AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Then once you'd seen the tender scars / Ingrid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathan Morello

avatar

Messages : 536
Credits : Cate (avatar)
Relationship status : Père célibataire

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Then once you'd seen the tender scars / Ingrid   Sam 1 Avr - 17:39


≈ ≈ ≈
{ See I can holding back I got so much to say
And one of this part is I'm gonna do in my way . }
crédit/ catemarina kaye.

Nathan essayait de se remettre de sa rupture avec Odetta. Il aurait vraiment aimé pour passer à autre chose aussi facilement qu’elle, mais ce n’était pas le cas. Elle n’avait pas seulement heurté sa fierté en l’humiliant de la pire façon, elle lui avait aussi brisé le cœur. Il trouve ça ironique dans le sens ou finalement c’est elle qui déambule et dit à qui veut l’entendre que c’est de sa faute à lui. Nathan se demande parfois comment ils en sont arrivés-là ? Peut-être qu’il ne l’a connaissait pas si bien que ça, qu’il l’a idéalisé. Dans tous les cas, la déception est grande, mais il ne peut pas se laisser aller davantage puisqu’il a une petite fille qu’il compte sur lui. La dernière discussion avec Ingrid lui a remis les idées en place. Il ne doit pas se laisser aller à cause d’une femme qui n’en vaut pas la peine et qui n’assume pas ses actions. Il doit se remettre sur pieds pour leur petite fille qui se demande bien pourquoi son papa est triste. C’est pour ce petit cœur qu’il décide d’aller de l’avant et de ne plus laisser Odetta avoir une place dans sa vie et dans son cœur. Depuis qu’il a pris cette décision il commence à se sentir mieux. Il reprend gout à son quotidien et ressent de moins en moins ce manque. Son travail lui permet aussi de voir qu’il a de la chance dans la vie et qu’il doit redevenir l’homme optimiste qu’il était. Nathan avait décidé de ne laisser plus rien se mettre en travers de son chemin malheureusement quelque chose allait le faire régresser rapidement. En effet, il ne se doutait pas une seconde qu’Ingrid avait croisé la route d’Odetta et que les choses ne s’étaient pas passées de la meilleure façon. Il allait devoir repenser à la jeune femme et il risquait de ne pas aimer ça. En attendant, aujourd’hui il avait profité du week-end pour emmener sa petite fille se balader au parc. Ils avaient beaucoup marché, discutés et rigolés. Il se sentait vraiment mieux en sa compagnie. Lydia le lui rendait toujours bien. Il se sentait très chanceux d’avoir un petit cœur aussi adorable. Nathan n’avait pu s’empêcher de se sentir toucher lorsqu’elle lui signifia être heureuse de le voir sourire. Il l’a pris dans ses bras et lui confia que tout irait bien tant qu’ils seraient tous les deux. Après cette après-midi bien rempli il laissa la petite fille aller jouer chez une copine. Elle lui avait demandé la permission et il n’avait pas le cœur à refuser. Nathan en profitait pour se mettre à jour dans ses papiers administratifs Il ne faut pas oublier qu’être son propre patron à certains désavantages comme ça. Soudain, il entendit quelqu’un sonner à sa porte. Il fut surpris puisqu’il n’attendait personne. Lorsqu’il ouvrit la porte il aperçut Ingrid de l’autre côté. Elle semblait soucieuse bien qu’elle tente de le cacher derrière un sourire chaleureux. Il la salua comme il se devait avant de l’inviter à entrer. Il sentait que quelque chose n’allait pas et il espérait n’avoir rien fait qui pourrait l’avoir mise mal à l’aise. « Qu’est-ce que tu fais ici ? On avait rendez-vous ? » Lui demanda Nathan. Il espérait qu’il n’avait pas oublié. Ces derniers temps, il oubliait quelques détails et il n’aurait pas voulu lui faire ça.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingrid Stasey
the lionheartwho are you? the one i'd always love above another.
avatar

Messages : 1868
Credits : © mine, cimorelli.
Job : photographer and director.
Relationship status : single mom, trying to hold it together.

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: off.
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Then once you'd seen the tender scars / Ingrid   Mer 12 Avr - 2:02


≈ ≈ ≈
{ And if I came to you empty hearted
Searching for pieces after the fall }
crédit/ minelea michele.

Ingrid n'était pas à l'aise avec ce qu'elle s'apprêtait à faire. D'ailleurs le peu de sommeil qu'elle avait eu depuis les derniers jours le démontrait bien. Elle n'avait pas envie de se retrouver devant Nathan et devoir ramener un sujet sensible sur le tapis. Elle n'était pas prête à retomber dans tout ça. Elle avait essayé de rester loin de cette situation, ça ne la regardait pas, mais surtout elle n'était pas en mesure d'en entendre parler. Si la jolie blonde avait réussi à se détacher, maintenant qu'elle avait croisé Odetta elle ne pouvait pas prétendre qu'elle n'était pas concernée. Parfois elle se disait que les choses auraient été beaucoup plus simples s'ils avaient été ailleurs, mais ce n'était pas le cas. Et bien qu'Ingrid n'en dirait rien, voir Odetta l'avait déboussolée bien plus qu'elle ne l'aurait cru. Elle n'avait pas envie de parler d'elle avec Nathan. C'était le dernier sujet qu'elle tenait à aborder bien qu'elle l'ait laissé lui dire tout ce dont il avait envie quand elle l'avait retrouvé l'autre soir au bar. Elle serait toujours présente pour lui, mais ça resterait toujours dur à entendre. Ingrid n'avait pas envie qu'ils se retrouvent à nouveau dans une situation où ils n'étaient plus en mesure de se parler. Ça avait à voir avec Odetta, mais aussi avec eux. Comme si c'était devenu indissociable. Ingrid souhaitait tout simplement mettre tout ça derrière eux et c'est pourquoi elle avait pris la décision de se rendre à la maison pour voir le brun en personne. Elle n'était pas réellement certaine de comment elle pourrait aborder le sujet sans laisser ses sentiments prendre le dessus, mais elle le devait. Encore une fois. Après avoir débattu les pour et contre toute la matinée, la belle se décida à conduire jusque chez eux. Il y avait longtemps qu'elle ne s'était pas sentie aussi anxieuse. Une impression de faire un retour dans le passé qui vraisemblablement avait laissé ses marques. Elle souffla un bon coup avant de sonner, espérant ne pas tomber sur leur fille. Très vite, elle aperçut le brun de l'autre côté. Elle lui offert un sourire se voulant convainquant, alors qu'il semblait surpris de la voir. Elle n'avait pas voulu le prévenir et devoir l'inquiéter si elle avait décidé de se désister. Depuis leur dernière soirée, Ingrid avait essayé de lui donner de l'espace tout en gardant un oeil sur lui, mais ces derniers jours elle avait eu plus de mal et s'était un peu effacée. « Non, j'ai pris une chance en espérant que tu serais là sans Lyds. » lui répondit Ingrid, essayant de rassembler tout son courage, espérant sauver les apparences, mais ça ne durait sans doute pas très longtemps. Elle décida de se diriger vers le canapé pour s'asseoir. Elle baissa le regard avant de le rediriger vers le sien. « J'ai rencontré Odetta. Je suis tombée sur elle il y a quelques jours au café, enfin elle est tombée sur moi, mais peu importe.. » lui dit finalement Ingrid, en restant évasive. « Je voulais simplement que tu sois au courant. » ajouta-t-elle, bien qu'elle ait beaucoup plus lui traversant l'esprit elle ne savait pas comment exprimer tout ce qui la traversait. « Je ne la veux pas proche de Lydia, de quelconque manière. » lui confia-t-elle finalement, ne soutenant pas son regard bien plus longtemps. Elle savait que Nathan chercherait à en savoir davantage, et elle aurait voulu lui en faire part, mais elle ne savait pas comment et elle ne voulait pas lui faire de mal. Elle n'était pas en mesure d'y voir clair encore, et si jusqu'à présent ses émotions n'avaient pas pris le dessus, elle ne pouvait plus en dire autant. La dernière chose qu'elle voulait s'était d'en remettre sur les épaules de Nathan qui commençait tout juste à aller mieux.

_________________
{ You are peace when I'm at war,  I am safe and I'm secure }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nathan Morello

avatar

Messages : 536
Credits : Cate (avatar)
Relationship status : Père célibataire

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Then once you'd seen the tender scars / Ingrid   Dim 16 Avr - 11:42

Nathan sentait le malaise chez Ingrid, elle ne semblait pas savoir par où commencer pour expliquer sa venue. Une chose était sûre elle profitait de l’absence de leur fille pour venir ce qui démontrait un besoin intense de parler. Il espérait qu’elle ne soit pas en train de paniquer ou de repenser sa présence dans leur vie. Nathan savait que la jeune femme avait changé, qu’elle avait guérie ses blessures, mais une rechute est possible. Il doit en tenir compte pour le bien-être de tout le monde. Si à l’époque, il n’avait pas su gérer la situation, aujourd’hui il aimait croire qu’il saurait trouver les mots pour la rassurer quant à sa place dans leur famille. Soudain, Ingrid lui confia la raison de sa présence ce qui le laissait assez surpris. Nathan ne s’attendait pas à ce qu’Ingrid lui fasse une telle révélation. Elle savait que si elle le faisait ce n’était pas par jalousie ou autre, mais par nécessité. Elle s’était toujours montrée respectueuse envers Odetta mais lorsque celle-ci ne le méritait pas. Il n’en revenait pas qu’elle ait eu le culot de vouloir parler à Ingrid profitant de cette occasion. Etant donné la réaction d’Ingrid il se doutait qu’elle avait essayé de parler de Lydia. Il comprenait totalement la réaction de la mère de sa fille, qu’il ne considérait pas comme disproportionné. Elle avait beau avoir un petit caractère parfois impulsif, elle semblait sûre d’elle. Elle ne paniquait pas outre mesure. « Je suis désolé que tu es dû tomber sur elle malheureusement nous sommes dans une petite ville. » Lui confia Nathan. Il ne pouvait rien faire pour empêcher Odetta de les croiser de temps à autre, ce n’était pas dans ses responsabilités. Ils allaient tous devoir apprendre à vivre ainsi. Ingrid semblait vraiment mal à l’aise de cette situation et il commençait à craindre qu’Odetta n’ait dis des choses blessantes. Il savait combien elle les blâmait finalement pour la rupture. Au lieu de se remettre en question la jeune femme avait essayé de rejeter la faute sur eux et leur relation. Bien entendu c’est ridicule puisque ce n’est pas lui qui a été couché avec quelqu’un d’autre. Une chose était sûre, il ne laisserait pas Odetta faire du mal à Ingrid, pas après tout ce qu’ils avaient traversés pour qu’elle aille mieux et reformer un semblant de famille. « Qu’est-ce qu’elle t’a dit pour que tu sois aussi ferme ? » Lui demanda le beau brun. Le ton de sa voix était bienveillant, il n’était pas en train de la juger bien au contraire. Il cherchait simplement à en savoir plus, à comprendre. Elle ne devrait pas être surprise parce qu’elle le connait assez pour savoir que c’est dans sa nature d’être curieux. Nathan veut prendre en compte son souhait, mais il a besoin d’avoir davantage d’informations. Bien qu’il soit d’accord sur la base d’éviter que Lydia soit en contact avec Odetta il sentait dans le ton de sa voix que c’était encore plus nécessaire qu’il pouvait le penser. Il n’avait pas envie de devoir gérer Odetta outre mesure. Il avait envie d’aller de l’avant, il essayait de panser ses blessures, mais si elle avait fait quelque chose de déplacer il n’en aurait pas le choix. Nathan est protecteur envers sa famille et il devrait mettre de côté son aversion à la revoir pour la bonne cause. Sa famille doit passer avant tout et désormais, Ingrid est sa famille. Peut-être pas au sens traditionnel du terme, mais elle est la mère de sa fille et ça compte plus que le reste.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingrid Stasey
the lionheartwho are you? the one i'd always love above another.
avatar

Messages : 1868
Credits : © mine, cimorelli.
Job : photographer and director.
Relationship status : single mom, trying to hold it together.

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: off.
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Then once you'd seen the tender scars / Ingrid   Lun 17 Avr - 3:18

Ingrid avait hésité avant de se décider à venir voir Nathan. Pas qu'elle n'était pas confortable avec lui, c'était bien tout le contraire. Ils avaient un lien plus fort maintenant, plus fort que ce qu'ils n'avaient sans doute jamais connu. Elle savait que peu importe ce qu'elle pouvait traverser elle pouvait se tourner vers lui, elle était en sécurité avec lui. Elle n'avait pas peur de laisser paraître ses craintes ou lui faire part de ses pensées. Elle savait qu'il ne la jugerait pas. Ils avaient traversé tellement de choses que finalement ça avait créé quelque chose d'unique. Mais ça ne rendait pas les choses plus faciles lorsque le moment venait et qu'elle se retrouvait dans une situation comme ça. Comme tout le monde, elle n'aimait pas se montrer vulnérable, repenser à cette époque de sa vie bien qu'elle était aujourd'hui beaucoup plus forte face à tout ça. Cela ne l'empêchait pas d'être atteinte même si elle ne le montrait pas. Elle savait que Nathan avait raison, ils en avaient payé les frais assez souvent. Tout le monde semblait se donner le droit d'intervenir et de donner leur avis sur des situations qu'ils ne connaissaient pas. Malheureusement tout ça ne datait pas d'hier et ça continuait aujourd'hui. Ingrid aurait voulu qu'ils soient ailleurs, mais ce n'était qu'une pensée lui traversant l'esprit, elle savait que ce n'était pas une option. Elle en avait simplement assez. Elle n'avait pas croisé Odetta pendant tout ce temps et aurait très bien pu continuer ainsi. Si elle ne s'était pas prononcée jusqu'à présent c'était parce qu'elle ne l'avait jamais vu. Maintenant, elle pouvait se faire une idée plus juste. La belle hocha la tête aux paroles du brun. « On dirait qu'elle l'est devenue encore plus. » répondit-elle. Ingrid n'y sous-entendait rien d'alarmant, c'était tout simplement une réflexion et qu'un peu de changement ne leur ferait sans doute pas de mal si ce n'était que pour quelques jours, mais elle laissa cette pensée filer pour le moment. La blonde  avait vu juste en se doutant que Nathan voudrait connaître la cause de ce discours soudain, elle qui ne s'était prononcée sur son ex auparavant. C'était légitime qu'elle lui explique ce qui l'avait mené à cette réaction. « Oh, elle s'est permis les jugements et commentaires habituels en me disant que j'ai lâchement abandonné Lydia, que c'est de ma faute si elle est dans cette situation, comme si ça la concernait directement... » commença Ingrid, dépassée par ce qu'elle disait, ça ne faisait aucun sens à ses yeux. Si ça concernait quelqu'un c'était Nathan et personne d'autre. Le fait qu'Odetta lui avait dit ses paroles n'était pas le problème, du moins pas complètement. C'était plutôt la façon dont elle voyait la situation qui était dangereux et elle ne la laisserait pas être dans la vie de Lydia. « Elle dit que je suis venue gâcher votre vie, celle de Lydia, comme si je n'avais pas de place à être ici que ma présence n'est pas voulue.. » souffla Ingrid, un peu plus nerveuse se mordant l'intérieur de la joue. Elle ne croyait pas ces paroles, plus maintenant, mais ça n'empêchait pas de lui faire du mal et de l'atteindre. Elle savait que Nathan ne partageait pas ses idées, mais son coeur se serrait tout de même. « Je ne veux pas de tout ça autour de nous. » Elle ne le faisait pas par égoïsme, mais par simple réflexe de protection envers sa famille, de protection envers elle-même. Ils ne pouvaient pas avoir ce genre de discours autour d'eux. Elle avait besoin de savoir que Nathan l'appuyait. Elle ne savait pas ce qui pourrait être dit à Lydia ou non. La blonde se montrait relativement calme, mais ça ne voulait pas tout dire. Ingrid se sentait affaiblie par cette rencontre, bien que ce ne soit pas parce qu'elle doutait, elle n'était pas très bien, si elle avait attendu pour en parler c'était parce qu'elle savait qu'un sentiment de malaise la rattraperait dès qu'elle le ferait.

_________________
{ You are peace when I'm at war,  I am safe and I'm secure }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nathan Morello

avatar

Messages : 536
Credits : Cate (avatar)
Relationship status : Père célibataire

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Then once you'd seen the tender scars / Ingrid   Lun 17 Avr - 19:07

Nathan resta attentif lorsqu’Ingrid lui raconta les paroles d’Odetta. Il était très surpris et ne savait pas quoi dire. Il avait l’impression qu’ils ne parlaient pas de la même personne. Comment avait-elle osé mettre la faute de leur rupture sur Ingrid ? Mêler Lydia à tout ceci ? Il ne comprenait pas ce qui lui était passé par la tête. Il pensait à combien ça avait dû être douloureux pour Ingrid d’entendre qu’elle avait lâchement abandonné Lydia. Il se demandait bien de quoi elle se mêlait. Elle n’avait pas son mot à dire dans leur famille. Désormais, elle devait s’occuper d’elle-même et d’Ace. Plus Ingrid lui racontait tout ceci plus il restait sans voix. Odetta remettait la responsabilité entièrement sur Ingrid au lieu d’accepter ses fautes. Elle avait besoin de grandir avant de vouloir faire quelque chose de sa vie. Finalement, il s’était trompé en la portant vers le haut en disant à quel point elle était intelligente, douce et gentille. Odetta était capable du pire comme du meilleur. Il comprenait qu’ils étaient trop différents et que ça n’aurait jamais marché. Elle reste après tout une riche héritière et elle vient de le démontrer par ses agissements. « Je suis désolé qu’elle t’ait dit toutes ses choses..» Lâcha Nathan. Il essayait de rassembler ses pensées encore choqué des paroles d’Odetta envers Ingrid. Il devait penser clairement afin d’apporter une réponse rationnelle à la situation sans laisser sa colère prendre le dessus. C’était peu de dire qu’il était en colère contre la jeune femme. Il se demandait bien de quel droit elle disait toutes ses choses à la mère de sa fille quand elle a été incapable de lui être fidèle et de penser à leur avenir avant tout. Nathan refusait qu’Ingrid doive supporter les jugements d’une femme comme Odetta et qu’elle puisse avoir des conséquences sur leur vie. Ingrid fait des progrès chaque jour et il n’a pas envie de la voir régresser à chaque de paroles sans le moindre sens. « Ce sont les paroles d’une femme blessée qui essaye de se racheter une conscience en remettant la faute sur les autres. Elle est clairement incapable d’accepter sa propre part de responsabilité dans notre rupture et c’est bien plus facile de taper sur toi. » Lui expliqua le beau brun. Il ne savait pas ça pour la rassurer, mais parce qu’il le pensait. Il n’y avait qu’à réfléchir pour deviner que pour Odetta Ingrid était le maillon faible et elle avait fait le mauvais choix. Elle sous-estimait sûrement les conséquences de ses actes. Nathan comprenait parfaitement qu’elle refuse qu’Odetta soit près d’eux et surtout près de Lydia désormais. Elle voulait protéger sa fille. Ce n’était pas un acte de revanche ou de jalousie. « Sache dans tous les cas que son avis nous importe peu. Elle ne fait plus partie de ma vie et encore moins de celle de Lydia. Je ne veux pas de ça non plus autour de nous. » Rajouta Nathan. Sa décision était prise. Odetta en agissant ainsi lui avait facilité la tâche. Si à un moment il avait hésité pour le bien de Lydia désormais il était sûr : elle n’aurait plus sa place dans la vie de la petite fille. Elle ne le méritait pas. Finalement, elle n’était vraiment pas la femme pour lui. Il s’était ôté une épine du pied.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingrid Stasey
the lionheartwho are you? the one i'd always love above another.
avatar

Messages : 1868
Credits : © mine, cimorelli.
Job : photographer and director.
Relationship status : single mom, trying to hold it together.

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: off.
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Then once you'd seen the tender scars / Ingrid   Ven 5 Mai - 5:16

Ingrid savait que ramener ce sujet sur le tapis ne serait pas facile. Pour elle comme pour lui. Ce n'était pas des moments qu'ils aimaient se remémorer. Ce n’était pas une époque qui avait été heureuse pour eux, et bien que ça remontait maintenant à bien des années, ce n’était jamais facile de se le faire rappeler. La belle avait fait la paix avec cette époque, mais cela ne voulait pas dire qu’elle accepterait les opinions de tout le monde la concernant. Ils ne connaissaient rien d’elle ou de ce qu’elle avait vécu. Elle m’acceptait plus ces jugements. Elle ne les acceptait pas pour elle, comme elle n’acceptait pas de ces discours autour de sa fille. Ils avaient le droit de passer à autre chose, droit de recommencer à zéro sans toujours être retenus par le passé. Ce n’était pas une question d’être dans le déni, loin de là. Ils avaient assez souffert de cette histoire, de ses choix, rester dans cet état d’esprit ne pourrait jamais les amener où ils voulaient être. Leur famille n’appartenait pas au passé. Ils étaient là, s’étaient reconstruits dans le présent, et Ingrid continuerait de se battre pour rester sur cette voie. Elle voulait se montrer forte, pas par question d’apparences, mais bien parce qu’elle l’était. Les choses avaient changé, elle avait évolué. Nathan l’avait fait tout autant et la blonde n’allait pas se remettre à douter sur tout le chemin qu’ils avaient parcouru.  Ils pouvaient compter l’un sur l’autre, Nathan était là pour rester et elle ne pouvait pas laisser ses craintes prendre le dessus bien que cette rencontre avec l’ex du beau brun l’ait ébranlée. Elle faisait tout pour se retourner vers l'avenir et se concentrer sur le futur. « Ce n'est pas de ta faute.. Tout le monde a une opinion sur tout dans cette ville. Ils pensent tout connaître. » répondit Ingrid. C’était quelque chose è laquelle elle s’était habituée, toutefois ce n’était plus quelque chose qu’elle acceptait et elle n’hésiterait pas à le faire comprendre à qui conque voudrait se mêler de sa vie privée. Et surtout à ceux qui oseraient parler de sa famille. Elle les protégerait envers et contre tous. Autant la blonde pouvait être douce, il ne fallait pas être sur son mauvais côté. Toutefois, la belle appréciait les paroles de Nathan, dès qu'elle lui avait partagé les propos qu’elle avait reçus, elle avait pu voir le regard habituellement si clair de Nathan s’assombrir. Si la blonde avait eu peur de faire un faux pas en abordant le sujet de son ex, le brun se montrait calme et en contrôle, ce qui était tout à son honneur, car Dieu sait que si les rôles avaient été inversés, elle n’aurait pas été aussi calme.  Ce qu’il disait avait du sens, il arrivait à lui faire part des choses d’un point de vue plus rationnel même si elle savait que ça ne devait pas être son premier réflexe à cet instant. « Oui… Malheureusement pour elle, je ne suis plus une cible aussi facile. » dit Ingrid en repensant à ses anciens souvenirs. Elle n’était plus la même, elle avait fait du chemin et en était fière. Mais, elle savait aussi qu’elle n’y serait pas arrivée toute seule. Le support et la présence de Nathan avaient eu un rôle important à jouer et en avaient toujours un, bien qu’elle n’était pas encore en mesure de lui exprimer complètement. La blonde ne put s’empêcher de ressentir une vague de soulagement aux paroles de son ex-mari. Elle se sentait supportée et savait qu’elle pourrait toujours compter sur l’italien. « Ça n'a jamais été son opinion qui a eu de l'importance à mes yeux. » lui confia Ingrid. Ni celle de quiconque d'autre d'ailleurs. Bien qu’il le savait sans aucun doute, elle réalisait à lui dire ses paroles qu’à ses yeux, ça venait prendre une tout autre importance. Mais, elle n'osait pas aller au bout de sa pensée. Elle ne savait pas comment elle se sentait par rapport à tout ça. Elle préférait ne pas s’y attarder trop longtemps, car par le passé c’était ce qui lui avait fait du mal. Et elle ne voulait pas perdre ce qu’ils s’étaient efforcés à construire pour leur famille jusqu’à maintenant.

_________________
{ You are peace when I'm at war,  I am safe and I'm secure }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nathan Morello

avatar

Messages : 536
Credits : Cate (avatar)
Relationship status : Père célibataire

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Then once you'd seen the tender scars / Ingrid   Lun 8 Mai - 16:40

Nathan savait que ça devait être difficile pour Ingrid d’être jugée par la moitié de la ville sur son passé. Elle devait faire face aux remarques, aux regards des autres. C’est l’inconvénient d’une petite ville comme Sand Valley, mais aujourd’hui elle était beaucoup plus forte. Nathan n’avait plus à s’inquiéter à chaque minute pour elle. Elle était capable de se débrouiller. Elle avait gagné en assurance et en maturité. Nathan était content d’y assister et de pouvoir la soutenir dans tout ça. Il savait qu’il avait pris la bonne décision en la laissant retourner dans sa vie. Elle était la mère de sa fille et aussi une femme qu’il a beaucoup aimé. D’une certaine façon, il tiendra toujours énormément à elle et il a décidé d’arrêter de culpabiliser pour ça. « Au contraire, tu es une autre femme aujourd’hui ! » Lui répondit Nathan avec un sourire aux lèvres. On pouvait sentir la fierté dans son regard. Il aurait presque aimé être une petite sourit pour pouvoir voir comment Ingrid l’avait remis à sa place. Nathan espérait vraiment qu’Ingrid ait compris que plus jamais Odetta ne serait dans leur vie. Il a tiré un trait sur leur relation à la minute où il a appris qu’elle couchait avec son meilleur ami. De plus, la jeune femme n’a pas arrangé son cas en essayant de rejeter la faute sur eux. Puis le fait de s’en être pris à Ingrid fut la goutte d’eau. S’il pensait aller la confronter il pensait maintenant que la meilleure des réponses serait l’ignorance. Elle n’aurait plus sa place dans sa vie et encore moins dans celle de sa fille. Elle n’était pas d’une bonne influence finalement et il devait protéger sa famille. Désormais, Ingrid passait avant Odetta et il regrettait de ne pas l’avoir fait avant. Il avait mis du temps à comprendre sa véritable nature. Aujourd’hui, il allait de l’avant et le peu de sentiment qu’il avait pour elle s’était évanouie. Il se sentait d’une certaine façon soulagée parce qu’il allait pouvoir recommencer sa vie. Il allait tourner la page et commencer un nouveau chapitre. Il savait qu’il prendrait du temps avant de retrouver quelqu’un d’autre, mais il prenait la bonne décision. Sans vraiment comprendre pourquoi Nathan pris la main d’Ingrid et la serra tendrement. Il savait que son opinion avait de l’importance pour elle et c’était touchant. Il appréciait qu’elle le voit comme quelqu’un qui compte dans sa vie malgré leurs obstacles. Cependant, il ne réalisait pas encore que ce qu’elle voulait dire menait à autre chose. Il n’avait pas compris qu’elle pouvait avoir d’autres sentiments pour lui. Il pensait qu’elle avait tiré un trait sur eux il y a énormément de temps. Il n’imaginait pas qu’Odetta ait pu avoir raison sur les sentiments d’Ingrid puissent avoir pour lui. Nathan ne le savait pas, il ne s’en doutait pas peut-être parce qu’il n’avait pas envie. Il savait que ça aurait des conséquences et il n’était pas prêt à assumer ce qui pourrait se passer s’ils avaient toujours des sentiments l’un pour l’autre. Il préférait regarder ailleurs et faire comme si de rien était même si au fond il se doutait que la vérité finirait par s’imposer à eux.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingrid Stasey
the lionheartwho are you? the one i'd always love above another.
avatar

Messages : 1868
Credits : © mine, cimorelli.
Job : photographer and director.
Relationship status : single mom, trying to hold it together.

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: off.
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Then once you'd seen the tender scars / Ingrid   Lun 15 Mai - 21:30

Ingrid avait changé. Elle avait parcouru du chemin, envers et contre tous, elle s’était battue contre ses peurs, ses craintes, les commentaires, les regards pour arriver là où elle était aujourd’hui et elle n’aurait pas voulu être ailleurs. Alors que tout lui avait semblé sombre pendant un bon nombre d’années, elle avait décidé de tout risquer pour revenir là où elle savait qu’elle devait être. Avec sa famille, avec sa fille, avec Nathan. Elle ne pourrait jamais remercier assez le beau brun de l’avoir laissée revenir si doucement. Si elle avait retardé son retour si longtemps c’était qu’elle avait longtemps été terrifiée. Terrifiée de se retrouver face à un mur, d’être incapable de surmonter les épreuves, de décevoir encore et encore. Elle avait toujours eu énormément d’estime pour son ex-mari. Il était quelqu’un de droit, de principe, fiable comme personne et la blonde avait toujours voulu lui montrer qu’elle était à sa hauteur. Elle n’aurait jamais voulu le décevoir ou le laisser tomber à nouveau. Elle avait eu tellement peur de le faire qu’elle s’était arrêtée à cette idée. Elle n’avait jamais pensé pouvoir être à la hauteur pour faire partie de leur famille, mais aujourd’hui alors qu’elle se retrouvait à ses côtés dans leur maison, cette époque lui semblait plus lointaine qu’elle ne l’avait jamais été. Elle n’avait pas peur. Tout le monde pouvait dire ce qu’ils voulaient, car elle savait qu’il était de son côté, qu’elle n’était plus seule à se battre contre le monde. Elle ressentait un grand sentiment de réconfort dans cette idée, qu’ils pouvaient compter l’un sur l’autre dans tous les moments bons comme mauvais. Elle se sentait forte et en contrôle. Elle était elle-même, sans excuses, sans honte et elle savait qu’elle aurait toujours un endroit ou retomber si elle venait à douter où à l’oublier. Elle n’aurait pas pu être mieux entourée. « Exact. » lui dit-elle en souriant flattée. Ils avaient parcouru tellement de chemin que c’était assez agréable de voir ou ils étaient rendus maintenant. Elle aurait eu du mal à imaginer une chose pareille il y a quelques années. Elle resserra la main de Nathan, les entrelaçant doucement. D’une certaine manière, c’était comme s’ils ne s’étaient jamais quittés, Ingrid avait l’impression de revenir tout simplement chez elle. « On a changé tous les deux. » dit-elle en apercevant une photo datant de la naissance de Lydia sur la table à café. « D’où ça sort? » lui demanda-t-elle avec curiosité. Il y avait bien longtemps qu’elle n’avait pas vu des photos qui remontaient à si loin. Elle avait l’impression de voir une époque, c’était à la fois étonnant et attendrissant. Il y aurait eu une époque ou voir cette photo lui aurait fait mal au coeur, mais aujourd’hui elle était sereine et elle avait fait la paix avec cette époque de leur vie. Elle faisait partie d’eux, de leur histoire et de ce qui finalement les avait menés à en être ici à ce moment précis et s’ils avaient dû traverser tout ça pour arriver là, elle ne le regrettait pas. Elle ne pourrait jamais regretter quoi que ce soit qui l’avait ramené à sa famille.

_________________
{ You are peace when I'm at war,  I am safe and I'm secure }


Dernière édition par Ingrid Stasey le Ven 26 Mai - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nathan Morello

avatar

Messages : 536
Credits : Cate (avatar)
Relationship status : Père célibataire

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Then once you'd seen the tender scars / Ingrid   Ven 26 Mai - 10:57

Nathan n’était pas prêt à assumer les sentiments qu’il avait pour Ingrid parce qu’il refusait de donner raison à Odetta. Elle en serait bien trop heureuse de se rendre compte qu’elle avait raison. Il ne voulait pas qu’elle arrive mieux à dormir la nuit en se disant que toute façon leur relation était vouée à l’échec et qu’elle n’était pas la méchante de l’histoire parce qu’elle l’était. Nathan n’en démordrait sûrement jamais. Nathan était un homme honnête dans la vie quotidienne, mais on ne contrôle pas toujours ses sentiments. De surcroit, il n’est pas prêt à prendre le risque de voir les conséquences que ça pourrait avoir. En effet, ils sont tellement dans une bonne relation désormais, qu’il n’a pas envie de prendre le risque de tout gâcher en compliquant la chose. Il n’est pas sûr qu’ils sont bons l’un pour l’autre, il a certains doutes et pour cause la dernière fois la jeune femme a fini par faire une dépression post-partum et le quitter. Lorsque la jeune femme lui confia qu’ils avaient changés tous les deux, elle parvint à le sortir de ses pensées. Est-ce qu’elle se doutait de sa peur de reproduire les mêmes erreurs ? Est-ce qu’elle tentait de le rassurer ? Il n’en savait rien. Il n’avait pas envie de mal interpréter ses propos et d’aller au-devant des ennuis. Heureusement, Ingrid changea à nouveau de sujet en en apercevant une photo de Lydia lorsqu’elle n’était encore qu’un bébé. Nathan se sentait plus calme parce qu’il voyait qu’Ingrid n’était pas bouleversée par cette photo, elle était aussi calme comme si elle avait fait son deuil du passé et qu’elle était capable d’aller de l’avant. « J’ai à la fois l’impression que c’était hier et il y a tellement longtemps .. » Lâcha-t-il en regardant la photo tout en souriant. Il ne regrettait pas les moments de leur vie même ceux qui ont été difficile parce que ça les amène à ce qu’ils sont aujourd’hui. « C’est la plus belle chose qu’on a faites ensemble ! » Lui confia Nathan tout en la regardant dans les yeux. Il l’a regardait à la fois avec de la fierté, de la bienveillance, mais aussi beaucoup de tendresse. Il savait que la regarder ainsi n’était pas prudent, mais quelque chose avait changé entre eux. Il pouvait le sentir. Son cœur lui disait de faire quelque chose, mais sa raison l’en empêchait. Pourtant, il n’avait pas envie de rester si loin d’elle. Il avait envie de se sentir encore plus proche d’elle que maintenant. C’était comme si quelque chose s’était déclenché chez lui, une prise de conscience, mais il n’était pas encore assez confiant pour se jeter à l’eau et faire ce qu’il a vraiment envie.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingrid Stasey
the lionheartwho are you? the one i'd always love above another.
avatar

Messages : 1868
Credits : © mine, cimorelli.
Job : photographer and director.
Relationship status : single mom, trying to hold it together.

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: off.
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Then once you'd seen the tender scars / Ingrid   Jeu 1 Juin - 18:30

Sa famille était la priorité d'Ingrid depuis le jour même où elle avait remis les pieds à Sand Valley. Elle avait su dès qu'elle était revenue ce qu'elle voulait, la vie qu'elle souhaitait mener, qui elle voulait à ses côtés. Il y avait des sacrifices, des choix difficiles qui l'avaient poussé à se remettre en question du tout au tout, mais finalement, elle avait toujours su là où elle devait aller. Là où son bonheur se trouvait vraiment. C'était comme si quelque chose avait changé en elle à travers toutes ces épreuves, ces remises en question, ces doutes. Ingrid savait ce qu'elle voulait. On aurait pu croire à une révélation, si ce n'était qu'au plus profond d'elle-même, elle l'avait toujours su. Seulement, elle avait pris peur et s'était repliée sur elle-même. Elle n'avait pas osé aller au bout de cette pensée, qui elle le savait changerait tout, une nouvelle fois. Elle avait préféré rester prudente, garder ces sentiments ancrés au plus profond d'elle-même, pour se protéger, mettre toutes les chances de leur côté, mais finalement ce n'était pas quelque chose qu'elle était en mesure de contrôler. Ils avaient parcouru tant de chemin ensemble, de près ou de loin. Ingrid savait dès la première fois où ils s'étaient revus que cette conversation reviendrait, ainsi que tout ce qui venait avec. Ils l'avaient laissé de côté, par choix, par obligation, par circonstance. Mais la blonde ne pouvait plus faire comme si de rien était. C'était un sentiment plus fort que quoi que ce soit, qui au travers le temps, la distance et les épreuves, était resté intact, s'il n'était pas devenu encore plus fort. « Je comprends exactement ce que tu veux dire, c’est bizarre de voir qu’on est rendu ici. » souffla la belle. Ils avaient parcouru tellement de chemin et pourtant en avait tellement encore à faire, c’était étrange de concevoir qu’ils avaient traversé tout ça. Mais ils s’étaient offert un nouveau départ qu'elle n'aurait échangé pour rien au monde. Ingrid retourna son regard de la photo vers le brun assis à ses côtés. À se retrouver tous les deux dans leur maison, à parler de cette manière, on aurait pu jurer que rien n'avait changé, qu'ils étaient simplement eux au même endroit, mais bien des années plus tard. Elle savait que c'était un terrain glissant, que les fois où ils s'y étaient aventurés depuis son retour les avaient blessées, mais à ce moment la belle n'eut qu'une seule chose lui revenant en tête, qu’ils étaient restés souder malgré tout. Et si Lydia avait été la plus belle chose qu'ils aient faite ensemble, Nathan était la plus belle chose qui lui soit arrivée, dès le premier jour. « Oui, on l’a plutôt bien réussie. » sourit Ingrid en plongeant son regard dans ses magnifiques yeux bleus. Elle était venue d’eux, de leur amour et c’était quelque chose qui resterait toujours unique. Ce n’est pas quelque chose qu’Ingrid pourrait oublier, jamais. « J’ai toujours su qu’elle serait bien avec toi. » lui confia la blonde sereine. Ça avait été une évidence, si ça ne l’avait pas été pour elle, maintenant ils le vivaient ensemble, mais à travers tout ça Ingrid réalisait qu’il y avait bien plus. « Je n’aurais pas voulu de cette vie avec qui que ce soit d’autre. » Elle n’aurait voulu partager ces hauts et ces bas, ces moments de plus grand désespoir, de plus grand bonheur avec personne d’autre et elle ne voulait pas les vivre aujourd’hui avec quelqu’un d’autre. Nathan avait été présent, il les avait tenus ensemble, il l’avait rendue plus forte. Elle n’aurait pas été la personne qu’elle était aujourd’hui si ce n’était pas de lui. Elle ne savait pas où elle en serait et ce n’était pas seulement en ce qui concerne Lydia, il faisait partie de son histoire, de son coeur, de qui elle était. À cette pensée, Ingrid ressentit son coeur accélérer dans sa poitrine. Ces sentiments lui faisaient peur, la confrontait à ce qu’elle tentait de fuir depuis si longtemps, plus qu'elle ne l'aurait imaginé, la ramenait à tant de choses qu'ils n'avaient pas réglées, mais elle laissait aller, puisque peu importe les chemins qu’elle prenait ou les endroits où elle s’était perdue, elle irait toujours et retournerait vers le seul endroit, la seule personne qui ait jamais comptée.

_________________
{ You are peace when I'm at war,  I am safe and I'm secure }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nathan Morello

avatar

Messages : 536
Credits : Cate (avatar)
Relationship status : Père célibataire

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off:
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Then once you'd seen the tender scars / Ingrid   Mar 13 Juin - 19:45

Nathan prenait les paroles d’Ingrid comme un compliment. Il avait fait de son mieux toutes ses années pour élever leur fille de son mieux. Il avait mis sa vie entre parenthèse pour elle, il avait joué le rôle du papa et de la maman pour s’assurer qu’elle ne manquait de rien. Que la jeune femme lui dise qu’il avait fait du bon boulot, qu’elle était bien avec lui le touchait profondément. Il ne pensait pas qu’elle pourrait faire mieux, mais il avait tort. En effet, Ingrid n’en avait pas fini pour les compliments. Elle lui confia qu’elle n’aurait pas voulu de cette vie avec quelqu’un, Nathan sentit son cœur s’accélérer. Il était touché par ses paroles parce qu’il connaissait la profondeur de cette phrase. Nathan voyait ses sentiments pour la jeune femme lui exploser en plein visage. Il ne s’y attendait pas parce qu’il avait passé ces dernières semaines à les freiner, les mettre de côté de toutes ses forces. Cependant, il en avait assez de se battre contre son cœur, contre ce qu’il ressentait. Nathan décida alors pendant l’espace de quelques secondes de ne plus écouter la petite voix dans sa tête qui lui disait que ce n’était pas une bonne idée, qu’il ne devait pas le faire. Il se rapprocha doucement la jeune femme et n’écoutant que son cœur il plongea son regard dans celui d’Ingrid avant de poser une main sur sa joue et de déposer un baiser sur ses lèvres. Ce baiser se voulait tendre, doux et remplis de ressentiment, mais aussi de retenu. Une retenue de peur du rejet, de la bêtise. Ce baiser dura quelques secondes avant que Nathan ne se rende compte de ce qu’il venait réellement de faire. Il n’était pas en train de rêver, il avait réellement embrasser Ingrid, une chose dont il avait eu envie depuis un long moment, mais qui risquait d’avoir de lourdes conséquences. Effectivement, l’esprit d’analyse de Nathan repris le dessus et face à la réalité il se recula vivement se demandant ce que cela voulait dire, pas seulement pour eux, mais aussi pour Lydia. Il se sentait ridicule d’avoir cédé à la tentation à cause de ce que cela pourrait vouloir dire pour leur fille. Dieu sait qu’il ne regrettait pas ce baiser parce qu’il était le fruit de réels sentiments et pas simplement d’une attirance physique. « Je suis désolé, je n’aurais pas dû faire ça. Je me suis laissé emporter par le moment. » Lui confia Nathan avant de se rendre compte du sens de sa phrase. Il ne voulait pas que la jeune femme pense que c’était un baiser éphémère et qu’il ne ressentait rien pour elle. « Ou alors peut-être pas.. » Rajouta-il. On pouvait lire dans ses yeux à quel point il était perdu par cette situation. Il avait besoin qu’Ingrid dise quelque chose, fasse quelque chose. Après tout il ignorait ce qu’elle pensait par rapport à ce qui venait de se passer. La jeune femme s’était toujours mise de côté depuis son retour. Il avait beau sentir un rapprochement entre eux, il ignorait la nature de ses sentiments.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingrid Stasey
the lionheartwho are you? the one i'd always love above another.
avatar

Messages : 1868
Credits : © mine, cimorelli.
Job : photographer and director.
Relationship status : single mom, trying to hold it together.

EVERYTHING ISN'T ENOUGH.
on/off: off.
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: Then once you'd seen the tender scars / Ingrid   Jeu 22 Juin - 17:20

Ingrid n'avait pas pensé se retrouver face à ce moment. Si ses sentiments avaient pris le dessus quelque temps avec son retour, elle les avait mis de côté lorsqu'elle avait réalisé qu'ils les mèneraient sans doute sur un terrain glissant. Elle avait mis leur dynamique de famille en priorité, ce qui avait été la bonne chose à faire. Avec le temps, ils étaient arrivés à trouver un équilibre, une stabilité non seulement pour Lydia, mais aussi pour eux et les choses avaient finalement commencé à se faire d'elles-mêmes sans qu'elle n'ait à y penser. La blonde ne pensait plus que ça puisse aller plus loin. Elle avait mis cette possibilité de côté, car elle savait que de faux espoirs ne pourraient que la blesser une fois de plus. Pourtant, en se retrouvant avec lui, elle était confrontée à ses sentiments, à cet amour toujours présent et qui était de plus en plus fort. Elle avait été en mesure de se raisonner puisqu'il était pris ailleurs, mais les derniers évènements avaient ouvert la porte sur tout ce qu'elle s'était empêchée de ressentir pleinement jusqu'à présent. Si Ingrid s'attendait à une réponse de la part de son ex-mari, elle sentit son coeur s'accélérer en le voyant se rapprocher, son regard la capturant complètement, avant qu'il ne vienne poser ses lèvres sur les siennes. Elle aurait eu le réflexe de tout analyser, mais à ce moment rien d’autre n'existait. Elle déposa sa main sur son bras, laissant tout aller pour profiter de ce bref instant, sentant des papillons se former dans le creux son ventre. Elle revint à la réalité en voyant le brun se détacher, un moment trop court, la laissant sans mots comme un choc. Elle n'eut pas le temps de réagir qu'Ingrid vue rapidement l'expression de Nathan changer. Ses paroles la surprirent. La blonde se rapprocha brisant la distance qu'il avait mise entre eux. « Nate… » Elle ne voulait pas le voir s’éloigner d’elle de cette manière, surtout pas maintenant, pas lorsque les choses devenaient aussi vraies. « Ne t'excuse pas pour ça. » lui dit Ingrid, des paroles qu’il lui avait dit si souvent, mais qui venaient prendre tout leur sens. Pour la première fois depuis longtemps la belle avait l'impression de voir les choses clairement, et elle ne voulait pas le laisser s'y perdre plus longtemps. Elle monta sur la pointe des pieds pour le regarder directement dans les yeux et déposa sa main sur sa joue. « Je ne suis pas désolée, moi » lui avoua-t-elle sincèrement, caressant doucement sa joue avec son pouce. Alors qu'elle s'apprêtait à se rapprocher, ils furent surpris par la sonnerie du téléphone. Ingrid se détacha laissant Nathan répondre lui donnant par la même occasion un moment de reprendre ses esprits. Un sourire se dessina sur ses lèvres, à ce moment, elle était la femme la plus heureuse du monde et même si elle avait voulu prétendre le contraire, elle en aurait été incapable, on ne pouvait pas cacher ce genre de bonheur. Après un instant, Nathan revint au salon. « Est-ce que tout va bien? » lui demanda-t-elle, espérant que ce ne soit pas une urgence et qu’ils pourraient encore profiter de ce moment ensemble.

_________________
{ You are peace when I'm at war,  I am safe and I'm secure }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Then once you'd seen the tender scars / Ingrid   

Revenir en haut Aller en bas
 

Then once you'd seen the tender scars / Ingrid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
O R A N G E B L O S S O M F I E L D S :: SAND VALLEY, AZ :: oakfield village :: mariposa street-