujours venir les voir quand il le voulait comme il l’avait fait durant plus d’un an. Alors oui, rien ne la retenait à Sand Valley. Rien si ce n’était lui. Lui, le père de sa fille. Elle voulait lui prouver qu’elle respecterait sa relation avec sa fille. Mais apparemment, ce n’était pas encore assez et Elena ne savait plus quoi faire. Il avait besoin de temps ? Okay mais elle arrêterait de vouloir à tout prix lui montrer par A + B qu’elle faisait des efforts. De toute façon, cela ne servait à rien. Si Diego disait qu’Elena était têtue, le brun ne semblait pas se rendre compte qu’ils partageaient le même défaut. Et la jeune femme était fatiguée d’avoir toujours à se justifier.

« Comme tu veux… »
, murmura-t-elle d’une voix lasse.

A sa question, elle alla chercher sans un mot le journal où elle avait vu quelques annonces qui lui paraissaient correctes. Les logements étaient certes assez modestes mais elle n’avait pas les moyens pour plus grand et surtout tant que le préavis de son bail n’était pas encore fini. La jeune femme savait qu’elle s’était faite avoir en signant ce bail à San Diego mais à l’époque, elle n’avait pas l’intention de bouger. Le quartier était agréable et le loyer plus que raisonnable pour un trois pièces. Maintenant, elle devait prendre son mal en patience.

« J’ai vu ces trois appartements qui m’ont l’air pas mal… Je voulais te demander d’aller les visiter avec moi… »

Après ce qu’il venait de lui dire, Elena espérait que Diego ne penserait pas qu’elle faisait ça juste pour lui prouver quoique ce soit. Elle avait réellement eu l’intention de lui demander de venir avec elles deux pour les visiter. D’une parce qu’elle estimait que Diego avait le droit de savoir et de deux elle pensait qu’avec son œil d’homme, il pourrait voir si les logements présentaient des défauts ou non. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas mis les pieds à Sand Valley pour se rendre compte que les logements en question étaient situés dans des quartiers pas très fréquentables de la ville. Dans son souvenir, ces quartiers modestes abritaient les honnêtes gens de Sand Valley aux revenus modestes. Rien à voir avec le quartier luxueux où Diego habitait mais des quartiers décents quand même.

« Mais si tu es occupé, ce n’est pas grave ne t’inquiète pas… », rajouta-t-elle.

Elle demanderait à son cousin de l’accompagner le cas échéant. Depuis son retour et avec les évènements passés, elle avait à peine eu le temps de le voir. Elle espérait que tout allait bien pour lui et surtout qu’il n’était pas passé chez son oncle pour voir sa cousine. Elle savait qu’il ne le portait pas dans son cœur et s’il apprenait de la bouche du diacre ce qui s’était passé, il y avait fort à parier qu’une scène aurait eu lieu…

« Tu en penses quoi alors ? »
, lui demanda-t-elle en désignant les trois ronds rouges du journal.

_________________
You're my everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego Vescovi

avatar

Messages : 509
Credits : blandine (avatar)

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: like the water to the fire (elena)   Jeu 1 Juin - 19:36

Diego pouvait voir l’agacement sur le visage de la jeune femme et il préférait ne pas renchérir. Ils n’étaient pas d’accord sur des choses basiques et ils allaient devoir faire avec. Il espérait cependant, qu’elle accepterait avec le temps de faire quelques concessions. En effet, la jeune femme pensait sûrement que le laisser voir Caty était un privilège et une preuve de confiance, mais il ne voyait pas les choses de cette manière. Certes, il lui était reconnaissant de le faire cependant, elle le lui devait rien après ce qu’elle avait fait pour lui cacher l’existence de sa fille. En effet, Diego aurait pu l’attaquer en justice pour ça et obtenir la garde de la petite. Heureusement, Diego est une personne bien et jamais il ne ferait ça à Elena. Il préférait agir en bonne intelligence et il le faisait encore aujourd’hui en la laissant partir. Elle voulait reprendre son indépendance et il le comprenait. Diego aurait pu proposer de payer une partie du loyer de la jeune femme, mais il connaissait déjà sa réponse. Elena était une femme fière qui ne voudrait pas de sa charité. Il le respectait grandement. Néanmoins, il cherchait un moyen de lui parler d’une pension alimentaire pour Caty. En effet, il est le père de la petite Caty et elle a eu le droit à cet argent. Il ne lui donnerait pas une somme démesurée qui la mettrait mal à l’aise, mais un complément. Après tout elle a subvenu aux besoins de leur fille seule jusqu’ici. « Il est d'ailleurs temps que je te verse une pension alimentaire. Ne pense pas que je te fasse un cadeau, c’est tout à fait légal. De plus, je me disais que ça serait une manière de rendre les choses officielles ! » Lui confia Diego. Il faisait référence au faites de revenir légalement Caty comme sa fille. C’est quelque chose qui lui tenait réellement à cœur parce qu’il aimait vraiment la petite et il voulait faire les choses correctement. De plus, ça lui donnait des droits parentaux et il ne serait pas contre. Loin de lui l’idée de s’en servir contre Elena, mais simplement de rendre les choses plus officielles et normales. « J’irais les visiter avec toi avec plaisir. » Lui répondit Diego avec un sourire en coin. Il pensait ce qu’il disait, il irait avec plaisir. Non pas qu’il ait envie qu’elle parte, mais il a envie qu’elle soit dans un endroit où elle se sente à l’aise. Il pensait aussi que sa présence aiderait la jeune femme. En effet, certains propriétaires n’hésitent pas à omettre certains détails à se jouer de la prétendue naïveté des femmes. Diego pris le journal et inspecta les différentes annonces qui avaient retenus l’attention d’Elena. C’était modeste, mais il connaissait et respectait la situation financière de la jeune femme. « Le premier a un prix raisonnable, mais n’a pas une localisation très sympathique. Les deux autres par contre, ont l’air plus correct. Il faudra voir sur place ce que ça donne. » Lui expliqua le beau brun avec franchise. Il pensait réellement qu’ils devaient aller voir pour de vrai parce que les photos sont souvent trompeuses.

_________________

Nothin goes as planned, everything will break  People say goodbye in their own special way. All that you rely on and all that you can fake will leave you in the morning but find you in the day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Marshall

avatar

Messages : 903
Credits : Captain
Quote : The natural state of motherhood is unselfishness. When you become a mother, you are no longer the center of your own universe. You relinquish that position to your children.
Job : Traductrice et styliste amateur
Relationship status : Maman

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: on
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: like the water to the fire (elena)   Dim 4 Juin - 16:55

Elle était fatiguée d’avoir toujours la même conversation avec Diego. Elle avait l’impression que le fait de lui avoir caché l’existence de Caty, Diego allait le lui faire payer jusque la fin de ses jours et Elena refusait de continuer de vivre ça. Malgré tout ça, elle pensait réellement qu’avec les données qu’elle avait à l’époque, elle avait essayé de faire au mieux. Mais ce n’était pas la peine de refaire le passé. Si Diego voulait la tester, la mettre à l’épreuve, guetter le moindre de ses faux pas libre à lui de le faire. Elle, elle refusait de vivre dans la peur de lui déplaire. La jeune femme voulait construire une relation saine avec le père de sa fille et elle se rendait compte qu’ils allaient devoir travailler dur aussi bien lui qu’elle. La jeune femme sursauta violemment et recula comme si elle venait de recevoir une gifle à l’évocation même de la pension alimentaire.

« Hors de question ! »

La réponse fusa sans attendre. Cinglante. La payer pour prendre soin de sa fille ? Pour qui la prenait-elle ?! Elle ne lui avait jamais rien demandé jusqu’à présent, ce n’était pas pour commencer maintenant. Elle le regarda les yeux noirs de colère. A cet instant précis, Elena ne pensait pas à ce qui guidait Diego dans sa proposition. Non, elle prenait le fait qu’il parle d’argent comme si elle n’avait pas assez donné à Caty et elle le vivait très mal. En lui proposant de l’argent, Diego tapait sans le savoir là où ça faisait mal. Elena s’était plus d’une fois demandée si elle donnait suffisamment à sa fille. Si Ses revenus lui permettaient de rendre sa fille assez heureuse. Elle arrivait à faire taire ses doutes dès le moindre sourire de Caty. Durant ces années, la jeune femme avait mis de côté, s’était sacrifiée pour offrir ce qu’il pouvait y avoir de meilleur pour sa fille. Pour elle, Diego estimait que ce n’était pas assez et elle le vivait mal. Très mal.

« Si tu veux lui ouvrir un compte épargne pour plus tard libre à toi. Mais je n’accepterai pas un seul dollar de ta part Diego. Caty et moi nous nous en sortons très bien »

C’était une fin de non recevoir. La jeune femme ne voulait pas entrer dans des discussions sans fin à ce sujet avec lui. Elle lui montra ensuite le journal où se trouvaient les trois annonces qu’elle avait repérées. Elle l’écouta lui parler des trois logements. Soupirant légèrement, elle lui dit alors

« On enlève le premier de l’équation alors. Je vais appeler pour les deux autres. Tu es dispo quand pour les visites ? Dis moi et je leur donnerais les créneaux qui t’arrangent. »

_________________
You're my everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego Vescovi

avatar

Messages : 509
Credits : blandine (avatar)

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: like the water to the fire (elena)   Dim 4 Juin - 20:17

Diego pensait bien faire en lui proposant de lui verser une pension alimentaire. Après tout elle avait pris soin de Caty seule durant les premiers mois de sa vie avec brio, mais désormais elle n’était plus obligée de le faire. Diego avait l’obligation légale et l’envie de l’aider financièrement. Il ne comptait pas lui donner une somme extravagante, mais de quoi l’aider notamment lorsque les choix des écoles viendraient ou autre. De plus, ceci lui donnait une place légale dans la vie de leur fille ce qu’il trouvait nécessaire. Puis, Diego resta bouche bé face à la réaction d’Elena. Elle semblait tranchée sur la question, mais aussi cinglante. Il ne s’attendait pas à ce qu’elle dise oui rapidement, mais pas à une telle révolte de sa part. Elle agissait comme s’il voulait lui faire la charité. Chaque mère peut et doit recevoir une compensation pour son enfant. Il ne comprenait pas sa réaction et il ne l’appréciait pas. Elle n’avait pas le droit de tout décider sans qu’il ait la possibilité d’avoir son mot à dire. Diego avait l’impression que la jeune femme n’avait pas appris de ses erreurs. Elle avait beau dire qu’elle voulait qu’il ait une place dans la vie de Caty son action prouvait le contraire. Elle ne lui donnait pas confiance, au contraire elle l’inquiétait grandement. On aurait dit qu’elle voulait garder la place principale dans la vie de leur fille et qu’elle l’écartait. Tout ceci lui rappelait de mauvais souvenirs. Lorsque la jeune femme tenta de se justifier, elle ne fit que s’enfoncer. Pour lui cela relevait soit d’une question d’ego soit parce qu’elle n’avait pas envie qu’il prenne de la place légalement dans la vie de leur fille. Et peu importe la raison ça ne lui convenait pas. « Je suis désolé, mais tu ne peux pas simplement refuser. Caty est ma fille et c’est légal que je donne une pension alimentaire. Nous devons prendre cette décision à deux, nous sommes ses parents et j’ai mon mot à dire. » Lui rétorqua Diego d’un ton intransigeant. Il savait qu’il risquait d’entrer en conflit avec la jeune femme, mais c’était pour la bonne cause. Elle devait cesser d’agir comme si elle était la seule capable de prendre les décisions. Il n’avait pas envie d’être mis sur le côté. « Donne-moi une seule bonne raison pour laquelle ça ne serait pas une bonne idée. » Rajouta-t-il. Si elle voulait le convaincre elle allait devoir faire mieux que ça. Pour le moment, sa réaction était non seulement irrespectueuse, mais aussi irrecevable. Diego décida de ne pas répondre à son autre question. Il voulait finir cette discussion avant de caler un créneau pour aller visiter les appartements. Il ne pouvait pas la laisser changer de sujet.

_________________

Nothin goes as planned, everything will break  People say goodbye in their own special way. All that you rely on and all that you can fake will leave you in the morning but find you in the day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Marshall

avatar

Messages : 903
Credits : Captain
Quote : The natural state of motherhood is unselfishness. When you become a mother, you are no longer the center of your own universe. You relinquish that position to your children.
Job : Traductrice et styliste amateur
Relationship status : Maman

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: on
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: like the water to the fire (elena)   Dim 4 Juin - 20:39

Elena ne comprenait pas comment Diego ne pouvait pas voir à quel point c’était insultant pour elle. Elle avait l’impression qu’il lui faisait l’aumone ou alors qu’il critiquait la manière dont elle avait élevé Caty jusque là. Elle avait peut-être laissée parler sa fierté en premier mais même. Elle n’accepterait jamais l’argent du brun. Il pensait qu’avec l’argent on pouvait tout faire ? Elle préférait largement qu’il passe du temps en compagnie de sa fille plutôt que de se contenter de lui faire un chèque. Mais ce n’était pas de son ressort. Et si elle voulait être vraiment honnête envers lui, Elena devait reconnaître que depuis que Diego avait appris l’existence de sa fille, il s’était comporté en père exemplaire. En peu de temps, il avait réussi à nouer une relation avec Caty qui adorait son père. La jeune femme ne pouvait que s’en féliciter mais voilà qu’il lui parlait d’obligation légale. Elle ne voulait pas que Caty soit une obligation légale pour lui.

« Tu cherches quoi Diego ? A me dire que je n’ai pas assez pour élever Caty ? On s’en est très bien sortie jusque là toute les deux ! »

L’amertume était revenue dans le ton et le regard de la jeune femme. Elle se sentait extrêmement blessée par la proposition de Diego. Et surtout par la manière dont il avait emmené le sujet. C’était très maladroit surtout si on connaissait un peu Elena. Mais il fallait croire qu’il ne la connaissait pas tant que cela. Elle était tombée amoureuse d’un homme qui se révélait être un autre en fin de compte. Elena savait qu’il voulait bien faire mais ce n’était pas de cette façon qu’il réussirait.

« Je n’ai pas besoin de ton argent. Je n’ai pas besoin que tu me parles de ce qui est légal ou non. Caty n’est pas une de tes obligations Diego ! C’est ta fille ! Elle n’a pas besoin d’argent ! Tout ce dont elle a besoin c’est de son père ! Juste de son père ! »

Elle se mordit la lèvre pour empêcher les larmes qu’elle sentait venir arriver à ses yeux. Il était hors de question que Diego la voit pleurer. Il était hors de question qu’elle montre quelconque faiblesse devant lui. Elle ne comprenait pas pourquoi avec les personnes fortunées tout n’était question que d’argent. A croire que c’était la chose la plus importante au monde. Non. Si Elena avait été une femme vile, elle aurait frappé à sa porte plus d’un an auparavant pour lui en réclamer de l’argent. Mais ce n’était pas le cas parce que pour elle, ce n’était pas le plus important. Elle n’avait pas besoin de ça. Elle aurait donné tout l’argent du monde pour que Caty ait une vraie famille et non une famille éclatée comme ce qu’elle allait avoir. Cela tuait Elena de ne pas pouvoir lui offrir la stabilité d’un véritable foyer…

« Au lieu de tout ramener à l’argent, j’aurais préféré que tu me dises que tu veuilles reconnaître Caty légalement… », finit-elle par murmurer en détournant les yeux.

_________________
You're my everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego Vescovi

avatar

Messages : 509
Credits : blandine (avatar)

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: like the water to the fire (elena)   Dim 4 Juin - 21:05

Diego ne comprenait vraiment pas pourquoi Elena prenait mal sa proposition. Il n’était pas en train de lui faire la charité, mais de vouloir partager les frais. Elle avait un tel ego qu’elle ne se rendait pas compte qu’elle était en train de gâcher leur entente. La jeune femme partait dans une colère noire dont ils n’allaient pas sortir indemne. Il ne supportait pas la façon dont elle le prenait de haut comme s’il était une mauvaise personne parce qu’il avait de l’argent et qu’il voulait en faire profiter sa fille. Il n’allait quand même pas s’excuser d’avoir de l’argent cela faisait partie de sa personne. Il voulait bien faire et la jeune femme lui reprochait chacune de ses paroles. Elle refusait d’écouter, elle ne faisait que le critiquer. Diego commençait à perdre son calme lorsqu’elle lui fit remarquer qu’elle s’en était bien sortie toutes les deux et pour cause elle l’avait privé de sa fille durant tout ce temps. « Pourquoi est-ce qu’il faut toujours que tu imagines le pire devant moi ? Tout ce que je veux c’est participer financièrement à son éducation. En quoi est-ce mal ? Cela ne veut pas dire que je ne veux pas participer au reste. » Lui demanda Diego. Il voulait faire l’ensemble c’est-à-dire partager l’ensemble des tâches avec elle. Elena ne comprenait pas son point de vue et elle ne faisait aucun effort. Elle semblait se ficher de le blesser au passage. « Je n’ai jamais dit que tu n’étais pas assez alors ne met pas ses mots dans ma bouche. Je n’ai jamais critiqué ta façon de l’élever bien au contraire, mais être parent à deux ça veut aussi dire partager cette dimension financière. » Rajouta le beau brun. Il en avait assez de passer pour le grand méchant de l’histoire. Si elle se sentait inférieure à cause de l’argent ce n’était pas son problème, elle devait travailler sur elle-même puisqu’il n’allait pas devenir moins riche parce que ça la gêne. Il refusait de laisser l’émotion d’Elena le toucher. Il n’allait pas se laisser attendrir. Il avait quelque chose à dire et il n’allait pas se gêner. Il était temps que ça sorte. Il ne comprenait pas pourquoi elle prenait toujours mal lorsqu’il parlait d’enfant, ça n’avait pas l’air de la gêner lorsqu’ils sortaient ensemble. Aujourd’hui c’était un réel problème et ça le gênait fortement. Il n’avait pas envie de s’excuser d’avoir plus d’argent, il n’avait pas envie de la rabaisser. Elle prenait tout de travers. « Pourquoi est-ce que l’argent est toujours un problème avec toi ? On dirait que c’est un gros mot ! » Lâcha-t-il. Il en avait assez d’être traité de cette façon sans avoir rien fait de mal. Il était fatigué de tout ça. Soudain, Elena lui confia qu’elle aurait préféré qu’il demande simplement à reconnaitre la petite. Elle ne semblait pas comprendre qu’il voulait le faire. C’était une étape pour le faire. Il avait l’impression qu’elle ne le connaissait pas si bien finalement. Il voulait faire les choses correctement, mais il ne pouvait pas si elle imaginait toujours le pire devant lui. « Bien sûr que je veux la reconnaitre et tu le sais c’est ma plus grande envie depuis le départ, mais je voulais aussi partager le reste avec toi équitablement. » Lui confia Diego. « Je ne veux pas que les avantages, les moments drôles, je veux le all package ! » Rajouta-t-il. Il espérait qu’elle allait comprendre que ses intentions étaient nobles comme celle d’un père qui veut simplement faire partie de la vie de sa fille.

_________________

Nothin goes as planned, everything will break  People say goodbye in their own special way. All that you rely on and all that you can fake will leave you in the morning but find you in the day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Marshall

avatar

Messages : 903
Credits : Captain
Quote : The natural state of motherhood is unselfishness. When you become a mother, you are no longer the center of your own universe. You relinquish that position to your children.
Job : Traductrice et styliste amateur
Relationship status : Maman

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: on
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: like the water to the fire (elena)   Dim 4 Juin - 21:34

Pourquoi n’arrivaient-ils plus à communiquer normalement ? Pourquoi fallait-il que le moindre sujet devienne un objet de dispute ? La jeune femme était lasse de tout ça. Elle avait l’impression que malgré tous leurs efforts, il suffisait d’un rien pour que cela tourne au vinaigre entre eux. Elena se demandait un instant si ils avaient eu une histoire au sens traditionnel du terme, elle en serait si offusquée. Probablement pas. Mais le fait de ne pas être en couple donnait une dimension à tout et cela effrayait la jeune femme. Elle ne devrait peut-être pas faire une fixette sur cet aspect là mais elle n’y pouvait rien. On lui avait bien trop fait comprendre que sans argent, elle n’arriverait pas à élever correctement sa fille qu’Elena se crispait dès la mention du mot argent, finance ou autre.

« je n’imagine rien Diego. J’en ai juste marre que tout revient à l’argent. A croire que c’est ce qui résout tout… »

Elle était lasse. La colère, l’énervement avait fait place à de l’amertume et à de la tristesse. La brune était triste de ne pas réussir à faire comprendre son point de vue à son compagnon. Elle aurait juste aimé qu’il parle de la dimension affective avant de lui parler du côté financier. Etait-ce trop demander ? Peut-être bien. Elle sursauta devant son reproche. Il ne pouvait pas comprendre.

« Tu ne comprends pas. Quand on te parle d’argent dès l’annonce de ta grossesse, alors oui tu deviens méfiant. Quand on te bassine avec le fait que tu ne t’en sortiras jamais seule à élever correctement ta fille alors oui tu te crispes dès qu’on te parle d’argent. Quand on t’a dit que tu ne pourras jamais offrir à ta fille de quoi vivre décemment alors oui tu réagis direct au mot argent… »

Elle ne cherchait pas à l’attendrir. Elle voulait juste qu’il comprenne pourquoi elle réagissait ainsi.

« Mais pourquoi ne pas avoir commencé par là Diego ?! Tu pensais que j’allais te rembarrer parce que tu souhaites reconnaître ta fille publiquement ? Que tu souhaites apparaître sur son acte de naissance ? Caty est ta fille ! Si je ne voulais pas que tu fasses partie de sa vie tu crois que je serais encore à Sand Valley alors que mon père m’a jeté dehors et m’a renié ? C’est uniquement pour toi que je suis restée Diego… J'aurais juste aimé que tu commences par parler d'amour plutôt que de parler directement d'argent... »

La jeune femme s’assit alors sur l’accoudoir du canapé et passa les mains sur son visage fatigué. Elle en avait assez de se disputer tout le temps avec lui.

« Qu’est ce que tu attends de moi Diego ? J’essaye de faire les choses bien mais j’ai l’impression que quoi que je fasse ou quoique je dise, tu m’en voudras toujours… »

_________________
You're my everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego Vescovi

avatar

Messages : 509
Credits : blandine (avatar)

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: like the water to the fire (elena)   Ven 9 Juin - 15:52

Diego était désolé d’apprendre ce qu’avait vécu la jeune femme, mais ce n’était pas juste de tout déverser sur lui. Jamais il ne l’avait sous-estimé parce qu’elle n’était pas aisée. Au contraire, depuis le début il l’a remerciait et l’admirait pour avoir tout donné à Caty. Il n’avait pas envie de payer pour les autres. Il ne trouvait pas ça juste, mais il comprenait qu’il devait rassurer Elena sur le sujet afin qu’elle cesse de voir l’argent comme une mauvaise chose ou une insulte. « Je suis désolé que plusieurs personnes t’aient fait te sentir inférieur, incapable à cause de l’argent et ce n’était pas mon propos bien au contraire. J’admire la façon dont tu t’es occupée de notre fille et je n’aurais pas mieux fait. » Lui confia Diego. Il était sincère dans ses paroles, il n’essayait pas de l’amadouer. Il voulait qu’elle comprenne qu’il ne la sous-estimait pas comme les autres. « Cependant, le fait que j’ai de l’argent et que je veuille t’aider avec Caty ne veut pas dire que je t’estime moins, que je te fasse la charité ou que je veuille acheter quoi que ce soit avec mon argent. » Rajouta le beau brun. Il avait envie qu’elle comprenne que l’argent n’est pas toujours synonyme de néfaste. « J’aimerais qu’on puisse trouver un compromis sur cette question. » Fini par lui dire Diego. Il lui tendait la main afin qu’ils puissent dépasser ce différent sans qu’aucun des deux ne soit lésé. Il espérait qu’elle accepterait un compromis et qu’elle se comporterait en adulte. La jeune femme avait toujours su qu’il était alors il trouverait ça dommage qu’elle n’accepte pas sa personne parce qu’il a de l’argent. Soudain, Elena lui confia qu’elle aurait préféré qu’il commence par parler de la reconnaître légalement. Il fut surpris puisqu’elle semblait très inquiète dès qu’il prenait trop de place. En effet, elle se méfiait sans le vouloir. Il pensait avoir bien agit, mais comme toujours elle lui rappelait qu’il se trompait. « Parce que j’avais peur que tu penses que j’essayais d’en avoir la garde ou de t’enlever quelque chose. De plus, je trouve ça normal de te verser une pension alimentaire comme des milliers de parents le font. Je ne vois pas en quoi ça peut t’enlever quoi que ce soit. » Lui expliqua Diego. Il espérait qu’elle allait comprendre qu’il essayait de bien agir. Il n’avait qu’une envie c’était de reconnaître sa fille. Il avait juste pris son temps afin qu’Elena ait enfin confiance en lui. Puis la jeune femme se positionna en victime comme s’il lui reprochait quelque chose. Elle ne semblait pas se rendre compte de la portée de ses paroles. Elle était souvent cassante à son égard pour ne pas dire condescendante. Elle voulait diriger et ne lui laissait que peu de place parce qu’elle avait élevé Caty seule en oubliant presque que c’était sa décision qu’elle avait imposé à tout le monde ce qui était blessant pour Diego. « Tu essayes de faire les choses bien alors pourquoi me rappelles-tu sans arrêt que tu t’es occupée seule d’elle durant des mois ? Comme si j’étais un étranger qui avait moins de légitimité que toi. Tu peux te mettre à ma place ? C’est blessant. » Lui demanda le beau brun. Il disait ce qu’il pensait en espérant qu’elle se mette vraiment à sa place et qu’elle fasse désormais attention à ses paroles. Etre la mère de Caty ne lui donne pas plus de légitimité. Si elle voulait qu’il ait confiance en elle, qu’il lui pardonne elle devait cesser de lui balancer au visage qu’il n’a pas été présent jusqu’ici.

_________________

Nothin goes as planned, everything will break  People say goodbye in their own special way. All that you rely on and all that you can fake will leave you in the morning but find you in the day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Marshall

avatar

Messages : 903
Credits : Captain
Quote : The natural state of motherhood is unselfishness. When you become a mother, you are no longer the center of your own universe. You relinquish that position to your children.
Job : Traductrice et styliste amateur
Relationship status : Maman

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: on
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: like the water to the fire (elena)   Ven 9 Juin - 21:47

Dès qu’il s’agissait de Caty, Elena devenait très méfiante et elle s’en rendait bien compte. Mais Diego ne pouvait pas comprendre ce qu’elle avait traversé durant sa grossesse de l’annonce à même après l’accouchement. Elle ne lui en voulait pas. C’était de sa faute si Diego n’avait pas été là, elle le savait et jamais elle n’irait le lui reprochait quoique ce soit. La brune savait qu’il essayait de bien faire mais elle avait l’impression que tout passait d’abord par l’argent avec les personnes nanties. C'était injuste envers lui. Jamais il ne lui avait fait sentir leur différence au niveau financier mais cette façon de lui dire que c’était juste pour elle la rendait folle. Il ne savait pas ce qui était juste ou ce qui ne l’était pas pour elle. Elle essayait de faire de son mieux, aurait aimé un peu plus de considération que d’être mise devant la décision arrêtée du brun. Car c’était comme cela qu’elle avait ressentie les choses. Elle ne voulait pas qu’on lui dise quoi faire et comment faire. Diego était maladroit dans sa façon de faire mais elle se rendait compte qu’elle l’était aussi dans sa manière de répondre.

Soupirant légèrement, elle lui dit alors

« C’est pourtant l’impression que j’ai eu dans la façon dont tu me l’as dit Diego… »
, murmura la jolie brune.

Elle savait qu’il voulait participer à sa façon. Que le fait qu’elle partait avec sa fille ne l’aidait pas à se sentir en confiance mais elle ne pouvait décemment pas rester chez lui jusqu’à ce que Caty rentre à la fac tout de même. Elle savait que ce serait difficile mais elle ne pouvait pas rester tout simplement. Même si il disait que leur présence ne le dérangeait pas, Elena avait toujours cette impression d’avoir bouleversé la vie du brun tel un ouragan dévastant tout sur son passage. Elle aurait aimé que les choses se passent autrement mais ce n’était plus possible et ils devaient faire avec elle comme lui. Et ils ne pourraient y arriver que si tous deux mettaient un peu d’eau dans leur vin. Et au vu des disputes qui se passaient à chaque fois, c’était loin d’être évident. Elle le regarda surprise par ce qu’il lui dit

« Tu ne penses pas que je l’aurais mieux pris si tu avais commencé par-là Diego ? Tu peux me traiter de sentimentale si tu veux mais cela aurait facilité tellement de choses… »


Elle posa une main sur son bras en lui disant d’une voix douce

« Je te connais Diego… Tu ne penses pas que j’aurais déjà pris un avocat si j’avais pensé ne serait-ce qu’une seconde que tu voulais m’enlever Caty ? Je ne te cacherai pas que cette idée m’a traversé l’espace lorsqu’on s’est parlé dans le parc… Le jour où tu as appris pour elle… Mais jamais plus, je n’ai repensé à ça Diego. Tu es son père. Tu as le droit de la voir autant que tu le souhaites. L’avoir ici autant que tu le souhaites… »

Elle espérait par-là lui faire comprendre qu’il faisait partie intégrante de la vie de sa fille et que jamais elle ne reviendrait dessus. Il enchaina ensuite en disant qu’elle lui jetait à la figure dès que possible qu’elle s’était occupée de Caty seule. Posant une main sur sa bouche, elle le regarda avec horreur.

« Mais je n’ai jamais voulu te blesser ! C’est dur de passer du stade à deux au stade à trois. On n’a été que toutes les deux tellement longtemps que je suppose que je prends maintenant trop à cœur tout ce qui la concerne… J’ai tellement peur d’avoir mal fait les choses que je dois surement être sur la défensive… Ce n’est pas de ta faute Diego… C’est moi… »


Elle le regarda et prenant sur elle et sa fierté, elle lui dit

« Excuse moi… »

_________________
You're my everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego Vescovi

avatar

Messages : 509
Credits : blandine (avatar)

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: like the water to the fire (elena)   Mar 13 Juin - 21:10

« Comment voulais-tu que je le sache ? » Lui demanda Diego d’un ton désarmé. Il essayait de lui faire comprendre qu’avec elle il était totalement perdu. Il ne savait jamais comment faire pour s’adresser à elle. Il n’était pas facile, mais elle non plus. Elle n’était pas la seule à marcher sur des œufs. « Je fais de mon mieux pour ne pas t’agacer, mais malheureusement c’est le cas la plupart du temps. Je ne sais pas toujours comment communiquer avec toi, j’apprends toujours à le faire. » Lui expliqua le beau brun. Il n’était pas en train de la critiquer, au contraire. Il essayait de discuter avec elle afin qu’il n’y ait plus de non-dit et qu’elle comprenne son point de vue. Finalement ils ne se connaissaient pas si bien que ça. Ils avaient changés depuis leur aventure et c’était difficile pour tous les deux. Elena fit un premier pas vers lui en lui confiant qu’elle ne pensait pas à lui enlever Caty, au contraire, elle voulait lui laisser le droit de la voir autant qu’il le souhaitait. C’était vraiment une chose importante à entendre pour Diego. Il s’en doutait, mais il avait toujours une petite voix dans sa tête qui l’inquiétait. Aujourd’hui, il pouvait se rassurer il allait devenir officiellement le père de Caty ce qui était sans doute la chose la plus importante au monde. « Je te remercie et j’accepte ta proposition. Je la reconnaîtrais légalement avec plaisir. » Lui répondit Diego avec un grand sourire. On pouvait lire sur son visage le bonheur à l’idée de reconnaître sa fille. Cela signifiait beaucoup de choses pour lui. D’ailleurs Elena continua en faisant le second pas. Elle voulait qu’il comprenne pourquoi elle agissait de façon aussi irrationnelle. Il comprenait sa peur de mal faire parce qu’il ressentait la même chose même s’il l’avait depuis peu de temps. Diego sentait que la jeune femme était nécessaire dans ses excuses. Il était en train de se rendre compte qu’aujourd’hui elle payait sa décision, mais aussi qu’elle le faisait payer à Diego et que ce n’était pas juste. Elle mettait sa fierté de côté et c’est quelque chose qu’il appréciait beaucoup parce qu’il mesurait l’effort que c’était pour elle. Elena aimait avoir le dernier mot, elle aimait contrôler la situation et pour une fois elle ne contrôlait rien du tout. Dans un élan de paix, il la serra doucement dans ses bras comme pour lui montrer qu’il lui pardonnait. Ce n’était pas facile, mais nécessaire. Rapidement il se recula comme pour ne pas mettre mal à l’aise Elena. Il n’était pas encore très au courant des limites qu’ils devaient avoir. Diego pensait qu’ils auraient bien besoin d’une thérapie, mais il ne savait pas si c’était une bonne idée. Ils risqueraient de se faire plus de mal que de bien. Il espérait vraiment que le temps arrangerait les choses entre eux pour qu’ils puissent former une vraie famille. « Je crois qu’on doit tous les deux apprendre comment se laisser entrer dans la vie de l’autre dans une réelle confiance. Ça ne se fera pas en un jour, mais on doit le faire pour Caty. On est une famille, peut-être pas au sens traditionnel, mais on l’est. » Lui confia Diego. Il voulait vraiment faire des efforts et il espérait qu’elle le fasse aussi. Il n’avait plus envie de se disputer inutilement avec elle. Il voulait créer une nouvelle dynamique.

_________________

Nothin goes as planned, everything will break  People say goodbye in their own special way. All that you rely on and all that you can fake will leave you in the morning but find you in the day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Marshall

avatar

Messages : 903
Credits : Captain
Quote : The natural state of motherhood is unselfishness. When you become a mother, you are no longer the center of your own universe. You relinquish that position to your children.
Job : Traductrice et styliste amateur
Relationship status : Maman

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: on
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: like the water to the fire (elena)   Jeu 15 Juin - 18:28

Elle haussa légèrement les épaules pour cacher qu’il l’a blessée en l’entendant dire qu’il ne pouvait pas le savoir. En fait et ce malgré ce qu’ils avaient pu vivre, Diego ne la connaissait pas tant que ça. Et peut-être qu’elle non plus dans le fond. Cela faisait mal de constater cela. La jeune femme ne savait plus que penser. Il était évident que Diego voulait bien faire et par sa manière quelque peu maladroite, elle avait compris ce qu’il voulait. Etre reconnu en tant que père de Caty. Ce qui était on ne peut plus louable te normal venant de sa part. Elena aurait juste préféré qu’il commence par ça mais bon, on ne pouvait pas tout avoir. Les discussions entre les deux parents étaient pour la plupart du temps houleux mais le plus important était qu’ils arrivent au final à s’entendre sur le fond. La brune savait qu’elle avait froissé et blessé le père de sa fille aussi fit-elle le premier pas en lui présentant ses excuses. C’était pour le mieux que cela se passe ainsi pensait-elle. Caty n’avait pas à souffrir des dissensions de ses parents. C’était bien assez compliqué à gérer comme ça et la jolie brune ne voulait pas en rajouter. Diego la surprit en la prenant dans ses bras. Surement sa manière à lui d’allumer le calumet de la paix. Elena ne put s’empêcher de tressaillir à ce contact furtif. Un tas de souvenirs remonta à la surface, le genre qu’il valait mieux ne pas laisser prendre le dessus au risque de se perdre…

Elle lui sourit et lui répondit doucement en hochant la tête

« Je suis d’accord… »

Peut-être bien que cela allait mieux se passer désormais. Elle ne savait pas ce que l’avenir leur réservait mais ils avaient réussi à faire un pas l’un vers l’autre et c’était pas mal. Le bonheur de Caty avant tout. C’était son leitmotiv depuis l’arrivée de la petite fille dans sa vie. Elle n’aurait jamais pensé qu’un si petit être pouvait vous bouleversé à ce point mais force avait été pour elle de constater que rien ne vous préparer vraiment à l’ouragan que provoquait un enfant dans votre vie. Caty était devenue sa raison de vivre et elle voyait bien que c’était ce que ressentait Diego aussi.

« Faisons de notre mieux et tout se passera bien. D’ailleurs tu ne m’as toujours pas dit quand tu es dispo pour visiter les appartements avec nous… »

Elle laissa passer un silence avant de rajouter avec douceur

« Il faudrait aussi trouver du temps pour les formalités pour que tu puisses reconnaitre officiellement Caty. »

Diego avait raison en parlant d’eux comme d’une famille. Pas comme les autres certes mais une famille aussi… Pour Caty…

_________________
You're my everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego Vescovi

avatar

Messages : 509
Credits : blandine (avatar)

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: like the water to the fire (elena)   Lun 19 Juin - 15:18

Diego ne voulait plus se disputer avec Elena, il n’en avait plus ni l’envie ni l’énergie. Il avait l’impression que c’était un cercle vicieux dont aucun ne sortirait vainqueur et surtout pas la petite. Il devait mettre son ego de côté et sa rancœur afin d’avancer plus sereinement. Il avait essayé dans un moment désespéré de le faire comprendre à Elena non sans mal. Il essayait de la comprendre, de la soutenir et il avait compris de nouvelles choses aujourd’hui. Il espérait qu’elle avait aussi compris de nouvelles choses et qu’ils arriveront à mieux communiquer à l’avenir. Il voulait déposer les armes et avancer dans un nouveau chapitre de leur vie de famille. Pour la première fois depuis longtemps, Diego sentait que la jeune femme l’avait écouté et qu’elle était prête à faire des efforts. Elle semblait comprendre qu’ils auraient besoin de temps pour trouver leur équilibre et qu’il voulait faire au mieux. Il savait que tout ne se ferait pas en un jour, mais il voulait faire au mieux pour la petite. Caty méritait d’avoir une famille solidaire et surtout de ne pas grandir dans un environnement hostile. De plus, Elena comptait réellement pour Diego même si cela ne se voyait pas. Elle était la mère de sa fille, elle était aussi une femme qu’il avait aimé lors d’un moment difficile de sa vie. Derrière les non-dits, la rancœur se cache encore beaucoup de tendresse. Seulement, il n’est pas le meilleur pour l’exprimer. Il faut dire qu’il a grandi dans un environnement ou montrer ses sentiments est vu comme une faiblesse. Il doit encore prendre du temps pour changer ses mauvaises habitudes. Bien heureusement Caty l’adoucit avec le temps et le rend plus accessible et moins sur la défensive. « Je pense que je peux être disponible demain après-midi, si c’est bon pour toi ? » Lui demanda Diego avec un sourire en coin. Il savait que cela comptait beaucoup pour la jeune femme d’avoir son avis. Il essayait donc de se rendre disponible le plus rapidement possible. Il ne serait pas contre une autre date si jamais Elena n’était pas disponible. D’ailleurs, il appréciait qu’elle rajoute qu’il faudrait aussi trouver le temps pour les formalités de reconnaissance de sa paternité. Elle comptait faire de ça son prochain objectif et c’était rassurant. Il était reconnaissant qu’elle y pense et qu’elle l’encourage dans cette voie. Il voyait l’effort qu’elle faisait. « Dès que tu as une date avec le tribunal je me rendrais disponible. Leur date sera la mienne. » Il essayait de lui faire comprendre que légaliser sa paternité était sa priorité. Il ne laisserait pas son travail se mettre en travers de leur chemin.

_________________

Nothin goes as planned, everything will break  People say goodbye in their own special way. All that you rely on and all that you can fake will leave you in the morning but find you in the day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Marshall

avatar

Messages : 903
Credits : Captain
Quote : The natural state of motherhood is unselfishness. When you become a mother, you are no longer the center of your own universe. You relinquish that position to your children.
Job : Traductrice et styliste amateur
Relationship status : Maman

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: on
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: like the water to the fire (elena)   Lun 19 Juin - 18:06

Après cette énième dispute, ils étaient peut-être enfin arrivés à une entente Diego et elle. Du moins, Elena l’espérait. La jeune femme était fatiguée d’être toujours le qui-vive avec lui et elle espérait juste que cette étreinte était signe d’un renouveau entre eux. Pas au sens romantique du terme. Elena ne voulait pas y penser, ne voulant pas s’exposer à retrouver son cœur en miettes encore une fois. La jeune femme voulait juste qu’ils arrivent à s’entendre pour leur fille. Cela avait été tellement simple pour elle lorsqu’elles n’étaient que Caty et elle. Aujourd’hui, elle devait faire face à une troisième personne dans leur duo bien huilé et il fallait un peu de temps à Elena pour ne pas exclure à chaque fois Diego de l’équation. Elle ne le voulait pas mais elle prenait conscience qu’elle le faisait peut-être involontairement… Opinant de la tête, elle lui fit un petit sourire

« D’accord, je vais voir si je peux trouver des rendez-vous pour les deux appartements. Si ce n’est pas bon, je leur demanderai leurs disponibilités et je t’en parlerai demain soir. »

Elle ne voulait pas le déranger pendant qu’il était au bureau sauf en cas d’extrême nécessité. Sinon cela faisait un peu trop couple à son gout et elle ne voulait absolument pas tomber dans ces travers même si se connaissant, Elena ne l’appellerait pas toutes les cinq minutes pour un oui ou pour un non. C’était encore assez difficile pour elle de savoir quelles étaient le limites à ne pas franchir. Elle ne put s’empêcher de sourire en l’entendant affirmer que la date du tribunal serait sa date à lui. Cela avait quelque chose d’attendrissant venant de lui.  Et surtout prouvait à quel point cette affaire lui tenait à cœur.

« Je ne pense pas qu’ils vont nous donner une date la veille pour le lendemain. Tu auras certainement le temps de t’organiser… »


Elena ne pouvait s’empêcher d’avoir un peu d’appréhension en pensant aux conséquences que cela allait forcément engendrer. Elle s’inquiétait surtout pour Caty, elle ne voulait pas qu’on lui fasse de mal à cause du passé de ses parents…

« Mais je vais voir aussi avec eux demain pour qu’ils me donnent une date. Le plus tôt serait le mieux c’est bien ça ? »

Elle lui souriait un peu taquine en lui disant cela. L’impatience de Diego était légitime. Elle ne pouvait pas nier que l’entente entre Caty et son père était au beau fixe. Bien mieux que ce qu’elle avait pu connaître au meilleur de sa relation avec son père. Elle se le va alors et lui dit

« Ton plat doit être chaud. Je te laisse diner tranquillement… »

***********

Elena entra dans l’appartement légèrement exaspérée. Après un bisou sur la joue de Caty, elle la déposa dans on parc et alla prendre une bouteille d’eau dans le frigo. Elle se tourna enfin vers Diego et lui demanda

« Bon dis-moi… Qu’est-ce-qui n’allait vraiment pas avec ces deux appartements ? »


L’attitude négative de Diego l’avait un peu mise sur les nerfs. Il n’avait de cesse de poser des questions et chipoter sur tel ou tel détails. D’accord, ils étaient légèrement plus petits et un peu plus vétustes que sur les photos mais la brune pensait sincèrement qu’avec un peu d’huile de coude et quelques pots de peinture, ils auraient pu être tout à fait habitables… Le quartier n’était plus aussi résidentiel que dans ces souvenirs mais c’était pas non plus des ghettos ou alors c’était elle qui avait habité la grande ville pendant trop longtemps…

_________________
You're my everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego Vescovi

avatar

Messages : 509
Credits : blandine (avatar)

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: like the water to the fire (elena)   Lun 19 Juin - 20:22

Diego aimait l’idée de participer à la recherche d’appartement de la jeune femme. Il savait que c’était important pour elle de trouver un endroit dans lequel elle se sentirait chez elle avec leur fille. Il avait compris qu’il ne pouvait pas les garder indéfiniment parce que ce n’était pas juste pour elles. Il s’était fait à l’idée doucement, mais sûrement. Malheureusement les visites ne se passèrent pas comme prévue. En effet, Diego fut surpris dans le mauvais sens du terme par la qualité des endroits. Il ne s’attendait absolument pas à que cela ressemble à ça. Il savait qu’il devait mettre ses attentes à la baisse à cause du budget de la jeune femme et de ses habitudes. Cependant, il ne pensait pas qu’elles pouvaient vivre dans de tel endroit. Diego s’était donc montré très curieux, posant plusieurs questions et n’étant pas très sympathique avec l’agent immobiliers. Il faut dire qu’il ne comprenait pas comment il osait mettre de telles épaves sur le marché à un tel prix. Il trouvait que c’était vraiment limite. Il était content d’être venu avec elle pour éviter qu’elle ne prenne le premier endroit venu. Il avait donc pris la décision de l’aider la prochaine fois. Il était hors de question que Caty et Elena vivent dans un tel endroit. Il était persuadé qu’il pouvait trouver autre chose sans exploser le budget de la jeune femme. A leur retour à la maison, Elena pris à part Diego afin d’avoir une petite discussion avec lui. Il en était ravi parce qu’il en avait des choses à dire sur ces visites. Il pensait qu’ils allaient pouvoir rire ensemble et trouver autre chose, mais apparemment Elena n’avait pas envie de rire. Elena ne comprenait pas l’attitude qu’il avait eu. On aurait presque dit qu’elle pensait qu’il avait fait exprès de tout faire foirer pour les empêcher de partir. Certes, cela aurait pu être une hypothèse si Elena ne connaissait pas si bien Diego. Il était un minimum respectueux et n’aurait pas osé joué avec la vie de la jeune femme et surtout celle de leur fille. Il comptait donc lui expliquer sa vision des choses. « Vraiment tu ne sais pas ce qui n’allait pas ? » Lui demanda Diego assez étonné. Il pensait que c’était plutôt clair. Il devait donc lui expliquer, mais il allait prendre des gants. Il savait combien la jeune femme est susceptible lorsqu’il s’agit d’argent. Il ne tient pas à la vexer. Après tout ils venaient de se réconcilier et il avait appris de ses erreurs. Il devait y aller en douceur avec Elena, tout en douceur. « Je sais que tu as un budget restreint et c’est le cas de plein de personnes, mais tu ne peux pas prendre ces appartements sous prétexte qu’ils rentrent dans ton budget. Ils étaient vraiment vétustes et mal entretenus. Sans compter le quartier qui n’est pas vraiment rassurant. » Lui expliqua le beau brun. Il n’essayait pas de d’immiscer dans sa vie, mais de lui montrer son inquiétude. Il savait quels étaient les critères de la jeune femme. « Je suis sûre qu’on peut trouver autre chose, mieux et dans ton budget. » Rajouta Diego. Il avait compris que pour le moment elle ne voulait pas de pension alimentaire alors il n’allait même pas en parler. Il était simplement prêt à l’aider à chercher quelque chose d’autre.

_________________

Nothin goes as planned, everything will break  People say goodbye in their own special way. All that you rely on and all that you can fake will leave you in the morning but find you in the day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Marshall

avatar

Messages : 903
Credits : Captain
Quote : The natural state of motherhood is unselfishness. When you become a mother, you are no longer the center of your own universe. You relinquish that position to your children.
Job : Traductrice et styliste amateur
Relationship status : Maman

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: on
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: like the water to the fire (elena)   Mar 20 Juin - 14:48

La jeune femme ne savait plus que penser. L’attitude de Diego durant les visites la laissait perplexe. Elle savait qu’il devait y avoir une raison mais tant qu’il ne le lui aurait rien dit, Elena se sentait assez remontée. Certes, les appartements visités n’étaient pas les plus beaux du monde mais naïvement, elle pensait pouvoir y faire quelques travaux. Mais apparemment ce n’était pas le cas pour Diego. Son attitude durant cet après-midi prouvait qu’il n’y avait pas matière à discuter.

« Non… Dis-moi… », lui répondit-elle en secouant la tête.

Elle se crispa légèrement à la mention de son budget mais ne releva pas. Elle lui avait promis de faire des efforts et elle entendait bien respecter sa parole. Et elle voyait bien qu’il essayait de faire de même en ne la brusquant pas et en essayant de lui parler avec des pincettes. La jeune femme arqua un sourcil en signe de surprise. Elle ne pensait vraiment pas qu’ils étaient à ce point vétustes… Elle soupira légèrement avant de s’adosser au plan de travail

« Je pensais que je pourrais toujours y faire des travaux pour rendre les lieux plus habitables. Ils étaient si vieux que ça ? »

Elena n’était pas une bricoleuse. Elle avait appris à faire des choses par la force des choses mais ce n’était pas une experte. Elle pouvait maintenant monter un meuble ou colmater des trous mais ses compétences en bricolage étaient assez limitées. Et tant qu’elle n’aurait pas fini avec le bail de son appartement de San Diego, elle ne pouvait pas prétendre à quelque chose de plus grand ou bien de plus onéreux. La jeune femme fut tentée de rappeler son propriétaire pour le presser un peu pour trouver un locataire mais Monsieur Davis avait été tellement gentil avec elle lorsqu’elle avait emménagé que la jeune femme ne voulait pas le déranger pour ça.

« Dans mes souvenirs, ce quartier était modeste mais ce n’était pas non plus un quartier malfamé… Je ne suis pourtant pas partie si longtemps… »

C’était plus un murmure pour elle que pour Diego. Elena lui faisait confiance. Elle savait qu’il avait à cœur la sécurité de Cathy et elle aussi. Elle n’allait pas élever sa fille dans un quartier qui craignait. Mais elle ne pouvait pas non plus rester ici indéfiniment… Diego avait été très compréhensif dans sa démarche. Elle savait qu’il lui en coûtait de voir sa fille partir de chez lui mais jamais il ne lui avait fait le moindre reproche. Elena lui en savait gré. Car là, il la faisait passer avant lui et c’était quelque chose qu’elle respectait. Elle n’avait pas osé remettre la question de sa vie sur le tapis ni comment Ruth avait réagi en apprenant l’existence de Cathy. Elle aimerait l’aider mais ne savait pas comment. Les limites étaient bien trop floues encore entre eux pour qu’elle sache comment agir avec lui.

« Du coup… Tu as des idées ? »


A défaut de pouvoir parler de choses plus profondes…

_________________
You're my everything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: like the water to the fire (elena)   

Revenir en haut Aller en bas
 

like the water to the fire (elena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
O R A N G E B L O S S O M F I E L D S :: SAND VALLEY, AZ :: temple heights :: elysian grove-